Meilleurs moments de patinage en couple de la saison 2023-2024

Ce fut une année monumentale pour le patinage artistique en couple au Canada, grâce à des triomphes historiques et des retours captivants. Jetez un coup d’œil à certains des moments marquants, qui nous ont inspirés et nous incitent à attendre avec hâte la saison 2024-2025.

Deanna Stellato-Dudek et Maxime Deschamps remportent les Championnats du monde

Deanna Stellato-Dudek et Maxime Deschamps ont atteint des sommets sans précédent cette saison, remportant des médailles à chaque événement auquel ils ont participé. Leur véritable lancée s’est soldée par une médaille d’or aux Championnats du monde ISU de patinage artistique 2024, à Montréal, au Québec – la ville natale de Maxime. La victoire de Deanna a marqué un tournant décisif dans le sport, alors qu’elle est devenue la première concurrente âgée de plus de 40 ans à obtenir ce prestigieux titre.

Lia Pereira et Trennt Michaud brillent dans leur première saison du Grand Prix

Une autre équipe canadienne senior de patinage en couple a captivé nos cœurs cette année. Lia Pereira et Trennt Michaud ont fait leurs débuts à leur première saison du Grand Prix ensemble, durant laquelle ils ont gagné une médaille d’argent à Skate America et remporté l’or au Grand Prix de France. Le duo dynamique s’est classé parmi les dix premiers à la Finale du Grand Prix ISU de patinage artistique et aux Championnats du monde ISU de patinage artistique 2024, une superbe conclusion de leur première année en tant qu’équipe.

Les équipes juniors du Canada promettent de grandes choses pour l’avenir du patinage en couple

Bien que les équipes seniors de patinage en couple du Canada aient ébloui cette année, l’ascension de nos étoiles juniors a été tout aussi remarquable. Après avoir souffert d’un poumon collabé la saison dernière, Yohnatan Elizarov et sa partenaire Ava Kemp sont revenus plus forts que jamais cette année. Cette saison, le duo a été médaillé d’or sur le circuit du Grand Prix junior et a saisi la médaille d’argent à la Finale du Grand Prix ISU de patinage artistique.

Sur le podium de la Finale du Grand Prix junior, aux côtés d’Ava et de Yohnatan se sont trouvés Jazmine Derochers et Kieran Thrasher. Au grand plaisir des partisans canadiens, cette équipe de patinage en couple nouvellement formée a gagné la médaille de bronze, ce qui a assuré un double podium pour le Canada. Aussi à leur première saison comme équipe, Martina Ariano‑Kent et Charly Laliberté-Laurent ont connu une année spectaculaire, obtenant deux médailles sur le circuit du Grand Prix junior, ce qui augure bien de l’avenir pour les talents canadiens de NextGen.

Photo by Dave Holland/COC

L’équipe junior de patinage en couple du Canada entre dans l’histoire avec la toute première médaille d’or aux Jeux olympiques de la jeunesse

Les Jeux olympiques de la jeunesse 2024, à Gangwon, en République de Corée, ont marqué un autre moment historique pour les équipes canadiennes de patinage en couple. À leur première saison dans l’équipe canadienne NextGen, Annika Behnke et Kole Sauve ont gravé leurs noms dans l’histoire du patinage artistique avec la toute première médaille d’or et la toute première médaille individuelle du Canada aux Jeux olympiques de la jeunesse. Annika et Kole ont également été honorés lorsqu’ils ont été choisis comme porte-drapeau du Canada pour la cérémonie de clôture.

Si la saison 2024-2025 ressemble à celle de l’an dernier, vous ne voudrez pas en manquer un moment! Abonnez-vous à la Liste de diffusion pour les partisans, afin d’être au nombre des premiers à prendre connaissance de la mise en ventes des billets, des annonces des équipes et des réalisations des athlètes.

Meilleurs moments de patinage en simple féminin de la saison 2023-2024

Des femmes novices aux femmes seniors, nous avons été témoins de talents canadiens incroyables cette année. Voici, selon nous, quelquesuns des meilleurs moments des patineuses canadiennes, au cours de la saison de patinage 20232024.  

La saison des Canadiennes a bien commencé avec un double podium aux Internationaux classiques d’automne. Devant des partisans locaux à Pierrefonds, au Québec, Kaiya Ruiter, de l’Alberta, et Justine Miclette, du Québec, ont remporté les médailles d’argent et de bronze, derrière la triple championne du monde, Kaori Sakamoto, du Japon. Kaiya a poursuivi sa série de victoires aux Championnats nationaux canadiens de patinage 2024, où elle a obtenu son premier titre national dans sa ville de résidence de Calgary, en Alberta.  

Cette année, nous avons également vu une nouvelle étoile monter au sommet du podium junior, aux Championnats nationaux canadiens de patinage 2024. Après avoir terminé au 8e rang l’année précédente, Lulu Lin, de l’Ontario, a présenté une performance impressionnante et mérité la médaille d’or et une place convoitée dans l’équipe canadienne aux Championnats du monde juniors. À ses débuts à ceux-ci, Lulu a exécuté deux solides programmes qui l’ont propulsée parmi les dix premières places de la compétition – assurant deux places pour les Canadiennes à l’événement de la prochaine saison. 

L’une des athlètes canadiennes les plus remarquables cette saison n’était autre que Lia Cho, une patineuse novice de l’Alberta. Au Défi Patinage Canada – pré-novice/novice, elle a gagné la médaille d’or et établi un nouveau record canadien novice avec une note totale de 153,81 points. Lia a ensuite réécrit les livres d’histoire, encore une fois, aux Championnats canadiens novices 2024, où elle s’est classée en première place et a battu son propre record avec une note de 166,56 points, soit 33 points de plus que la concurrente la plus proche.  

L’année s’est terminée aussi bien qu’elle a commencé pour nos athlètes féminines, alors que trois patineuses novices canadiennes ont balayé le podium au Trophée Triglav, en Slovénie. Lia Cho a continué de dominer la discipline féminine, remportant la médaille d’or avec une avance notable. Elle a été suivie de Ksenia Krouzkevitch, de l’Ontario, et de Sandrine Blais, du Québec, qui ont gagné respectivement les médailles d’argent et de bronze. Ce fut un résultat particulièrement remarquable si l’on considère qu’il s’agissait de la première compétition internationale de ces patineuses! 

Au cours du prochain mois, Patinage Canada annoncera son équipe NextGen et les affectations au circuit du Grand Prix junior. Ne manquez pas de vous abonner à notre liste de diffusion pour les partisans, afin de compter au nombre des premiers à prendre connaissance des réalisations de nos patineurs, des événements à venir et de la vente de billets.  

Meilleurs moments de patinage en simple masculin de la saison 2023-2024

Des tempêtes de neige aux lacets de patin cassés, en passant par les nouveaux titres et les performances de percée, les patineurs masculins nous ont tenus en haleine cette saison. Voici, d’après nous, quelques‑uns des meilleurs moments des patineurs canadiens, au cours de la saison de patinage 2023‑2024.

Lorsque nous pensons à un athlète qui saisit toutes les occasions de briller, Aleksa Rakic vient immédiatement à l’esprit. Il a amorcé sa saison exceptionnelle aux Internationaux Patinage Canada – ses débuts au Grand Prix senior – où il a obtenu une note impressionnante de 189,38 points. Il a poursuivi sur cette lancée pour remporter des médailles d’argent au Défi Patinage Canada 2023-2024 et aux Championnats nationaux canadiens de patinage 2024. La performance d’Aleksa aux championnats nationaux a représenté un progrès remarquable par rapport à sa dixième place, l’année précédente.

Wesley Chiu a également connu une performance de percée aux Championnats nationaux canadiens de patinage 2024. Depuis des années, les partisans canadiens de patinage artistique le voient gravir les échelons et accroître sa confiance sur la glace. La retraite de Keegan Messing ayant fait place à un nouveau champion canadien masculin, Wesley s’est montré à la hauteur de la situation et a remporté son premier titre national. Il a ensuite participé aux Championnats des quatre Continents et aux Championnats du monde ISU de patinage artistique 2024 – ses tout premiers championnats.

Les triomphes de nos hommes seniors constituent une grande source d’inspiration pour les athlètes prometteurs du Canada. Prenons l’exemple de Parker Heiderich, un patineur novice de l’Alberta, qui concourt dans le cadre du parcours du podium de Patinage Canada. Après avoir participé aux Championnats du monde ISU de patinage artistique 2023, Parker était motivé à améliorer son programme et à s’attaquer à de nouveaux éléments. Il a amorcé la nouvelle saison avec un triple lutz à son actif et gagné la médaille d’argent masculine novice, au Défi Patinage Canada 2023-2024.

Chaque saison comporte ses défis et Roman Sadovsky a fait face à sa juste part. Après une chute sur un triple axel pendant l’entraînement estival, il a subi une blessure au genou et à la cheville qui l’a empêché de patiner pendant quelques mois. Encore une fois, il est finalement revenu à la compétition, mais est resté en marge de nouveau par une série de mésaventures de voyage, y compris des bagages perdus et une tempête de neige. Le parcours de Roman s’est finalement amélioré aux Championnats nationaux, où il s’est qualifié pour les équipes des Championnats des quatre continents et des Championnats du monde. Il a été en mesure de terminer sa saison de compétition en beauté, devant la foule locale aux Championnats du monde, à Montréal.

Anthony Paradis a également eu un coup de malchance surprenant la saison dernière. Alors qu’il participait aux Championnats nationaux, son lacet s’est brisé au milieu de son programme libre. Après avoir demandé à l’arbitre une pause de trois minutes pour le réparer, il est revenu en très grande force sur la glace pour exécuter le reste de son programme et a remporté la médaille de bronze à ses premiers championnats nationaux masculins seniors, malgré la déduction de cinq points qu’il a subie pour l’interruption.

À travers tous les hauts et les bas, les patineurs masculins du Canada ont fait preuve d’un courage et d’une détermination incroyables la saison dernière. Nous attendons avec hâte de voir ce qu’ils accompliront en 2024-2025!

Meilleurs moments de danse sur glace de la saison 2023-2024

La saison de patinage artistique 2023-2024 s’est terminée en présence d’une foule enthousiaste, aux Championnats du monde ISU de patinage artistique 2024, à Montréal, au Québec. Du niveau junior au niveau senior, les danseurs sur glace du Canada ont impressionné cette saison, remportant un total de 14 médailles internationales.

Voici quelques-uns des meilleurs moments de danse sur glace de la saison.

Le roi et la reine de la danse sur glace canadienne, Piper Gilles et Paul Poirier, continuent d’impressionner d’une année à l’autre et quelle année ce fût pour ce duo dynamique! Piper et Paul ont obtenu leur meilleur résultat en carrière aux Championnats du monde ISU de patinage artistique 2024, remportant la danse libre et la médaille d’argent. Sur leur parcours vers cette médaille, ils ont mérité leur première médaille d’or aux Championnats des quatre continents 2024, une médaille de bronze à la Finale du Grand Prix et leur quatrième titre aux Internationaux Patinage Canada.

Non seulement Marjorie Lajoie et Zachary Lagha ont-ils surmonté l’adversité cette saison, mais ils se sont aussi taillé une place dans les rangs supérieurs de la danse sur glace canadienne. Après avoir remporté deux médailles d’argent sur le circuit du Grand Prix et fait leur première apparition à la Finale du Grand Prix, Marjorie a subi une commotion cérébrale qui a mis le duo à l’écart pendant des mois. Ayant enfin obtenu l’autorisation de recommencer à s’entraîner, juste avant les Championnats du monde, ces anciens champions du monde juniors (2019) ont emballé la foule locale et obtenu une cinquième place, à Montréal. Une nette amélioration par rapport à leur 11e place précédente en 2022.

