Saviez-vous?

Saviez-vous que Paige Lawrence, notre ambassadrice des athlètes à Kingston, avait toujours voulu être une cowgirl? Son père et son frère étaient des chevaucheurs de taureaux et d’excellents concurrents de rodéo. Paige souhaite perpétuer la tradition familiale en s’adonnant au sport de la monte de taureaux et à la tauromachie!

Une vie réorientée

Quatre fois médaillée en patinage en couple aux Championnats canadiens et olympienne de 2014, Paige Lawrence, âgée de 22 ans et originaire de Kipling, en Saskatchewan, est sur le point d’assumer un nouveau rôle, cette semaine, aux Championnats nationaux de patinage Canadian Tire. Au lieu de se produire sur la glace et de concourir, Paige fera fonction d’ambassadrice des athlètes de l’événement.

« Dans le cadre de mes responsabilités à titre d’ambassadrice des athlètes, je participerai à différentes séances d’accueil avec le grand public, j’aiderai avec les groupes scolaires qui viennent regarder les séances d’entraînement, je visiterai des clubs locaux de patinage artistique, je prêterai assistance lors des remises des médailles, je prendrai part à des entrevues avec les médias et je serai, en général, un soutien pour les athlètes! »

Il s’agit d’une tâche pour laquelle Paige est naturellement douée.

Alliée à son caractère effervescent et extraverti, l’expérience qu’elle a acquise à ses neuf participations à l’événement signifie qu’elle a beaucoup d’anecdotes à partager. Son optimisme et son amour du patinage artistique sont contagieux!

« Je tiens à ce que les athlètes ressentent les bonnes vibrations de ma part, des partisans et de la communauté entière et je souhaite que tous les participants profitent le plus possible de cette semaine! »

Depuis que Paige a concouru l’an dernier aux Jeux olympiques et aux Championnats du monde avec son partenaire de patinage en couple Rudi Sweigers, sa vie s’est complètement transformée, une situation qui l’a menée en territoire inconnu.

« Honnêtement, je ne m’attendais pas à ce que ma carrière de patinage se termine à la fin de la saison. J’étais impatiente de recommencer cette année. Mais, après plusieurs discussions avec Rudi, nous avons commencé à voir que nous voulions des choses différentes. »

Paige avoue que lorsque le partenariat a officiellement pris fin, elle a eu l’impression de faire son deuil de la perte de sa carrière de compétition et des rêves qui l’entouraient.

« Tout à coup, les choses les plus importantes dans ma vie sont disparues et il m’a fallu du temps pour apprendre à faire face à cette perte. Mais, je suis naturellement optimiste et aussi difficile que ce fut de terminer mon partenariat avec Rudi, je crois que chaque expérience offre une occasion et j’ai donc essayé de m’efforcer de la trouver. »

Pour Paige, l’élément le plus difficile de son retour à la vie « civile » a été de se redéfinir.

« Depuis si longtemps, mon identité était celle d’une athlète d’élite et maintenant, c’est terminé. C’est très étrange de passer d’une situation où on sait exactement qui on est et quel est le but qu’on s’efforce d’atteindre chaque jour à son réveil… à une situation où on se demande « qui suis-je maintenant? »… et de chercher un nouveau but. Et, aussi, les massages hebdomadaires me manquent!! »

Alors qu’elle amorce son parcours vers son prochain grand projet, elle est incertaine de ce qu’elle trouvera.

« Peut-être que ce serait de faire une grande randonnée pédestre, comme je l’ai fait à Costa Rica, ou d’ajouter à ma liste d’activités procurant une montée d’adrénaline, comme le saut à l’élastique, le parachutisme et les sauts de falaise. Peu importe ce que ce soit, je suis toujours à la recherche de la prochaine chose excitante… et il y a tellement de possibilités! »

Paige est incertaine comment le patinage s’inscrira dans sa nouvelle vie. Elle a découvert, entre autres, qu’elle aime aider son entraîneure Patty Hole avec les patineurs pleins d’avenir. Elle croit qu’il s’agit d’une façon de rendre à quelqu’un qui a été et continue à être un modèle de rôle et un mentor aussi important.

Une partie de son message aux jeunes athlètes de sa région et à Kingston, cette semaine, concerne aussi la façon d’utiliser les aptitudes qu’enseigne le patinage. Après sa carrière de compétition couronnée de succès, elle reconnaît que les leçons tirées du patinage, dans les bons moments comme dans les mauvais, sont des leçons qu’elle appliquera tout au long de sa vie.

« Le patinage m’a aidée à devenir la personne assurée, audacieuse, travailleuse, organisée, axée sur les objectifs, déterminée (certains diraient têtue, mais je pense que déterminée est plus joli!), extravertie, apte à apprendre et responsable que je suis aujourd’hui. »

Et, la vie de Paige prend de l’expansion.

Elle est récemment déménagée à Calgary et est retournée à l’université pour le semestre d’hiver dans le but de finalement faire carrière en psychologie du sport. Elle affirme qu’il s’agit d’un tout nouveau but pour elle, mais elle se réjouit de voir ce qui en découlera. Elle aimerait aussi être une oratrice et une conférencière spécialiste de la motivation.

« J’estime que j’ai tellement de motivation et j’aimerais raconter mon histoire, surtout à des enfants et des athlètes de petites villes. Je serais heureuse de partager avec eux mon énergie et en cours de route, je l’espère, donner vie au tout petit rêve que chaque enfant a en lui-même. »

Le rêve de Paige de devenir une cowgirl a commencé lorsqu’elle était petite, poursuivant à cheval et rassemblant des chevaux avec son père.

« J’aimais être dehors, que ce soit pour aider ma mère dans notre jardin ou « aider » mon père avec ses corvées. Je me rappelle que les seaux de nourriture étaient presque de la même taille que moi et, ainsi, je finissais plus souvent par essayer de flatter tous les chevaux sauvages alors que mon père les nourrissait! Avec mes deux frères, j’étais toujours très indépendante et déterminée et tout ce que mes frères essayaient, je devais l’essayer aussi! »

Paige a essayé le patinage à l’âge de quatre ans lorsque ses parents l’ont inscrite à un programme Patinage Plus dans son club local. Au fil des ans, à mesure que son engagement envers l’entraînement s’est accru tout comme ses exploits, Paige a commencé à se rendre compte de l’impact du sport dans sa vie. Aujourd’hui, son parcours dans le sport du patinage est peut-être incertain, mais son amour du sport demeure aussi sûr que jamais.

« Assise ici, j’essaie d’écrire ce que le patinage signifie pour moi et je me rends compte que j’ai un sourire aux lèvres. Voilà ce que signifie le patinage pour moi… un sourire… le bonheur… un milieu dans lequel je me sens plus comme moi-même que n’importe où au monde… un débouché qui m’a permis de réaliser mon rêve le plus cher. Le patinage est au centre même de qui je suis et de la façon dont je vis ma vie. »