Premiers champions couronnés à la compétition virtuelle du Défi Patinage Canada 2021

Pour Kirsten Moore-Towers et Michael Marinaro, le résultat était assez familier, contrairement au parcours pour y arriver.

Les doubles champions canadiens de patinage en couple ont remporté la médaille d’or en patinage en couple senior, samedi, à l’événement du Défi Patinage Canada 2021, une compétition virtuelle mettant en vedette les meilleurs patineurs artistiques juniors et seniors au pays.

Événement de qualification pour les Championnats nationaux de patinage Canadian Tire qui auront lieu le mois prochain à Vancouver, la compétition s’échelonne sur deux fins de semaine. Les programmes libres de patinage en simple masculines et féminines juniors clôtureront le dimanche de la première fin de semaine, tandis que les épreuves de patinage en simple masculines et féminines seniors et les épreuves de danse sur glace senior et junior auront lieu vendredi prochain jusqu’à dimanche.

Exécutant leur programme libre sur la musique de The Blower’s Daughter, par Damien Rice, Kirsten Moore-Towers, de St. Catharines, en Ontario, et Michael Marinaro, de Sarnia, en Ontario, ont obtenu une note de 135,18 points dans cette épreuve leur donnant un total de 206,22 points pour les deux jours. Lori-Ann Matte (Lévis, Qc) et Thierry Ferland (Lévis, Qc) ont terminé avec 172,42 points, suivis de Deanna Stellato (Chicago, Illinois) et Maxime Deschamps (Vaudreuil-Dorion, Qc) qui ont totalisé 170,65 points.

En raison de la pandémie en cours, le Défi Patinage Canada, premier événement national de patinage artistique tenu au Canada, depuis les Championnats nationaux de patinage Canadian Tire 2020, il y a un an, est loin d’être une compétition typique. Grâce à un format novateur qui permet le déroulement d’un événement, tout en assurant la sécurité des athlètes et des officiels, les patineurs ont présenté leurs performances à leurs championnats de section respectifs ou à un événement défi organisé par la section.

Dans leurs propres patinoires, quelques semaines avant la compétition, les concurrents ont effectué leurs programmes, comme ils le feraient lors d’une compétition normale. Une fois la musique commencée, les patineurs n’avaient pas de deuxième chance. Les vidéos ont été soumises à Patinage Canada et sont jugées en temps réel pendant l’événement.

Kirsten et Michael ont exécuté leurs deux programmes il y a plus d’un mois, à leur patinoire d’entraînement de Skate Oakville. Comme tout le monde, ils ont regardé la diffusion en direct de l’événement samedi, pour voir comment ils avaient réussi.

Ils ont l’habitude de se sentir nerveux avant un événement.

Attendre un mois pour connaître leurs notes a pris un peu de temps pour s’y habituer.

« Beau travail aujourd’hui, Kirst », a dit Michael en riant, peu de temps après avoir reçu leurs notes et vu leurs performances dans le confort de leurs foyers.

« Il était difficile de se rappeler comment nous avons exécuté les programmes », a ajouté Kirsten. « Évidemment, nous étions là, en personne, il y a environ quatre semaines, mais habituellement, nous pouvons en quelque sorte tourner la page au terme de la performance. Nous nous asseyons dans l’aire des résultats, nous songeons à notre programme, nous évaluons comment tout s’est passé et avons l’occasion de voir quelque peu le résultat de notre performance. Sans cette possibilité que n’offre pas l’enregistrement virtuel, il était difficile de se rappeler comment tout s’était passé. Certaines des choses, aujourd’hui et hier, ont été aussi surprenantes pour nous que pour ceux qui les regardaient. »

« Un peu comme tout le monde, ce fut aussi difficile pour nous, c’est certain », a ajouté Kirsten. « C’était pour le moins tumultueux. Les partisans nous manquent tellement, ainsi que l’interaction avec le public, et nous espérons que ceci reviendra bientôt. »

Peu de temps après son retour sur la glace, à la suite du premier confinement l’été dernier, Kirsten a subi une blessure au dos qui l’a empêchée de s’entraîner pendant quelques mois.

Une fois de retour sur la glace, Michael ignorait comment les champions canadiens en titre s’adapteraient à la nature virtuelle de l’événement.

« Nous ne savions pas exactement comment nous allions nous sentir, mais le déroulement de l’événement et toute l’organisation exigée à cet égard nous ont donné l’impression d’être un véritable événement », a affirmé Michael. « C’était vraiment difficile à regarder quatre semaines plus tard, parce que je pense que nous nous sommes beaucoup améliorés et avons apporté beaucoup de changements aux programmes. Nous nous attendons à obtenir une vingtaine de points de plus que ce que nous vous avons montré aujourd’hui. »

Dans l’épreuve de patinage en couple junior, Audrey Carle (Georgetown, Ont.) et Gabriel Farand (Beloeil, Qc) ont été médaillés d’or avec un total de 130,45 points, tandis que Kelly Ann Laurin (Saint-Jérôme, Qc) et Loucas Éthier (Deux-Montagnes, Qc) ont remporté l’argent avec 128.57 points.

Meghan Fredette (Shawinigan, Qc) et William St-Louis (Trois-Rivières, Qc) ont terminé en troisième place, obtenant 128,33 points.

« C’était réellement différent », a admis Audrey Carle. « Habituellement, on finit de patiner et on obtient nos notes, mais c’était vraiment différent d’attendre nos résultats. »

« C’était comme passer un examen écrit », a ajouté Gabriel Farand. « Après le programme court, nous ne savions pas dans quelle position nous nous trouvions et avant le programme long, nous n’avions pas la pression de patiner les derniers. »

Rio Morita, de Vaughan, Ont., mène après le programme court masculin junior grâce à ses 63,59 points, devant Shohei Law, de Vancouver, C.-B. (61,62 points) et Matthew Newnham, d’Edmonton, Alb. (60,55 points).

Le programme libre féminin junior débute à 11 h 30 (HE) dimanche, suivi du programme libre masculin junior, à 18 h.

 

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *