Articles

Kaetlyn Osmond nommée ambassadrice des athlètes aux Championnats nationaux de patinage Canadian Tire 2020

OTTAWA (ONT.) – L’une des enfants chéries du Canada, dans la discipline du patinage artistique, fait son retour aux Championnats nationaux de patinage Canadian Tire 2020. Patinage Canada a le plaisir d’annoncer que la championne du monde de 2018, Kaetlyn Osmond, fera fonction d’ambassadrice officielle des athlètes, pour la 106e édition des championnats nationaux. L’événement aura lieu à Mississauga, Ont., du 13 au 19 janvier 2020, au Paramount Fine Foods Centre.

« C’est vraiment un honneur d’être l’ambassadrice des athlètes aux Championnats nationaux de patinage Canadian Tire », a déclaré Kaetlyn. « Ce sport aura toujours une place spéciale dans mon cœur et c’est un privilège de représenter tous les athlètes, qui concourront à Mississauga, et d’interagir avec les partisans qui m’ont accompagnée durant le parcours inoubliable de ma carrière de compétition. »

Kaetlyn est la patineuse la plus décorée du Canada, en patinage en simple féminin. Son succès a commencé au Trophée Nebelhorn, en Allemagne, où elle a remporté son premier titre international, en 2012. Elle a plus tard mérité son premier titre national senior aux Championnats canadiens de 2013, ce qui a été suivi de deux autres titres en 2014 et 2017. Kaetlyn a concouru à deux Jeux olympiques d’hiver, les premiers en 2014, où elle a remporté la médaille d’argent dans l’épreuve par équipe, et les deuxièmes en 2018, gagnant la médaille de bronze dans l’épreuve féminine individuelle et d’or dans l’épreuve par équipe. Sur le circuit du Grand Prix ISU, elle a mérité quatre médailles, se qualifiant pour la finale du Grand Prix ISU en 2016 et 2017, et a remporté une médaille de bronze en 2017. De plus, elle a gagné deux médailles aux championnats du monde, l’or en 2018 et l’argent en 2017. En 2018, Kaetlyn est devenue la première Canadienne à remporter le titre du championnat du monde en 45 ans.

En tant qu’ambassadrice des athlètes, Kaetlyn fera des allocutions, participera à des entrevues avec les médias, fera des apparitions au nom des athlètes participants et interagira, bien sûr, avec les partisans du patinage qui assistent à l’événement.

« Nous sommes ravis de compter Kaetlyn à titre d’ambassadrice des athlètes, à cet événement. Nous savons qu’elle saura inspirer, de façon exceptionnelle, les partisans au Paramount Fine Foods Centre », a déclaré Debra Armstrong, chef de la direction générale de Patinage Canada. « Kaetlyn est un excellent modèle de rôle pour tous les Canadiens et a fait d’importantes contributions à ce sport. Détentrice d’un titre mondial et de trois médailles olympiques, elle sait ce qu’il faut pour se trouver sur le podium et nous espérons que les partisans à Mississauga aimeront interagir avec Kaetlyn durant l’événement. »

Prenant du recul par rapport au patinage de compétition, en 2018, Kaetlyn a diverti les partisans du patinage dans une multitude de spectacles au Canada et à l’étranger, y compris la tournée pancanadienne intitulée Thank you Canada. En 2018, Kaetlyn a reçu l’Ordre de Terre-Neuve-et-Labrador et l’autoroute de Red Harbour, T.-N., à Marystown a été officiellement renommée Osmond Way. Kaetlyn a annoncé sa retraite en 2019.

RENSEIGNEMENTS SUR LES BILLETS
Les billets pour la séance d’entraînement de niveau senior de jeudi coûtent 16 $ (billet de 10 $ + 6 $ de frais du site) et comprennent les épreuves des programmes libres de patinage en couple novice et junior. Les billets de séances individuelles pour les épreuves seniors, qui commencent vendredi, seront vendus à partir de 38,65 $ (billet de 30 $ + 8,65 $ de frais du site) et les prix varieront selon les séances et les niveaux des places. Les billets pour les épreuves novices et juniors, qui se dérouleront plus tôt dans la semaine, coûtent 28,35 $ par jour (billet de 20 $ + 8,35 $ de frais du site). Les billets peuvent être achetés en ligne, par téléphone au 905-615-3200, poste 2814, ou en personne à la billetterie du Paramount Fine Foods Centre.

ÉVÉNEMENT
Ayant été l’hôte des Championnats nationaux de patinage Canadian Tire en 2013, Mississauga accueillera à nouveau les meilleurs patineurs canadiens à cet événement. La ville a aussi été l’hôte de quatre éditions des Internationaux Patinage Canada (en 2000, 2003, 2011, 2016) et des Championnats du monde juniors de patinage synchronisé en 2017.

À la compétition canadienne prééminente, les athlètes se disputeront les places dans l’équipe nationale de Patinage Canada et les équipes canadiennes qui participeront aux Championnats des quatre continents ISU de patinage artistique 2020, aux Championnats du monde juniors ISU de patinage artistique 2020 et aux Championnats du monde ISU de patinage artistique 2020.

Joignez-vous à notre liste de distribution exclusive, afin de recevoir des renseignements sur l’événement et les billets pour les Championnats nationaux de patinage Canadian Tire 2020.

Kaetlyn Osmond, championne du monde et olympique, se retire du patinage de compétition


OTTAWA (ONT.) – Championne du monde de 2018, Kaetlyn Osmond, âgée de 23 ans, de Marystown, T.-N./Edmonton, Alb., a annoncé aujourd’hui sa retraite du patinage de compétition. Kaetlyn est la patineuse la plus décorée du Canada, en patinage en simple féminin, avec trois médailles olympiques, deux médailles des championnats du monde et trois titres nationaux.

« La compétition a été une partie si enrichissante de ma vie. Avoir un objectif et atteindre des buts dont je n’aurais jamais pu rêver a été incroyablement gratifiant. Rien ne peut décrire les émotions que procurent la compétition », a fait remarquer Kaetlyn. « Je tiens à remercier mes entraîneurs, ma famille, mes amis et Patinage Canada pour l’appui qu’ils m’ont accordé au fil des ans. C’est terrifiant de cesser de concourir, mais je suis excitée de voir quoi d’autre la vie a à m’offrir. »

Kaetlyn a remporté son premier titre canadien en 2013, suivi de deux autres titres en 2014 et 2017. Au cours de son illustre carrière, Kaetlyn a concouru à deux Jeux olympiques, en 2014 et 2018. Aux Jeux olympiques de 2014, elle a remporté la médaille d’argent dans l’épreuve par équipe. En 2018, elle a ajouté deux autres médailles olympiques à sa collection, l’une de bronze dans l’épreuve féminine individuelle et l’autre d’or dans l’épreuve par équipe.

« Ce fut vraiment un plaisir qu’une patineuse comme Kaetlyn représente le Canada. Membre enthousiaste de notre équipe canadienne, Kaetlyn a inspiré de nombreuses jeunes femmes du monde entier par son talent », a déclaré Debra Armstrong, chef de la direction générale de Patinage Canada. « Les accomplissements sur glace de Kaetlyn ne sont égalés que par sa personnalité dynamique et avenante et Patinage Canada lui offre ses meilleurs vœux de succès dans le prochain chapitre de sa vie. »

Au cours de sa carrière au niveau senior, Kaetlyn a gagné deux médailles aux championnats du monde, l’or en 2018 et l’argent en 2017. En 2018, elle est devenue la première Canadienne à remporter le titre du championnat du monde en 45 ans. Sur le circuit du Grand Prix ISU, elle a mérité quatre médailles et s’est qualifiée pour la finale du Grand Prix ISU en 2016 et 2017, étant médaillée de bronze en 2017.

« Ce fut un plaisir de faire partie de l’incroyable parcours de Kaetlyn. Elle a fait beaucoup pour le patinage au Canada et son dévouement envers le sport l’a menée à trois médailles olympiques et un titre de championne du monde. Patinage Canada est incroyablement fier et reconnaissant de la contribution de Kaetlyn à notre équipe nationale et nous lui souhaitons tout le succès possible dans ses projets futurs », a signalé Mike Slipchuk, directeur, Haute performance, de Patinage Canada.

Pour ses exploits sur la glace, Kaetlyn a reçu l’Ordre de Terre-Neuve-et-Labrador, en 2018, et l’autoroute de Red Harbour, T.-N., à Marystown a été officiellement renommée Osmond Way. Kaetlyn habite actuellement à Brantford, Ont., où elle continue à se produire dans des spectacles de patinage au Canada et sur la scène internationale.

Kaetlyn Osmond prend un congé sabbatique pour la saison de compétition 2018-2019

OTTAWA (ONT.) – La championne du monde Kaetlyn Osmond, âgée de 22 ans, de Marystown, T. N./Edmonton, Alb., ne concourra pas durant la saison de patinage 2018-2019. En juin, Kaetlyn a annoncé qu’elle ne participerait pas au circuit du Grand Prix ISU, mais a finalement décidé de s’absenter pendant l’entière saison.

« J’ai eu un peu de temps pour réfléchir, cet été, à mon avenir et je pense que de prendre l’année de congé pour évaluer les prochaines étapes de ma vie est la meilleure décision pour moi », a déclaré Kaetlyn. « Je suis excitée de voyager à travers le pays et de me produire pour mes partisans durant la tournée Merci Canada, cet automne, et je me réjouis de poursuivre d’autres occasions pendant mon absence ».

En 2018, Kaetlyn est devenue la première femme canadienne à remporter le titre de championne du monde en 45 ans. Elle a aussi gagné une médaille d’or dans l’épreuve par équipe et une médaille de bronze en simple féminin aux Jeux olympiques d’hiver de 2018 à PyeongChang. Triple championne canadienne, elle s’entraîne avec Ravi Walia à Edmonton, en Alberta.

Kaetlyn Osmond ne compte pas participer aux événements du Grand Prix ISU

OTTAWA (Ont.) – La championne du monde Kaetlyn Osmond, âgée de 22 ans, de Marystown, T. N. / Edmonton, Alb., ne participera pas aux événements du circuit du Grand Prix ISU, cette année.

« Depuis les quelques dernières années, je me suis concentrée sur les Jeux olympiques d’hiver 2018 et j’ai travaillé très dur pour atteindre mes buts. La saison 2017-2018 a de loin dépassé mes attentes et j’ai maintenant besoin de temps pour me recentrer et évaluer les prochaines étapes de ma carrière », a déclaré Kaetlyn. « Bien que j’aime toujours concourir et me produire, je vais explorer d’autres occasions excitantes durant cette période. Je souhaite la meilleure des chances à tous les patineurs qui concourront sur le circuit du Grand Prix ISU. »

En 2018, Kaetlyn est devenue la première femme canadienne à remporter le titre de championne du monde en 45 ans. Elle a aussi été médaillée d’or dans l’épreuve par équipe et de bronze en simple féminin aux Jeux olympiques d’hiver 2018, à PyeongChang. Triple champion canadienne, Kaetlyn s’entraîne avec Ravi Walia, à Edmonton, en Alberta.

Médaille de bronze pour Kaetlyn Osmond et nouveau record de médailles olympiques pour le Canada

PYEONGCHANG (Corée du Sud) – Kaetlyn Osmond a mis un point d’exclamation sur une prestation mémorable des patineurs artistiques canadiens, avec une superbe performance médaillée de bronze, vendredi, aux Jeux olympiques d’hiver.

Du même coup, elle a contribué à rédiger une page d’histoire.

La triple championne des Championnats canadiens et médaillée d’argent en titre des Championnats du monde a réclamé sa première médaille olympique individuelle, obtenant 152,15 points dans un programme libre exquis, pour un total combiné de 231,02 points. Alina Zagitova, représentant les athlètes olympiques de Russie, a gagné la médaille d’or avec 239,57 points, tandis que sa coéquipière, Evgenia Medvedeva, a été médaillée d’argent.

C’était la deuxième médaille de ces Jeux pour Kaetlyn, après avoir aidé le Canada à remporter la médaille d’or dans l’épreuve par équipe. La médaille était aussi la 27e du Canada à ces Jeux olympiques d’hiver, un nouveau record canadien éclipsant les 26 médailles remportées à Vancouver, il y a huit ans.

« Ces Jeux olympiques ont été incroyables, dès l’épreuve par équipe », a déclaré Kaetlyn. « Quand je suis parvenue à ma position finale, je ne voulais pas que mon programme s’achève. Je voulais profiter de chaque minute. »

Kaetlyn compte maintenant trois médailles, une de chaque couleur, à deux Jeux olympiques d’hiver (2014 et 2018). Elle est la sixième patineuse canadienne à remporter une médaille individuelle en patinage artistique en simple féminin et la première depuis la mémorable médaille de bronze de Joannie Rochette, à Vancouver, en 2010.

« Gravir les marches du podium, c’est quelque chose que je n’aurais jamais pensé accomplir », a déclaré Kaetlyn. « Je me souviens d’avoir regardé Joannie Rochette, en 2010, quand elle est montée sur le podium et je me suis dit que c’était incroyable, mais que je ne réussirais jamais à pouvoir le faire. C’est excitant. »

Seulement sept mois après les Jeux de 2014, à Sotchi, Kaetlyn s’est fracturé le péroné de la jambe droite, à deux endroits, et a subi deux chirurgies. Kaetlyn a presque mis fin à sa carrière, mais lentement, avec l’appui de son entraîneur Ravi Walia, elle a amorcé son retour lent et souvent douloureux.

Vendredi, ce parcours l’a menée sur le podium olympique féminin.

« De penser que j’ai presque accroché mes patins et abandonné, c’est incroyable », a déclaré Kaetlyn. « Mais, je ne pense pas que j’aurais été en mesure de patiner comme je l’ai fait aujourd’hui sans la blessure. Je me suis ressaisie et je suis presque devenue une nouvelle personne par la suite. »

PHOTO: Greg Kolz

Les patineurs artistiques canadiens ont présenté de remarquables performances à PyeongChang, avec quatre médailles. Outre la médaille de bronze de Kaetlyn et la médaille d’or dans l’épreuve par équipe, Tessa Virtue et Scott Moir ont remporté la médaille d’or en danse sur glace, tandis que Meagan Duhamel et Eric Radford ont été médaillés de bronze en patinage en couple.

La double championne canadienne, Gabrielle Daleman, a éprouvé des difficultés dans son programme libre et terminé en 15e place. À l’instar de Kaetlyn, la médaillée de bronze en titre des Championnats du monde faisait aussi partie de l’équipe canadienne médaillée d’or.

Au bord des larmes, Gabrielle a essayé de garder les choses en perspective après un patinage difficile.

« Durant l’échauffement, je me sentais bien, mais environ deux minutes avant mon programme, j’ai commencé à me sentir nerveuse », a déclaré Gabrielle. « J’ai essayé de maintenir ma concentration, d’entrer dans ma bulle. Malheureusement, c’est ça le sport; nous avons tous de bonnes journées et de mauvaises journées. Aujourd’hui n’était pas ma journée. »

Après son programme libre, Gabrielle a reçu un texte consolant, suivi d’un appel téléphonique de son idole Joannie Rochette.

« Elle m’a simplement dit « Tu es forte » », a déclaré Gabrielle, d’une voix étranglée par l’émotion. Elle a dit qu’on ne peut expliquer ce qui s’est passé et que c’est arrivé à elle, mais elle a soutenu que j’étais vraiment forte aux championnats nationaux et dans l’épreuve par équipe. C’est ce que je vais retenir de ces Jeux olympiques. »

Programme et résultats du patinage artistique à PyeongChang 2018

Profil Olympique: Kaetlyn Osmond

La médaillée d’argent en titre des Championnats du monde a raté de justesse son but de réclamer un quatrième titre aux Championnats nationaux de patinage Canadian Tire 2018, obtenant la médaille d’argent et une place dans l’équipe olympique.