À propos des retours impressionnants, Paul Ayer et Alicia Fabbri ont connu des moments marquants de leurs carrières cette année. Après avoir été tenue de s’absenter la saison précédente, en raison de la blessure à l’épaule de Paul, l’équipe a gravi pour la première fois le podium, grâce à une médaille de bronze gagnée aux Championnats nationaux, tenus dans la ville natale de Paul, à Calgary, en Alberta. Alicia et Paul ont terminé en force leur saison, remportant la première médaille internationale senior de leur carrière, une médaille de bronze à la Coupe Défi 2024.

Les équipes juniors de Patinage Canada ont également brillé cette saison. Layla Vellion et Alexander Brandys, de l’Ontario, ont obtenu leur premier titre national, après avoir terminé cinquièmes aux Championnats nationaux de l’année précédente. Chloe Nguyen et Brendan Giang, une nouvelle équipe de Colombie-Britannique, ont gagné une médaille d’argent sur le circuit du Grand Prix junior, à la Coupe d’Autriche. Les deux équipes ont également connu des performances exceptionnelles aux Championnats du monde juniors ISU de patinage artistique 2024, se classant parmi les dix premiers.

L’avenir de la danse sur glace canadienne s’annonce prometteur, alors que nous sommes presque à mi‑chemin du cycle des Jeux olympiques 2026, qui auront lieu à Milan et Cortina. Assurez-vous de rester à l’affût sur patinagecanada.ca et abonnez-vous à la Liste de diffusion pour les partisans, afin d’être au nombre des premiers à connaître les affectations au Grand Prix 2024-2025 et qui sera nommé à l’équipe nationale au cours des mois à venir.

Une mairesse joue un rôle déterminant aux Championnats du monde

L’engagement de France Bisson à aider à améliorer la vie des autres représente un thème courant de sa propre vie. Depuis 2013, France occupe le poste de mairesse de SaintSébastien, au Québec, où elle travaille avec diligence à bâtir un monde meilleur pour sa communauté.  

En dehors des limites de la ville, France voue aussi de son temps à redonner au sport du patinage artistique. En tant que bénévole de longue date de Patinage Canada et de Patinage Québec, France a récemment fait fonction de directrice du recrutement des bénévoles, pour les Championnats du monde ISU de patinage artistique 2024. 

Poursuivez votre lecture pour en savoir davantage à propos de France et de son rôle aux Championnats du monde, dont la supervision des plus de 400 bénévoles, qui ont participé à la réalisation de l’événement. 

De quoi étiez-vous responsable en tant que directrice du recrutement des bénévoles?  

Je me suis assurée que toutes les équipes de bénévoles comptaient le bon nombre de bénévoles et les bons candidats pour les postes requis. Nous avons reçu de nombreuses demandes de bénévoles et l’objectif principal était de placer ces personnes dans une équipe où leur expérience serait positive et le service fourni dépasserait les exigences établies. 

Quel est le lien entre votre poste de mairesse de Saint-Sébastien et votre travail bénévole?  

Le poste de directrice du recrutement des bénévoles et celui de mairesse présentent de nombreuses similitudes, dont la plus importante est de travailler à bâtir un monde meilleur. Dans un rôle de soutien des bénévoles, comme le mien à Patinage Canada, il est important de déployer beaucoup d’efforts pour accueillir les athlètes, les équipes et les visiteurs, afin de créer une expérience mémorable. Faire adopter cette idée par tous les membres du comité organisateur local est vraiment un défi que je priorise dans mon implication. 

Qu’est-ce que vous aimez du bénévolat pour Patinage Canada?  

Je veux rester présente dans ce plus beau sport au monde qui me passionne. Être bénévole vous permet d’apprendre à connaître des gens, qui deviennent souvent des amis par la suite. Au cours des vingt dernières années, j’ai vu des bénévoles s’épanouir et, à chaque événement, j’admire les adultes qu’ils sont devenus et la générosité dont ils font preuve. 

Qu’est-ce que vous aimez du bénévolat en général?  

J’aime contribuer à améliorer la vie des gens et travailler avec gentillesse pour créer de belles relations avec eux. 

À votre avis, pourquoi le bénévolat est-il important pour les jeunes?  

Il permet d’acquérir de l’expérience et de la confiance, de rencontrer des bénévoles de tout âge et de nouer des amitiés. 

À combien d’événements avez-vous participé avec Patinage Canada?  

En fait, je ne sais pas du tout. Je suis chef d’équipe de nombreuses compétitions nationales de Patinage Canada depuis plus d’une vingtaine d’années avec Patinage Québec. Ma première expérience dans des comités organisateurs d’événements s’est déroulée en 2011, à la finale du Grand Prix, à Québec. Depuis, j’ai occupé le poste de directrice du recrutement des bénévoles de chaque Défi Patinage Canada, des Internationaux classiques d’automne et des Internationaux Patinage Canada tenus au Québec.  

Faites-nous part d’un souvenir préféré à un événement auquel vous avez assisté. 

À tous les événements auxquels je participe, il y a toujours des moments magiques. J’aime m’amuser, rire et apprendre. Ces moments se produisent à chaque événement. J’estime que les heureux souvenirs restent toujours heureux. 

Mon souvenir le plus récent est celui du début du premier échauffement aux Championnats du monde ISU de patinage artistique, à Montréal. Nous étions un groupe de bénévoles dans le salon des bénévoles. Nous avons vu l’événement commencer à la télévision et nous nous sommes mis à applaudir, parce qu’il se concrétisait enfin – huit ans de travail plus tard. Les émotions étaient écrasantes. 

