Kaetlyn Osmond surmonte les échecs et lance son sublime programme libre à Regina

C’était bien ce dont Kaetlyn Osmond avait besoin : un voyage à Regina, par temps glacial, pour présenter un programme long que personne n’avait encore vu cette année.

Jeudi, jour où elle a pris l’avion pour Regina, était son 18e anniversaire. Samedi, elle a remporté l’épreuve féminine senior au Défi Patinage Canada, mais là n’était pas le but de sa visite. Elle n’était pas venue pour gagner. Kaetlyn ne voulait pas dévoiler son nouveau programme long aux Championnats canadiens – les importantes épreuves de sélection pour les Jeux olympiques qui se dérouleront dans un mois – et ainsi, elle s’est retrouvée au Défi, se mettant à l’épreuve, gazouillant par exemple : « Risquez plus que d’autres pensent sont sûrs. Rêvez davantage que d’autres pensent sont pratiques. Prévoyez que plus que d’autres pensez est possible ». Et, c’est ce qu’elle a fait.

Elle l’avait déjà accompli une fois cette saison lorsqu’une réaction au stress (non aussi sérieuse qu’une fracture de stress) a entravé son entraînement pour le Grand Prix de Patinage Canada à Saint John, N.-B., en octobre. Miraculeusement, elle a réussi à se ressaisir pour participer à cet événement, seulement pour être tenue de se retirer avant le programme long, en raison d’une soudaine blessure au tendon du jarret qui est venue de nulle part.

Il s’est avéré que la blessure était une déchirure partielle du muscle du tendon du jarret, mais rien ne pouvait guérir cette blessure assez rapidement pour qu’elle puisse concourir à la Coupe de Russie, donc elle s’est aussi retirée de cet événement. L’entière saison du Grand Prix s’est envolée en fumée pour la championne canadienne en titre – qui avait remporté les Internationaux Patinage Canada la saison dernière contre une médaillée de bronze des Championnats du monde.

« Ce fut une difficile saison jusqu’à présent », a avoué Kaetlyn après sa performance à Regina, où elle a obtenu une note de 118,96 points pour son programme long et 169,96 points au classement général, à peine un point devant l’intrépide Gabby Daleman. (En comparaison, Gabby a obtenu 107,71 points pour son programme long.) « Il semble que c’est une blessure après l’autre », a signalé Kaetlyn.

Mais, maintenant, Kaetlyn sait qu’elle peut se rétablir d’une blessure, bien patiner et, aussi, très bien s’entraîner. « J’ai seulement participé au Défi pour acquérir de l’expérience, participer à une compétition, retrouver le sentiment de concourir avant les Championnats nationaux et c’est ce que j’ai fait », a-t-elle déclaré. « J’ai tellement appris de cette compétition, allant de ne pas exécuter le meilleur programme court jamais effectué au programme long auquel je m’étais exercée. J’étais très excitée à ce sujet. »

Kaetlyn a terminé seulement cinquième dans le programme court après avoir fait une chute à l’exécution d’un triple flip et commis d’autres erreurs. Dans le programme long, elle n’était pas tout à fait revenue à la normale, mais presque. Elle n’a pas mis pied sur la glace pendant un mois après la blessure au tendon du jarret et n’a recommencé les sauts qu’il y a un peu plus de deux semaines. Si elle avait fait deux ou trois sauts triples dans son programme long, a déclaré Kaetlyn, ceci aurait été bien. Son entraîneur Ravi Walia a établi la barre à six, mais Kaetlyn en a exécuté cinq, ne faisant un double que du second triple flip.

Kaetlyn ressent encore de la douleur, a fait remarquer Ravi, et du fait qu’ils ne voulaient pas aggraver sa blessure, ils ont adapté son programme long. Le simple Axel à la fin de son programme? C’était prévu, parce que l’Axel l’incommode. Bien qu’elle n’ait pas été capable d’exécuter trop de doubles Axels, elle en a réussi un dans le programme court et a exécuté un double Axel-triple saut de boucle piquée dans le programme long, mais il ne valait pas la peine de tenter le sort. L’équipe de Kaetlyn a aussi modifié une partie de la chorégraphie et les pirouettes comptant des mouvements qui exigent de la flexibilité et qui l’incommodent.

« Elle a très bien patiné pour sa première compétition et son premier programme long », a ajouté Ravi. « Ce qu’elle a fait était de très bonne qualité. Elle a exécuté toutes ses combinaisons. Ce fut un bon début. Elle est sur la bonne voie. Elle se trouve là où on veut qu’elle soit, en décembre, pour ce genre de programme long. C’est bien. »

« Je pense qu’elle s’est rattrapée au point où elle devrait être, bien qu’elle ait mal commencé la saison », a-t-il ajouté.

Kaetlyn admet que la blessure au tendon du jarret a été très difficile à surmonter. « Elle est vraiment venue de nulle part », a-t-elle dit. Elle s’est réveillée le matin du programme long au Grand Prix de Patinage Canada et ne pouvait supporter son poids sur sa jambe.

« Ce fut un processus un peu lent que de la remettre sur la bonne voie », a fait observer Ravi. « Elle a dû prendre les choses lentement et doucement. Elle n’est pas encore de retour à 100 pour cent, mais elle le sera bientôt. »

Depuis qu’elle est retournée sur la glace, le 8 novembre, elle a exécuté ses programmes avec ce qu’elle est capable de faire. Et, elle a continuellement exécuté des programmes sans faute avec un contenu édulcoré. Kaetlyn a affirmé qu’elle s’est sentie frustrée de ne pas être sur la glace pendant si longtemps et lorsqu’elle y est finalement retournée, elle a dû se maîtriser. « Lorsque je suis revenue, j’ai dû être très prudente », a-t-elle avoué. « C’était frustrant parce que je venais tout juste de me remettre d’une blessure et je me sentais absolument superbe. Heureusement, les sauts sont facilement revenus. » La blessure au tendon du jarret n’affectait pas sa jambe de réception.

Pour se rétablir, elle a fait de la physiothérapie et des entraîneurs de Pilates et de conditionnement physique ont travaillé à rebâtir sa force. « Maintenant, elle se sent très contente et sûre de son programme, ayant pu l’exécuter en compétition », a déclaré Ravi. « Je crois qu’elle est excitée d’avoir pu concourir. Elle n’a pas eu un bon programme court, mais honnêtement, il était plus important d’exécuter le programme long. »

Et, l’attente en a valu la peine. Le programme, chorégraphié par Lance Vipond, est une représentation dramatique (manifestement) de l’accession au pouvoir de Cléopâtre, avec des mouvements détaillés. Peut-être, d’une façon, que ce sera à propos de Kaetlyn cette année. C’est son programme long préféré de sa carrière.

« Cette compétition n’était que le début », a-t-elle fait remarquer.

Beverley Smith

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *