Elizabeth Manley met en valeur les olympiens spéciaux

Lorsque vous pensez aux grands noms de l’histoire du patinage artistique canadien, Elizabeth Manley ne manque pas de vous venir à l’esprit. Après avoir remporté une médaille d’argent historique aux Jeux olympiques d’hiver de 1988, à Calgary, en Alberta, elle est instantanément devenue un nom familier dans le sport.

Près de 36 ans plus tard, Elizabeth est revenue au Parc Olympique Canada, à Calgary, dans un nouveau rôle, celui d’ambassadrice des athlètes aux Jeux d’hiver d’Olympiques spéciaux Canada 2024. Comme si c’était un coup du destin, les dates de l’événement coïncidaient à celles de son anniversaire olympique de 1988. Nous nous sommes entretenus avec Elizabeth, pour en apprendre davantage sur sa collaboration avec Olympiques spéciaux Canada et sur les athlètes inspirants qu’elle a rencontrés en cours de route.

« Je suis fière de dire que je fais partie des Jeux olympiques spéciaux », a déclaré Elizabeth. En février, aux Jeux d’hiver d’Olympiques spéciaux Canada 2024, Elizabeth a présenté des stages d’entraînement et des ateliers de patinage aux athlètes participant à l’événement. Bien qu’elle ait été là pour enseigner aux olympiens spéciaux des habiletés, telles que les poussées-élans, les sauts et les pirouettes, ce sont les athlètes eux-mêmes qui lui ont appris de précieuses leçons. « Ce que j’ai appris de plus important, c’est qu’ils sont comme nous », a affirmé Elizabeth, au sujet des patineurs artistiques. « Vous pourriez penser que vous devez adapter [votre approche de l’entraînement], mais ce n’est pas l’impression que j’ai eue. »

Lors de l’événement, un jeune patineur nommé Jack a particulièrement touché Elizabeth. Jack est un athlète non verbal et Elizabeth s’inquiétait de la façon dont ils communiqueraient et s’il serait capable de comprendre ses conseils. À la surprise d’Elizabeth, ce ne fut pas un problème pour Jack. « Son esprit est si vif », raconte Elizabeth, « il hochait la tête et se mettait à patiner après que je lui ai donné des instructions. Il a tout pris en compte et je n’ai jamais eu besoin de changer ou d’adapter mon approche pour lui. »

Elizabeth a appris que travailler avec des olympiens spéciaux est la même chose que de travailler avec d’autres athlètes de haute performance. Ils sont énergiques, motivés, travaillent fort dans leur discipline et sont excités d’avoir l’occasion de participer aux Jeux. Elle a également constaté des similitudes entre les patineurs et sa propre expérience en tant qu’athlète. Elizabeth a confié qu’elle a pu comprendre la stigmatisation à laquelle certains des athlètes sont confrontés en raison de leurs handicaps. En tant que patineuse qui souffrait de dépression, avant que la santé mentale ne fasse partie du discours dominant, les gens la regardaient souvent différemment.

La représentation est vraiment importante. Lorsque les gens voient une personne avec laquelle ils peuvent s’identifier, accomplir quelque chose qu’ils cherchent à accomplir, c’est inspirant, pertinent et prouve que c’est possible. Tous les athlètes méritent d’avoir l’occasion de briller, de poursuivre l’excellence et d’obtenir le soutien et les ressources nécessaires pour atteindre leurs objectifs. Pour que chacun d’entre nous sente que nous pouvons faire quelque chose, nous devons voir de petites parties de nous‑mêmes chez les autres. C’est inspirant et aide à mettre en lumière ce qui est possible. C’est vrai non seulement pour les athlètes, mais aussi pour tous les objectifs et toutes les tâches que nous assumons dans la vie.

Comme le fait remarquer Elizabeth, les possibilités et la représentation sont importantes lorsqu’il s’agit d’inclusion. « Il n’y a pas assez d’événements », soutient Elizabeth. « Ces athlètes ont besoin de plus d’occasions, de se produire et d’être mis en valeur. Plus il y aura d’événements, plus de personnes en seront témoins et plus les Jeux olympiques spéciaux deviendront encore plus importants et maintiendront les athlètes dans le sport plus longtemps. Je suis profondément convaincue que nous y parviendrons. »

À la fin des Jeux d’hiver d’Olympiques spéciaux Canada, Elizabeth a quitté l’événement en se sentant « absolument inspirée ». Elle soutient que si vous voulez une journée de pur plaisir et d’inspiration, assistez à un événement parce que ces athlètes vous le feront sentir et ils sont tellement passionnés par ce qu’ils font. »

Donc, la prochaine fois que vous verrez un événement dans votre région, prenez le temps d’y assister, d’encourager les athlètes, d’être un partisan et toute votre perspective changera.

________

*Olympiques spéciaux Canada se consacre à enrichir par le sport la vie des Canadiens présentant une déficience intellectuelle.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *