Meagan Duhamel et Eric Radford remportent le programme court à Kelowna

KELOWNA, C.-B. – Il n’a pas fallu longtemps. Dès que Meagan Duhamel et Eric Radford ont pris leur pose finale, la foule s’est levée, applaudissant et agitant des drapeaux canadiens.

Meagan et Eric ont remporté le programme court aux Internationaux Patinage Canada avec un record personnel de la saison de 72,70 points, environ 7,5 points de plus que les patineurs chinois Sui Wenjing et Han (Monsieur Personnalité) Cong.

(Une note pour mettre les choses en perspective : certains éléments cette année – la levée et la spirale de la mort – valent moins que l’an dernier. La meilleure note précédente de Meagan et Eric, l’an dernier, était d’environ 76 points, donc leur effort ici les place près de leur excellente note à la fin de la saison dernière.)

Les Canadiens ont patiné sur la musique Un peu plus haut et le sentiment qu’ils ont créé dans la patinoire a été le vrai triomphe. Leur but, avaient-ils affirmé, était d’être contents de la façon dont ils patineraient et d’obtenir une bonne note. Mission accomplie.

En troisième place se trouve la jeune équipe russe composée d’Evgenia Tarasova et de Vladimir Morozov avec 64,14 points et une triple vrille qui a défié la gravité.

Eric a admis qu’il ne s’était jamais senti aussi calme au début d’une compétition. L’an dernier, leur première compétition de l’année était les Internationaux Patinage Canada. L’atmosphère était incroyablement tendue. « L’an dernier, c’était pour nous toute une affaire », dit-il. « Nous savions que nous devions bien faire. Nous savions que nous devions faire sensation avec notre première épreuve. Mais cette fois, c’était plus que nous voulions présenter une bonne performance, comme Stars on Ice. « Lorsque nous nous concentrons sur la performance, nous mettons plus l’accent sur nous-mêmes et non sur ce que cela signifie. »

Et, ceci fonctionne.

Toutefois, ils n’ont pas tenu leurs concurrents pour acquis. L’équipe chinoise avait terminé devant eux l’année dernière. « Ils sont là pour nous inciter à nous assurer que nous faisons de notre mieux », a affirmé Meagan. « Du même coup, nous devions mettre l’accent surtout sur nous-mêmes. »

À la réception du triple Lutz, Meagan a presque heurté le mur, mais ceci ne l’a pas décontenancée. Étant donné que l’accent n’est pas mis principalement sur Patrick Chan et Tessa Virtue et Scott Moir, qui sont absents des Internationaux Patinage Canada, Meagan et Eric occupent maintenant une position importante. Ils assument pleinement la responsabilité de cette position.

« Au cours des quatre dernières années, nous étions toujours ceux qui avaient une petite chance de remporter une médaille de bronze quelque part », a soutenu Eric. « Et, maintenant, je pense que nous avons bien réussi à sortir de l’ombre, surtout avec ce quadruple saut. C’est excitant pour nous que l’accent soit mis un peu plus sur nous et surtout sur le patinage en couple au Canada. »

En ce qui concerne les autres équipes de patinage en couple, deux autres équipes canadiennes se sont efforcées de montrer leurs nouveaux partenariats, avec plus ou moins de succès. Kirsten Moore-Towers et Michael Marinaro sont apparus pour la première fois dans une compétition et ont terminé sixièmes parmi les huit équipes, n’ayant reçu aucun point pour une spirale de la mort. Michael a signalé avoir cafouillé lorsqu’il a enfoncé ses dents de pointe pour la rotation. C’est dommage, parce qu’ils affirment que c’est leur élément le plus fort.

Ils font équipe depuis environ cinq mois. Kirsten s’est assombrie quand elle a vu leur note : 53,79 points.

Brittany Jones et Josh Reagan, avec qui Kirsten et Michael s’entraînent, occupent la septième place avec 49,80 points et soutiennent qu’ils sont satisfaits de ce qu’ils ont accompli.

Dans l’épreuve masculine, Javier Fernandez de l’Espagne est en tête avec 86,18 points après qu’il ait doublé un triple Axel, mais son programme Black Betty a été bien accueilli par la foule. Takahito Mura, du Japon, prévoyait exécuter une combinaison quadruple-triple, mais n’a pas assez bien réussi le quadruple saut pour exécuter ensuite le triple saut. Il a eu la présence d’esprit d’ajouter la triple boucle piquée à la fin d’un triple Lutz et a terminé avec 82,57 points en deuxième place.

En troisième place se trouve Konstantin Menshov, le concurrent le plus âgé, ayant 31 ans. Il a réussi deux quadruples sauts, mais a doublé son triple Axel et obtenu 81,70 points.

Andrei Rogozine a appris seulement lundi dernier qu’il était affecté aux Internationaux Patinage Canada. Ceci l’a motivé. Il a tenté un quadruple saut, accompagné de ses éléments, a tout réussi et terminé en neuvième place avec 70,95 points. Le médaillé de bronze canadien, Liam Firus, a fait une chute sur un triple Axel et a fini dixième parmi les 11 patineurs avec 64,94 points.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.