Joseph Phan patine comme Patrick Chan et remporte le titre masculin novice canadien

OTTAWA: Il n’est âgé que de 12 ans, mais déjà il glisse merveilleusement sur la glace et compte des carres aussi magnifiques. Est-il donc surprenant que le patineur qu’il admire le plus est le triple champion du monde Patrick Chan? Se ressembleraient-ils comme deux gouttes d’eau? Mardi, Joseph a fait le premier pas lorsqu’il est devenu champion novice du Canada.

Il passera au niveau junior l’an prochain et il jure d’apprendre tous les triples sauts lorsqu’il le sera. Mardi, il a utilisé ses deux triples sauts à bon escient, patinant sur la musique de Chantons sous la pluie.

Joseph a gagné avec 119,84 points, devançant Edrian Paul Celestino, qui avait obtenu 115,60 points. En troisième place, Josh Allen d’Ottawa a été médaillé de bronze avec 107,60 points.

En fait, Joseph n’a pas remporté le style libre, mais il avait une telle avance (cinq points, huit devant Edrian Paul) après le programme court la veille, qu’il a maintenu la victoire.

Edrian Paul Celestino, 15 ans, de Dollard-des-Ormeaux, Qc, n’avait aucune attente ou point de repère lorsqu’il est venu aux Championnats nationaux de patinage Canadian Tire parce qu’il n’avait jamais participé à des championnats nationaux, à aucun niveau que ce soit. Il avait eu l’intention de concourir l’an dernier comme pré-novice, mais il s’est foulé la cheville aux championnats de section et n’a pas concouru.

Edrian Paul a gagné le style libre avec 81,33 points tandis que Joseph Phan était deuxième avec 77,44 points. Edrian Paul avait été septième dans le programme court.

L’an dernier, lorsque Joseph a commencé à s’entraîner avec Yvan Desjardins, il ne pouvait exécuter de triple saut de boucle piquée, donc ils ont travaillé à ce saut et aussi à la qualité de son patinage, afin de maximiser ses points pour le pointage de l’exécution. Le but pour l’été prochain est de travailler le saut de boucle et le triple Lutz, a signalé Yvan. Et, pourquoi pas une combinaison triple-triple? C’est aussi prévu.

Mieux encore, Joseph a de merveilleuses habiletés en patinage depuis un jeune âge. « Il a cette facilité », affirme Yvan. « Il est vraiment habile. Il a une bonne évolution. Il ne sait pas vraiment qu’il possède cette habileté. C’est simplement ce qu’il aime faire. Il est un patineur né. »

Plus tard, cette habileté l’aidera dans le système de notation alors qu’il grimpera les rangs.

Joseph a dit que ses parents l’avaient fait essayer divers sports, dont le soccer, le tennis, la natation et la gymnastique – mais il n’aimait pas vraiment aucun d’entre eux. Le patinage artistique lui convenait. Il a commencé à patiner à l’âge de cinq ans.

Il a admis avoir été nerveux mardi, patinant dans la grande patinoire, le Centre Canadian Tire, après avoir patiné dans une plus petite patinoire pour le programme court, habituellement utilisé pour l’entraînement. « Mais, je m’y habitue pour l’an prochain », dit-il.

Edrian Paul a fait face à sa nervosité de sa propre façon. « Juste avant de commencer le programme long, j’ai pris un moment et tout bloqué de mon esprit », a-t-il affirmé. « J’ai exécuté le programme comme un robot. »

« Ceci fut une expérience complètement différente », a affirmé Edrian Paul. « Mais, cette fois je me suis senti détendu. Habituellement, je me fais du souci au sujet de mon programme. Mais, cette fois, je n’ai pas ressenti cela. »

Pourtant, sa médaille d’argent lui semble comme une victoire dans l’ensemble, parce qu’il ne s’attendait pas à gagner le style libre. « Je m’attendais à une deuxième ou troisième place », a t il ajouté.

Beverley Smith

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.