J’aimerais aussi partager ce souvenir – il a marqué ma « carrière » en tant que bénévole de Patinage Québec. C’était lors d’un voyage aux Championnats canadiens, en 2015. Nous étions les chefs d’équipe d’un groupe de 50 personnes, qui voyageait de Montréal à Halifax. Les séances d’entraînement commençaient le lendemain. Malheureusement, notre vol a été annulé, ainsi que celui d’un autre groupe de 50 personnes, plus tard dans la journée. Les qualités et la créativité des chefs d’équipe et des bénévoles de Patinage Québec ont permis de trouver un vol nolisé, des autobus et des chambres d’hôtel, de réconforter les patineurs et les parents et tous nos patineurs sont arrivés à temps pour leurs entraînements. Lorsque nous avons atterri à Halifax, c’était pour moi un miracle, dont je suis toujours convaincue. 

Patinage Canada est reconnaissant envers France, pour ses années de dévouement au sport, et les milliers de bénévoles aux vues similaires, à travers le pays, qui non seulement aident à rendre notre travail possible, mais aussi à rehausser les patineurs de tout âge, afin qu’ils puissent réaliser leurs rêves.  

Pour plus de renseignements sur les possibilités de bénévolat de Patinage Canada, veuillez cliquer ici. 

LES DIX PLUS GRANDS MOMENTS DES CHAMPIONNATS DU MONDE ISU DE PATINAGE ARTISTIQUE 2024

Du 18 au 24 mars, Patinage Canada a accueilli les Championnats du monde ISU de patinage artistique 2024, au Centre Bell, à Montréal. À guichets fermés, les foules ont assisté à des performances incroyables des 200 meilleurs patineurs de plus de 40 pays. 

Voici quelques-uns de nos meilleurs moments de l’événement (sans ordre particulier)! 

  1. Deanna Stellato-Dudek a réécrit les livres d’histoire avec son partenaire Maxime Deschamps. Ils ont remporté la médaille d’or dans la compétition de patinage en couple et Deanna est devenue, à 40 ans, la championne du monde de patinage artistique la plus âgée de tous les temps.

  2. Le patineur retraité Keegan Messing a partagé son ÉNORME drapeau canadien avec Deanna et Maxime lorsqu’ils ont remporté l’or, puis l’a agité dans les gradins tout au long de l’événement pour encourager Équipe Canada.

  3. Le « dieu du quadruple saut » Ilia Malinin, des États-Unis, a absolument été à la hauteur de ce surnom en réussissant six quadruples sauts, y compris le quadruple axel, pour établir un nouveau record du monde dans le programme libre masculin, en route vers la conquête de son premier titre de champion du monde.

  4. L’incroyable chorégraphie et les éléments visuels de la cérémonie d’ouverture, mettant en vedette Les Suprêmes, Nova et Elladj Baldé qui ont célébré les quatre saisons.

  5. Kaori Sakamoto, du Japon, est devenue la première femme à remporter trois titres consécutifs de championnats du monde, depuis Peggy Fleming (États-Unis) de 1966 à 1968, et la première patineuse japonaise à en gagner trois d’affilée.

  6. Adam Siao Him Fa s’est ressuscité de la 19e place, après le programme court, pour mériter une médaille de bronze chez les hommes. Son ascension fulgurante est le plus grand retour jamais enregistré dans le sport – ET – il l’a fait malgré les déductions reçues pour avoir effectué un salto arrière interdit. Quelle légende.

  7. Piper Gilles et Paul Poirier ont remporté une médaille d’argent pour le Canada, dans l’épreuve de danse sur glace, après avoir obtenu la note la plus élevée en danse libre. Il s’agit de leur meilleur résultat aux Championnats du monde, depuis leurs débuts à ces championnats en 2013.

  8. Marjorie Lajoie et Zachary Lagha ont enregistré de nouveaux records personnels pour leurs performances, quelques semaines seulement après que Marjorie a été autorisée à retourner à l’entraînement, à la suite d’une commotion cérébrale en janvier.

  9. Le patineur retraité et ambassadeur de l’événement Patrick Chan a attiré la foule pour son autographe et des photos, au kiosque d’EDIA de Patinage Canada

  10. Le chœur de chambre Seraphim de Montréal a appris 10 hymnes nationaux, chantés sur place, à chaque cérémonie de remise de médailles – un vrai favori de la foule! 

 

Qui surveiller aux Championnats du monde ISU de patinage artistique 2024

Écrit par Jackie Wong de Rocker Skating

L’événement phare est sur le point de s’amorcer. Les Championnats du monde ISU de patinage artistique 2024 auront lieu cette semaine à Montréal. Si vous cherchez à savoir quels patineurs surveiller, vous êtes au bon endroit. Pour tout le reste, consultez mon article sur ce que j’attends avec impatience à Montréal. Préparez-vous pour beaucoup de patinage au cours des prochains jours. 

Patinage en couple 

Le patinage en couple donnera le coup d’envoi de la compétition, mercredi, avec le programme court. Cette saison s’annonce comme la dernière – nous avons commencé à nous interroger à propos de l’état du patinage en couple et nous pourrions finir par être impressionnés par la façon dont ils se sont poussés les uns les autres à s’améliorer tout au long de leurs parcours. Parmi les scénarios ici, mentionnons Deanna Stellato-Dudek et Maxime Deschamps, qui s’efforceront de remporter un titre mondial en sol canadien, le retour continu des champions du monde en titre Riku Miura et Ryuichi Kihara, à la suite d’une blessure, et l’ascension fulgurante de deux nouvelles équipes de patinage en couple cette saison, Anastasia Metelkina et Luka Berulava, ainsi que Minerva Hase et Nikita Volodin. 

Femmes 

Chez les femmes on constate un grand talent, mais une importante incohérence. À Montréal cette semaine, Kaori Sakamoto tentera de remporter un troisième titre mondial consécutif, ce qui n’a pas été accompli depuis 56 ans. Et, Loena Hendrickx essayera de devenir la première patineuse en simple belge à remporter ces Championnats. Ce qui est peut-être plus intrigant, toutefois, c’est qu’au moins neuf patineuses ont réellement une chance de gravir le podium et ce sera difficile à prévoir. 

Hommes 

À la veille de leur arrivée à Montréal, quatre hommes ont devancé le reste du peloton cette saison. L’un a réussi un quadruple axel (Ilia Malinin), un deuxième s’améliore durant la saison de son retour (Yuma Kagiyama), un troisième espère devenir le premier Français à remporter des Championnats du monde depuis 2007 (Adam Siao Him Fa) et le quatrième est le double champion en titre (Shoma Uno). À moins d’une énorme surprise, le podium devrait consister en une permutation quelconque de ces quatre patineurs. Cependant, comme c’est le cas depuis un certain nombre d’années, l’épreuve masculine pourrait regrouper le plus de talent et de diversité chorégraphique. 

Danse 

Une autre épreuve où les Canadiens pourraient briller – Piper Gilles et Paul Poirier ont été médaillés de bronze à deux reprises aux Championnats du monde; pourraient-ils remporter l’or au pays? Le podium entier des Championnats de l’an dernier est de retour et les trois équipes de danse sont à nouveau les favorites pour celui de cette année. Dans ce cas, ce sera la deuxième année consécutive et de l’histoire que des patineurs tous âgés de plus de 30 ans se retrouveront sur le podium. Madison Chock et Evan Bates sont les champions en titre, tandis que Charlene Guignard et Marco Fabbri défendront leur médaille d’argent, mais espéreront davantage. 

 

Les incontournables aux Championnats du monde de patinage artistique de l’ISU 2024 à Montréal

Moins de deux semaines avant le début des Championnats du monde ISU de patinage artistique, nous avons demandé à Rocker Skating ce qui l’enthousiasmait le plus. Voici ce qu’il nous a dit.

Il y a quatre ans, nous étions tous prêts à accueillir le monde du patinage artistique à bras ouverts à Montréal – un accueil très chaleureux, bien sûr, à ce que beaucoup m’ont prévenu pourrait être une ville très froide en mars. Et, comme nous le savons tous maintenant, c’était il y a quatre ans que nous avons commencé à remarquer que les choses ne se passeraient peut‑être pas comme prévu.

De retour à 2024 (et j’ai suivi la météo à Montréal et il semble que ce sera assez agréable), les Championnats du monde de patinage artistique 2024 auront enfin lieu! Ils se dérouleront à Montréal pour la première fois depuis 1932. Et, tout comme c’était censé l’être il y a quatre ans, il s’agit des Championnats du monde qui se trouvent au milieu du cycle quadriennal des Jeux olympiques.

C’est corrélatif.

Mais avant de parler de patinage, une chose que j’attends toujours avec impatience, à chacun des championnats du monde, c’est d’explorer la ville hôte. Je suis déjà allé à Montréal et j’ai bien aimé la ville. Mais cette fois-ci, j’ai posé encore plus de questions aux gens. Parce que durant les intervalles entre les nombreuses heures que je passerai à la patinoire à regarder les séances d’entraînement, je vais essayer de profiter le plus possible de cette ville historique. En fait, il y a même une page Facebook entièrement vouée à tout ce qu’on peut faire à Montréal!

De la bouffe? Oui.

Si vous me suivez sur les médias sociaux, vous pensez peut-être que je mange seulement des filets de poitrine de poulet (vous n’auriez pas tort la plupart du temps), mais la scène culinaire à Montréal est incroyable. Comme toute grande ville gastronomique, on y trouve un mélange allant d’excellents plats dans les restaurants avec service à la table aux repas bon marché et tout ce qu’il y a d’un bout à l’autre. Quelques personnes de Montréal m’ont également parlé de l’expérience de la cabane à sucre dans l’est du Canada. Faites-en la recherche, miam‑miam du sirop d’érable.

Du café? Absolument.

Un bon café flat white est ce dont j’ai besoin (plusieurs fois par jour) pour maintenir mon reportage incessant et je le sais déjà bien, parce que la dernière fois que j’étais à Montréal, j’ai exploré les bons endroits. Vous ne manquerez pas de me trouver au MELK Café Stanley, à quelques pas du Centre Bell, ou si j’ai une pause plus longue, au Bar Caffettiera, un peu plus loin au nord-ouest.

Au Centre Bell et dans les alentours

Il y aura également beaucoup à faire au centre-ville, près du site. Quelques excellents musées sont situés à 10 à 15 minutes de marche, y compris le Musée des beaux-arts de Montréal – c’est l’expérience de musée d’art par excellence. Et, pour ceux qui aiment les programmes de Barbie Girl d’Aljona Savchenko ou de Valentina Marchei, eh bien, il y a une Expo Barbie mettant en montre plus d’un millier de poupées Barbie. Au Centre Bell, vous trouverez également tout un festival pour les partisans : des camions de cuisine de rue, des kiosques d’exposition de tous genres et bien plus encore. Vous pouvez même regarder la compétition pendant que vous profitez du Festival des partisans.

Plusieurs légendes du patinage

Si vous avez écouté mon Instagram Live avec le triple champion du monde Patrick Chan, il y a quelques semaines, vous savez que Joannie Rochette et lui seront les ambassadeurs de l’événement aux Championnats du monde. Les chances que vous les voyiez au Centre Bell? Très bonnes! Préparez vos marqueurs Sharpie pour leurs autographes. Et, j’ai entendu dire qu’Elvis Stojko, Keegan Messing et Elladj Baldé seront également présents. Des légendes partout.

Et, si ce n’était pas suffisant, le gala d’exhibition de dimanche comptera des prestations musicales, en plus des numéros de patinage de Baldé, Chan, Messing, Stokjo et Les Suprêmes. Avec ce genre de participants, je pourrais même assister, pour une fois, au Gala d’exhibition!

Tout cela et je n’ai même pas encore parlé de la compétition de patinage aux Championnats du monde. J’espère que vous êtes tous aussi excités que moi!

Pleins feux sur Constellations communautaires

Chez Patinage Canada, nous sommes animés par une vision selon laquelle chaque personne au Canada peut vivre la joie du patinage.

En 2022, nous avons fièrement lancé Constellations communautaires, un programme conçu pour supprimer les obstacles à l’exposition au patinage artistique au Canada. Constellations communautaires élimine les obstacles financiers auxquels font face les groupes systématiquement marginalisés et offre l’occasion d’assister sur place à des événements de patinage artistique, où ils peuvent découvrir directement la magie du sport.

Jusqu’à présent, nous nous sommes associés à des organisations telles que KidsUpFront, Temple Community Association, New Canadian Friendship Centre, Winnipeg Boldness Project, Winnipeg Newcomer Sport Academy, Indigenous Sport Activity and Recreation Council et la Fondation de la recherche sur le diabète juvénile, pour aider à distribuer plus de 700 billets d’événements de patinage artistique à des personnes et des familles mal desservies, y compris des nouveaux arrivants, des réfugiés et des Canadiens autochtones.

Grâce à un dialogue constructif avec nos partenaires communautaires, depuis le lancement de Constellations communautaires, ce programme a évolué pour mieux répondre aux besoins des diverses communautés impliquées. En plus d’un billet d’événement, le transport aller-retour au site, des bons alimentaires sur place et des occasions de participation familiale et intergénérationnelle sont offerts aux participants.

« Je tiens à vous remercier au nom de mon entière famille de nous avoir sélectionnés pour une compétition magnifique, ainsi qu’amusante, au Parc olympique de Calgary », a déclaré un participant au programme Constellations communautaires et nouveau venu au Canada. « Nous nous sentons privilégiés d’être choisis pour tant de si belles prestations. »

« C’était réconfortant de voir les parents et les enfants prendre part à une activité à laquelle ils n’auraient pas eu les moyens d’assister autrement », a déclaré le Carrefour de pédiatrie sociale de Vanier. « Merci pour cette initiative. »

Grâce à Constellations communautaires et en partenariat avec des organismes locaux de partout au pays, nous favorisons une plus grande diversité parmi les amateurs de patinage artistique, tout en permettant à tous les Canadiens de vivre la joie du patinage.

Pour plus de renseignements sur Constellations communautaires et la façon dont votre organisation peut participer au programme, veuillez communiquer avec Patricia, à [email protected].

Les patineuses et patineurs artistiques du Canada en lice pour des médailles aux Championnats des quatre continents

Shanghai, Chine (2 février 2024) – Les patineuses et patineurs artistiques du Canada sont en lice pour une médaille en danse sur glace et une à l’épreuve des couples après les deux premiers jours de compétition aux Championnats des quatre continents ISU qui se déroulent à Shanghai, en Chine, tandis que Madeline Schizas et Sara-Maude Dupuis ont toutes les deux terminé parmi les dix premières chez les femmes.

Schizas, d’Oakville (Ontario), championne canadienne senior de 2023, se trouvait en neuvième place après le programme court, puis a réalisé un fantastique programme libre pour se hisser au sixième rang du classement général avec un total de 185,69 points, son meilleur résultat à ce jour à cette compétition.

« Je suis heureuse de mes programmes et de mon pointage, c’est un grand pas en avant par rapport aux Championnats canadiens. J’espère ajouter quelques points aux Championnats du monde si j’obtiens cette participation », a déclaré Schizas, qui n’était satisfaite d’avoir obtenu la deuxième place aux Championnats canadiens du mois dernier. À tel point qu’elle a étrenné un nouveau costume à Shanghai : « J’en voulais un nouveau de toute façon, et j’ai eu de mauvais résultats aux Championnats nationaux, alors j’ai décidé que j’avais besoin d’une nouvelle inspiration. »

Sara-Maude Dupuis, de Montréal (Québec), a enregistré un nouveau record personnel impressionnant au programme libre (118,99 points) pour terminer en 9e place avec un nouveau record personnel total de 172,45 points. Justine Miclette, de Chambly (Québec), a terminé en 14e place (151,30 points).

Mona Chiba, du Japon, a remporté l’or (214,98 points), tandis que Chaeyeon Kim, de Corée, a gagné l’argent (204,68 points) et Rinka Watanabe, du Japon, le bronze (202,17 points).

Piper Gilles, de Toronto (Ontario), et Paul Poirier, d’Unionville (Ontario), semblent sur la bonne voie pour remporter leur premier titre en danse sur glace des Championnats des quatre continents, dimanche, car ils ont une bonne avance après la danse rythmique qui a eu lieu aujourd’hui. Laurence Fournier Beaudry et Nikolaj Soerensen, de Montréal (Québec), les suivent de près en deuxième place, tandis que Marie-Jade Lauriault et Romain Le Gac, de Ste-Anne-des-plaines (Québec), occupent la septième place.

« Nous patinons tous les jours avec dévouement et passion, même lorsque nous ne nous sentons pas bien, et je pense que nous aimons vraiment appuyer sur le bouton et voir cette énergie; je crois que c’est ce qui fait que nous sommes spéciaux. On voit beaucoup d’athlètes de haut niveau capables de faire cela, et c’est ce que nous avons fait aujourd’hui », a déclaré Gilles à la suite de leur performance.

Le Canada occupe également la première place à l’épreuve de patinage en couple, Deanna Stellato-Dudek, de Chicago (États-Unis), et Maxime Deschamps, de Vaudreuil-Dorion (Québec), ayant une avance confortable avant le programme libre qui aura lieu samedi.

« C’était amusant sur la patinoire. Je suis déçu de mon erreur, mais très satisfait du reste de ma performance. Nous avons réalisé beaucoup de nos améliorations et nous avons travaillé très dur », a déclaré Deschamps, qui a eu des difficultés avec ses sauts au cours des deux dernières compétitions.

Lia Pereira, de Milton (Ontario), et Trennt Michaud, de Trenton (Ontario), sont sixièmes après le programme court, et Kelly Ann Laurin, de St-Jérôme (Québec), et Loucas Éthier, de Deux-Montagnes (Québec), sont huitièmes.

La compétition masculine se terminera samedi. Wesley Chiu, de Vancouver (C.-B.), est le Canadien le mieux classé en sixième position après le programme court qui a eu lieu jeudi. Roman Sadovsky, de Vaughan (Ontario), occupe la 11e place et Conrad Orzel, de Toronto (Ontario), le 17e rang.

Les résultats complets (en anglais) se trouvent ici.

Petit club va loin – le Club de patinage de Minnedosa se fait le champion de l’inclusivité et donne à un garçon local une nouvelle façon de profiter du patinage

Le 1er janvier 2022, Cain Burgess, âgé de huit ans et résident de Minnedosa, au Manitoba, et sa famille ont reçu des nouvelles que personne ne veut jamais entendre. Une masse que sa famille avait remarquée sur son tibia s’est révélée être un ostéosarcome et c’est ainsi qu’a commencé la lutte de Cain contre le cancer.

Cain a passé huit mois loin de chez lui, subissant une chimiothérapie et de multiples chirurgies pour enlever l’os de son tibia et le remplacer par une greffe osseuse et un os de cadavre. Quand il est finalement rentré à la maison, Cain n’avait plus le cancer et souhaitait retourner à sa vie normale.

Avant son diagnostic de cancer, Cain avait été un enfant très actif, jouant au hockey et au rugby, en plus de faire du vélo et de la randonnée. Redevenir actif était donc primordial pour son rétablissement. Bien qu’il n’ait plus le cancer, Cain était toujours incapable de supporter son poids sur sa jambe, donc sa famille n’était pas sûre de ce qu’il serait capable de faire. Heureusement, la bonne amie de la famille, Jacquie Gerrard – présidente du Club de patinage de Minnedosa – avait récemment vu une affiche de Patinage Plus qui montrait un jeune garçon utilisant une luge pour aller sur la glace.

« Je ne connaissais vraiment rien de la luge, mais j’ai communiqué avec Skate Manitoba, qui m’a mise en contact avec Patinage Canada, qui a pu me renseigner. Au Manitoba, c’est surtout Sledge Hockey Manitoba qui emploie le plus de luges et cette organisation est gérée par Manitoba Possible. Elle a pu pourvoir à Cain une luge, qu’il a apportée à Minnedosa pour commencer à participer à notre programme Patinage Plus, ce qui était vraiment sensationnel », a déclaré Jacquie.

Être sur la glace avec sa luge a eu un impact très positif sur Cain affirme sa mère, Danica Wotton : « L’aspect social de son retour sur la glace a été bénéfique à bien des égards. Il n’est pas exclu et c’est une façon pour lui de participer et de se trouver avec ses amis, il s’amuse et fait de l’exercice, ce qui est une chose énorme, parce que je ne peux vraiment pas trouver beaucoup d’activités pour lui avec une jambe qu’il ne peut utiliser. »

Cain a également eu la chance de rencontrer l’athlète paralympique Tyler McGregor et de patiner avec lui en février 2023, alors qu’il était à Winnipeg pour sa campagne « Sledge Skate of Hope ». Tyler, qui avait également eu une forme de cancer des os et perdu sa jambe, a découvert tôt le parahockey sur glace et est maintenant capitaine de l’équipe nationale de parahockey du Canada, largement reconnu comme l’un des meilleurs joueurs au monde.

« Seuls lui et Cain sont allés patiner ensemble sur la rivière. Ils ont pu parler et avaient beaucoup en commun. Tyler a également éprouvé des difficultés, alors ils en ont discuté et ont glissé sur leurs luges et c’était vraiment superbe pour Cain », a ajouté sa mère Danica.

Minnedosa est une petite ville rurale, près de Brandon, au Manitoba, offrant peu d’occasions pour les enfants ayant des capacités différentes de s’impliquer dans les sports et les loisirs. Après avoir vu l’impact que le patinage sur luge a eu sur Cain, Jacquie Gerrard s’efforce de créer un meilleur accès au sport pour les autres patineurs locaux. Elle a demandé une subvention à la Minnedosa and District Foundation pour l’achat de deux luges supplémentaires pour le club.

« Nous les avons reçues avant Noël et en collaboration avec notre service des loisirs, elles sont maintenant disponibles chaque fois que nous tenons des séances de patinage public ou de bâtons et rondelles – toute notre communauté peut les utiliser et les essayer. Quiconque l’a essayé pense que c’est vraiment amusant », a soutenu Jacquie.

Cain est devenu l’expert-résident du patinage sur luge dans sa ville. Il a aidé à faire quelques vidéos pour le club sur la façon de l’utiliser, comment se placer et comment arrêter et aidera à apprendre à d’autres enfants comment utiliser la luge, par l’intermédiaire des programmes Patinage Plus du club.

