Piper Gilles et Paul Poirier médaillés de bronze et deux autres classements parmi les dix premières places pour le Canada, à la dernière journée à Stockholm

STOCKHOLM, Suède – Comme on le dirait, mission accomplie pour Piper Gilles et Paul Poirier.

Ayant clairement à l’esprit de gravir le podium, à leur arrivée en Suède, aux Championnats du monde ISU de patinage artistique, les champions en titre de danse sur glace des Championnats canadiens ont produit les résultats voulus au moment où ça comptait le plus, samedi. C’est avec des médailles de bronze autour du cou qu’ils reviendront au Canada.

Piper et Paul ont exécuté une danse libre envoûtante, au son de Both Sides Now, de Joni Mitchell, brisant leur record personnel de 130,98 points, pour un total de 214,35 points, aussi un record personnel, qui leur a mérité leur première médaille aux championnats du monde.

À moins de deux points du podium, en début de journée, Piper et Paul ont présenté un programme fascinant, qui a élevé leur classement à la troisième place, à moins d’un demi‑point des médaillés d’argent, Madison Hubbell et Zachary Donohue, des États-Unis (214,71 points). Victoria Sinitsina et Nikita Katsalapov (FSR) ont remporté la médaille d’or avec 221,17 points.

« Nous sommes absolument ravis de ce que nous avons accompli aujourd’hui », a déclaré Piper. « Malgré notre folle saison, comme celle de tout le monde… je suis tellement fière que nous avons persisté. Nous n’avons pas laissé l’incertitude nous mettre des bâtons dans les roues. Nous aimons simplement nous produire et patiner et je pense que c’est ce qui s’est dégagé sur la glace aujourd’hui. »

« Les mots me manquent, à vrai dire », a ajouté Paul. « C’est un résultat que nous attendions depuis longtemps, ce sont nos huitièmes championnats du monde ensemble et être en mesure d’y parvenir est un agréable soulagement. »

« Je suis sûr qu’une fois que nous aurons eu le temps de nous faire à l’idée et que nous serons de retour à la maison, avec le reste de notre équipe, ainsi qu’avec nos familles et amis, je pense que ce sera pour nous beaucoup plus réel. Ce que nous avons pu accomplir aujourd’hui est le produit des efforts de tant de personnes et nous voulons être en mesure de célébrer avec eux. »

Participant à leur première compétition internationale depuis l’automne 2019, Laurence Fournier Beaudry et Nikolaj Sørensen, de Montréal, Qc, ont obtenu 119,01 points dans leur danse libre pour se classer huitièmes, avec un total de 196,88 points.

Marjorie Lajoie (Boucherville, Qc) et Zachary Lagha (Saint-Hubert, Qc), les champions du monde juniors de 2019, ont connu d’impressionnants débuts aux championnats du monde seniors, terminant au 14e rang, avec 180,71 points.

Chez les hommes, Keegan Messing a accumulé 176,75 points dans son programme libre et terminé sixième, avec un total de 270,26 points, un nouveau record personnel. Sa prestation a été la meilleure en trois participations aux championnats du monde et a garanti au Canada deux places en simple masculin, aux Jeux olympiques d’hiver de l’an prochain.

Keegan a été le seul membre de l’équipe canadienne à concourir à une compétition internationale cette saison, dédiant sa médaille de bronze, à Skate America, à ses coéquipiers canadiens, en octobre.

Alors que son programme libre se terminait samedi, il a indiqué du doigt ses coéquipiers dans les gradins, brandissant plusieurs fois son poing dans les airs et a placé sa main sur son cœur. Alors qu’il attendait ses notes dans l’aire d’attente des résultats, Keegan a regardé dans la caméra et parlé à son meilleur ami et coéquipier, Nam Nguyen, au Canada.

« Nous avons réussi ensemble. Ensemble. Je t’aime bien, Nam », s’est-il exclamé.

« Je suis incroyablement heureux », a ajouté Keegan, quelques minutes plus tard. « Me trouver ici et exécuter ce genre de programme. J’ai dit avant de venir que Nam et moi allions le faire ensemble, et ensemble, nous l’avons fait. Il était là avec moi, dans les coulisses, sur la glace, et m’a donné la force d’accomplir ce programme. Je n’aurais pas pu le faire sans lui. »

Nathan Chen, des États-Unis, en troisième place après le programme court, a enregistré 222,03 points dans un programme libre sans faute, qui comptait cinq quadruples sauts, qui lui ont valu son troisième titre mondial d’affilée, en simple masculin, avec 320,88 points.

Pour Laurence Fournier Beaudry et Nikolaj Sørensen, ce fut un retour triomphal sur la scène internationale. Non seulement la pandémie a-t-elle supprimé la dernière saison, mais ils ont raté toute la saison 2020 alors que Nikolaj se remettait d’une opération au genou.

« Nous voulions tout simplement danser et donner un peu d’espoir à tout le monde », a signalé Laurence. « Nous sommes très fiers d’être ici et de représenter le Canada. »

« Nous sommes vraiment reconnaissants et tellement heureux de faire partie de cette sensationnelle équipe », a ajouté Nikolaj.

Équipe Canada a quitté la Suède avec une médaille et trois autres classements parmi les huit premiers. Plus tôt dans la semaine, Kirsten Moore-Towers et Michael Marinaro ont terminé en sixième place dans l’épreuve de patinage en couple.

Evelyn Walsh et Trennt Michaud ont obtenu une 12e place en patinage en couple, tandis que la médaillée de bronze des Championnats canadiens 2020, Madeline Schizas s’est classée au 13e rang, à ses débuts aux Championnats du monde. Emily Bausback, championne de patinage en simple féminin aux Championnats canadiens 2020, a raté par moins de deux points la qualification pour le programme libre féminin.

Pour les derniers résultats, veuillez visiter le site Web de l’ISU.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *