Tracy Wilson estime qu’elle apprend autant qu’elle enseigne.

Nous savons tous qu’elle est une excellente analyste de patinage pour divers réseaux de télévision, ayant remporté des Prix Gémeaux pour son travail. Mais, l’ancienne médaillée olympique en danse sur glace s’est façonnée, tranquillement et à l’arrière-scène, une brillante carrière comme entraîneure de certains des meilleurs patineurs au monde. Enseignant à tous genres de patineurs l’art véritable de la lame, Tracy est devenue le vent dans les voiles de champions olympiques et d’aspirants au titre mondial.

Et, elle l’a fait par le biais de partenariats : apprenant d’autres sports alors qu’elle enseigne à leurs athlètes. Elle a décomposé des casse-têtes et créé des exercices et des méthodes qui semblent fonctionner à merveille. Il y a plusieurs semaines, trois de ses élèves se sont classés parmi les cinq premiers dans l’épreuve masculine aux Championnats du monde à Shanghai : le nouveau champion du monde Javier Fernandez, le champion olympique Yuzuru Hanyu et l’exubérant champion canadien Nam Nguyen, qui a rallié à sa cause beaucoup de personnes avec son classement en cinquième place, à l’âge de 16 ans.

Les exercices de Tracy sont un mélange de beaucoup d’éléments, commençant par ce qui a fonctionné pour elle et son partenaire Rob McCall, sept fois champions canadiens, trois fois médaillés de bronze aux championnats du monde et premiers danseurs sur glace canadiens à remporter une médaille olympique (bronze en 1988). Rob et elle faisaient des exercices de base chaque jour lorsqu’ils s’entraînaient. « Ceci nous a vraiment aidés à trouver notre équilibre, à créer une mémoire musculaire de sorte que nous n’ayons jamais à y penser », a déclaré Tracy. « Nos corps savent bien comment maximiser l’efficacité. »

Après le décès de Rob en 1991, Tracy n’a pas patiné pendant cinq ans. Elle est retournée sur la glace seulement parce que ses enfants voulaient patiner. Son fils aîné, Shane, a commencé à jouer au hockey. Tout a changé après une rencontre fortuite avec un entraîneur de hockey lors d’un cocktail. Tracy lui a dit : « Devinez ce que vous devriez faire? » L’entraîneur lui a demandé si elle aimerait le faire. Tracy a dit : « Bien sûr. »

Elle a travaillé avec l’équipe de son fils qui était âgé à l’époque de sept ou huit ans jusqu’à ce qu’il atteigne le milieu de l’adolescence. Son deuxième fils a aussi joué au hockey. « J’ai simplement pris mes exercices de danse sur glace et c’est ce que j’ai fait avec ces joueurs de hockey au son de musique », a-t-elle dit. Elle a adapté les exercices aux besoins des joueurs.

Et bien sûr, les besoins étaient différents. Elle a appris que les joueurs de hockey ne se souciaient pas de ce qu’ils avaient l’air sur la glace. Ils n’avaient aucun besoin de pointer les pieds. Ils se préoccupaient d’équilibre, de vitesse et de puissance. Rapidement, elle a découvert qu’elle devait toujours garder une longueur d’avance sur les jeunes de 9 et 10 ans et toujours essayer de trouver de nouveaux exercices.

« Ce que j’ai obtenu d’eux était une liberté », a-t-elle signalé. « J’ai trouvé que c’était vraiment intéressant. » Et, à son tour, elle a ajouté cet élément à ses exercices de patinage artistique. C’est bien d’avoir la bonne technique, mais encore mieux si vous y ajoutez puissance et énergie.

Un jour, son fils Shane était sur la glace au Toronto Cricket Skating and Curling Club parce qu’il avait demandé à sa mère de travailler avec lui. Intrigués, les patineurs américains Adam Rippon et Christina Gao, qui s’entraînaient à Toronto à l’époque, lui ont demandé s’ils pouvaient s’entraîner avec lui. « C’était fabuleux », a déclaré Tracy. « Ils sont allés sur la glace et on a vraiment pu voir la différence. Ils s’intéressaient plus au style qu’à la puissance. Et, j’ai dit : « Question de s’amuser, placez-vous derrière Shane. Écoutez toujours sa lame et oubliez de quoi vous avez l’air. Ne faites que suivre. »

Elle et son acolyte Brian Orser ont tous deux déterminé ce qui fonctionne pour aider les différents patineurs. Il n’y a aucune formule toute faite. Quand Tracy est redevenue entraîneure de patinage artistique, ses premiers élèves étaient stupéfiants : les étoiles chinoises de patinage en couple Xue Shen et Hongbo Zhao. Lori Nichol, qui venait de faire leur chorégraphie, les a envoyés à Tracy pour peaufiner leurs habiletés de patinage, alors que Brian et Tracy venaient de commencer au club.

Ensemble, ils ont travaillé pendant cinq heures le premier jour. Tracy les a ramenés aux notions de base. À l’époque, la mère de Yu Na Kim se trouvait dans la patinoire, venant travailler avec le chorégraphe David Tracy, et elle a demandé si Tracy travaillerait avec sa fille.

« Bien sûr », a répondu Tracy. « Quand? »

« Lundi, mardi, mercredi, jeudi et vendredi », a-t-elle dit. Kim est donc devenue la deuxième élève de Tracy. Elle a eu une année entière pour travailler avec Kim. Finalement, tout ce que Tracy pouvait penser, Kim pouvait le faire.

Si vous n’avez pas vraiment décomposé les notions de base du patinage à leurs plus simples éléments, vous ne pouvez y ajouter », a déclaré Tracy. Elle avait demandé à Xue et Hongbo d’exécuter des exercices de patinage sur deux pieds, appelés bulles (les pieds entrent et sortent ensemble), qui visaient à leur apprendre le mouvement du genou et l’équilibre. Ils ont consacré environ 30 à 40 minutes aux premiers exercices, puis sont passés aux carres intérieures.

« Je savais que si j’allais faire pour eux ce que dont ils avaient besoin, nous devions commencer par le tout début et je ne savais pas comment le faire autrement », a fait remarquer Tracy. Plus tard, elle a appelé Lori Nichol et lui a dit qu’elle allait s’excuser à l’avance de frustrer Hongbo, en particulier. Lori a dit au contraire qu’ils avaient adoré les exercices et voulaient les faire tous les jours. Ils se sont entraînés avec Tracy pendant 10 jours d’affilée.

Au printemps dernier, Hongbo, désormais entraîneur, a envoyé trois de ses équipes de patinage en couple à Tracy afin qu’elle travaille avec eux de la même manière. Il s’agit des mêmes exercices que Tracy et Brian utilisent pour enseigner aux patineurs et adultes débutants.

Tracy a également créé un entraînement hors glace au fil des ans. Elle avait elle-même fait du Pilates et de la danse au sol et adapté certains de ces exercices sur la glace. « Vous pouvez être très créatif une fois que vous avez les notions de base et voyez comment les principes s’enchaînent à tous les niveaux », dit-elle.

De façon plus importante, au début, Tracy n’était pas sûre – en raison de son point de vue de danse sur glace – si ce qu’elle faisait était ce dont un patineur en simple, un joueur de hockey ou une patineuse de patinage synchronisé avait besoin.

« Mais vous savez? », dit-elle. « C’est la même chose ». Oui, les partenariats et l’apprentissage multidisciplinaire fonctionnent.