« Nous sommes tellement reconnaissants envers le club », a déclaré Danica Wotton. « Au moment où tout cela se passait, Cain avait vraiment du mal avec beaucoup de choses, beaucoup de difficulté avec sa chimio, son traitement et son incapacité d’être mobile et ils étaient à l’arrière-plan, faisant tout cela et prenant les devants, ce qui nous a beaucoup facilité la vie. Ils ont donné à Cain cette occasion – nous ne leur avons pas demandé – ils l’ont juste fait et nous leur sommes vraiment reconnaissants d’avoir pensé à lui et de rendre cette activité inclusive ici, dans une région rurale où nous n’avons pas ces choses. »

Si vous aimeriez en savoir plus sur le patinage sur luge et que vous vivez au Manitoba, cliquez sur l’un des liens dans cet article. Pour d’autres régions du Canada, veuillez communiquer avec le bureau des Services aux membres de Patinage Canada , qui vous dirigera au bon endroit.

Consultez la Vidéothèque du développement du patinage de Patinage Canada – CS Sledge sous Patinage Plus.

PatinagePlus@l’école brise les barrières à Edmonton

Par un matin froid et venteux à Edmonton, en Alberta, des enfants d’écoles primaires locales montent dans un autobus pour se rendre à l’aréna communautaire du centre-ville, à côté de Rogers Place, le foyer des Oilers d’Edmonton. Pour de nombreux enfants, le trajet en autobus de leur école à la patinoire est une aventure en soi. Porter les patins et les casques qui les attendent — une aventure encore plus grande. Bon nombre de ces enfants se trouveront sur la glace pour la première fois. Grâce à un partenariat entre la section de l’Alberta, des Territoires du Nord-Ouest et de Nunavut, EverActive Schools, la ville d’Edmonton et l’Edmonton Oilers Community Foundation, beaucoup de ces enfants sont sur le point de vivre la joie de patiner pour la première fois, dans le cadre du programme PatinagePlus@l’école.

Amorcé en 2018, PatinagePlus@l’école avait comme but unique d’offrir aux enfants de la première à la quatrième année, provenant du centre-ville et des communautés scolaires mal desservies, une occasion d’éprouver la joie de patiner et d’apprendre à patiner. Les participants n’ont même pas besoin d’apporter leurs propres casques ou patins – comme l’équipement est souvent un obstacle crucial à l’initiation au patinage, tout le nécessaire se trouve à l’aréna pour eux. En fait, la majeure partie de l’équipement a été financée par le legs du programme « Dépôt de patins » de Patinage Canada, à la suite de Canada 150, une source intarissable de bienfaits pour cette communauté.

Depuis ses débuts, plus de 4 700 étudiants ont suivi le programme et 90 % des participants ont patiné pour la première fois. Ce sont des chiffres impressionnants étant donné que le programme a dû être interrompu pendant un an et demi, durant la pandémie de COVID-19. Le programme sert également les patineurs de patinage sur luge et de patinage adapté – assurant que quiconque le souhaite ait la possibilité d’y assister en participant à des séances spécialisées appelées séances d’interaction.

La classe de chaque enfant s’inscrit au programme, par l’intermédiaire d’EverActive Schools, et profite de trois séances conformes au programme Patinage Plus, dirigées par des entraîneurs de Patinage Canada. Ces séances se déroulent comme une excursion de patinage – les enfants embarquent dans l’autobus pour se rendre à la patinoire, patinent, retournent à l’école… et semblent vraiment les aimer.

La mère d’un enfant qui a récemment participé au programme a signalé « qu’il l’a aimé et s’est beaucoup amusé ». Âgé de 11 ans, le fils de Tehmina, Shuwaiz, est aveugle et comme beaucoup d’autres familles que ce programme sert, ils ont fait face à un obstacle financier à leur participation. Cette barrière a été rapidement supprimée, car tout ce dont il a besoin pour y prendre part est fourni. Après qu’il a pu se trouver sur la glace pour la première fois, sa mère a déclaré : « Il a vraiment aimé la séance et dès le troisième jour s’était beaucoup amélioré. » Shuwaiz, comme beaucoup d’autres enfants, a pu vivre une nouvelle expérience qu’il n’aurait peut-être jamais vécu sans le programme PatinagePlus@l’école.

Au cours de la première année à Edmonton, le programme a servi 732 enfants, soit 32 classes de sept écoles, et tous étaient principalement des élèves de deuxième année (bien qu’il soit axé sur ceux de la 1re à la 4e année, le programme accepte les étudiants jusqu’à la 9e année). À ce jour, 4 700 enfants qui n’auraient peut-être jamais mis les pieds sur la glace autrement ont eu l’occasion de patiner – et, ceci, seulement dans une ville. Alors, que nous réserve l’avenir? Leona Boyle, coordonnatrice administrative, et Lisa Hardy, directrice générale de la section de l’Alberta, des Territoires du Nord-Ouest et de Nunavut, dévoilent que la section cherchera bientôt à offrir le programme dans la ville de Calgary.

La confluence d’événements qui ont ensemble créé ce programme est tout simplement incroyable. Après la construction de l’aréna Rogers Place et de la patinoire communautaire du centre-ville en 2016, il est rapidement devenu évident que la patinoire était sous-utilisée. L’équipement de Canada 150 était encore à peu près neuf et pouvait fournir les patins et les casques dont les patineurs ont besoin pour participer. Des fonds de la ville d’Edmonton et de la fondation des Oilers d’Edmonton, en conjonction avec la coordination de la logistique d’EverActive Schools et d’entraîneurs experts de la section de l’Alberta, des Territoires du Nord-Ouest et de Nunavut, ont permis de créer ce programme unique. Ce parfait concours de circonstances a réussi à supprimer certains des obstacles les plus élémentaires à la participation et à servir certains des membres les moins bien desservis de la communauté d’Edmonton.

Des programmes et des occasions comme PatinagePlus@l’école continuent à assurer que ce passe‑temps canadien bien-aimé a vraiment le potentiel d’être accessible à tous.
_______________

*S’il vous intéresse de mettre en œuvre un programme PatinagePlus@l’école dans votre région, veuillez contacter mailto:[email protected].