Alors que le compte à rebours commence pour les Championnats du monde ISU de patinage artistique 2020, à Montréal, au Québec, nous jetons un coup d’œil aux championnats du monde précédents, tenus au Canada. Nous amorçons la série de dix articles avec les Championnats du monde de 1932 – aussi à Montréal.

Montréal, l’attente est terminée.

Quatre-vingt-huit ans après avoir été l’hôte des Championnats du monde inauguraux de patinage artistique en sol canadien, en 1932, la ville historique accueillera encore une fois le monde entier, aux Championnats du monde ISU de patinage artistique 2020, du 16 au 22 mars, au Centre Bell.

Les meilleurs patineurs et patineuses en simple et les meilleurs patineurs en couple au monde se sont rendus au Canada en vue des Championnats du monde, tenus du 17 au 20 février 1932, les figures ayant lieu au Montreal Winter Club et le style libre, au Forum emblématique.

Les Championnats du monde de 1932 se sont déroulés à la suite des Jeux olympiques d’hiver de Lake Placid, à New York, et la plupart des athlètes qui y ont participé ont pris le train pour parcourir le court trajet en direction nord, à destination de Montréal. Ce fut un voyage qui en a valu la peine pour les médaillés d’or olympiques de Lake Placid – tous allaient gagner encore une fois les médailles d’or aux Championnats du monde.

Dans l’épreuve masculine, Karl Schäfer, d’Autriche, a obtenu des votes de tous les juges pour la première place, en figures et style libre, remportant le troisième de ses sept titres mondiaux consécutifs. Montgomery Wilson, de Toronto, a gagné la première médaille du Canada chez les hommes, aux Championnats du monde, une médaille d’argent, aussi par décision unanime de tous les juges. Ernst Baier, d’Allemagne, a mérité la médaille de bronze.

Les Championnats du monde de 1932 ont également marqué la première fois que des patineurs japonais concouraient à l’événement, avec Kazuyoshi Oimatsu se classant septième et Ryoichi Obitani terminant au huitième rang.

La Norvégienne Sonja Henie a continué à dominer la discipline féminine à Montréal, remportant son sixième de ses dix titres mondiaux consécutifs. Fritzi Burger, d’Autriche, a été médaillée d’argent et Constance Wilson-Samuel, de Toronto, sœur de Montgomery Wilson, a gagné la médaille de bronze.

Quelques jours après avoir remporté l’or aux Jeux olympiques de Lake Placid, l’équipe composée des époux Andrée Brunet et Pierre Brunet de France a remporté l’or, dans l’épreuve de patinage en couple à Montréal, devançant Emilia Rotter et László Szollás de Hongrie et les Américains Beatrix Loughran et Sherwin Badger.

Le tandem canadien formé du frère et de la sœur, Montgomery Wilson et Constance Wilson-Samuel, qui avait remporté des médailles pour le Canada, dans les épreuves masculine et féminine, a fait équipe pour concourir dans l’épreuve de patinage en couple, se classant en sixième place.

À la suite des Championnats du monde de 1932, à Montréal, l’événement n’est pas retourné au Canada pendant presque de trois décennies, jusqu’à ce que Vancouver soit l’hôte des Championnats du monde en 1960. Le Canada a dix fois été l’hôte de ces Championnats, la dernière fois en 2013, à London, en Ontario.

Et, en mars prochain, Montréal accueillera à nouveau le monde entier.

Les billets toutes épreuves pour les Championnats du monde ISU de patinage artistique 2020 sont en vente dès maintenant et peuvent être achetés en ligne sur le site Web montreal2020.com, par téléphone au 1-855-310-2525 ou en personne à la billetterie du Centre Bell.