Originaire de Marystown, T.-N. et à présent résidente d’Edmonton, Alb., où elle s’entraîne, Kaetlyn allie force et puissance dans ses programmes. Elle fera sa deuxième apparition aux Jeux olympiques, quatre ans après avoir aidé le Canada à gagner une médaille d’argent dans l’épreuve inaugurale par équipe, aux Jeux olympiques d’hiver de Sotchi.

Aux Championnats du monde 2017, Kaetlyn et sa compatriote canadienne Gabrielle Daleman ont remporté l’argent et le bronze, respectivement, marquant la première fois que deux Canadiennes se sont retrouvées sur le même podium des Championnats du monde.

Cinq ans après avoir été médaillée d’or à son premier Grand Prix ISU, aux Internationaux Patinage Canada, en 2012, Kaetlyn a remporté à nouveau les IPC, en 2017, avant de mériter la médaille de bronze à la finale du Grand Prix ISU, en décembre, devenant la première patineuse en simple féminin à remporter une médaille dans l’épreuve depuis Joannie Rochette, au cours de la saison 2004‑2005. En 2017, elle s’est aussi classée troisième à l’arrêt du Grand Prix ISU, en France.

Kaetlyn maintient encore des liens étroits avec sa ville native de Marystown, T.‑N., où on lui a remis une clé de la ville et où une patinoire porte son nom.

 

Trois médailles pour le Canada dans la finale du Grand Prix de l’ISU

NAGOYA, Japon – Les Canadiens ont gagné trois médailles, samedi, dans la finale du Grand Prix de l’ISU, la dernière compétition internationale majeure de patinage artistique avant les Jeux olympiques d’hiver en février.

Tessa Virtue et Scott Moir ont remporté la médaille d’argent en danse, tandis que Meagan Duhamel et Eric Radford ont obtenu celle de bronze en couple et que Kaetlyn Osmond s’est aussi classée troisième chez les femmes.

En danse, Virtue et Moir ont perdu pour la première fois depuis leur retour à la compétition la saison dernière.

Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron, de France, ont gagné la médaille d’or avec 202,16 points. Virtue et Moir ont suivi avec 199,86 et Maia Shibutani et Alex Shibutani, des É.-U., ont terminé troisièmes avec 188,00.

« Nous avons eu quelques pépins non caractéristiques que nous ne faisons même pas souvent à l’entraînement, a dit Moir, d’Ilderton, en Ontario. Nous n’aimons pas ne pas gagner des compétitions, mais dans le grand livre des choses, c’était malgré tout une performance dont nous sommes fiers. »

Les triples champions du monde sont satisfaits de leurs progrès en prévision des Jeux olympiques.

« Nous sommes sur la bonne voie, a dit Virtue, de London, en Ontario. Nous avons eu une saison extrêmement couronnée de succès et nous n’avons qu’à continuer à prendre soins des petits détails et à corriger les petites erreurs pour que nos programmes soient à leur meilleur en février. »

Chez les femmes, Osmond a fait quelques erreurs dans son programme Black Swan, dont une chute dans son triple Salchow pour glisser du premier rang après le programme court au troisième avec 215,16 points.

« Les erreurs que j’ai commises étaient stupides et elles ne se produiront plus, a dit Osmond, de Marystown, à T.-N.L. J’ai effectué plusieurs changements à mon programme depuis ma dernière compétition et je les ai bien exécutés. »

Il y a eu un doublé russe avec Alina Zagitova première avec 223,30 et Maria Sotskova deuxième avec 216,28.

En couples, il y a eu un retour dans les médaillés pour Duhamel et Radford qui ont grimpé de la cinquième place après le programme court à une dans les médailles avec 210,83. Aljona Savchenko et Bruno Massot, d’Allemagne, ont terminé premiers avec 236,68 et les champions du monde Wenjing Sui et Cong Han, de Chine, deuxièmes avec 230,89.

« Nous avons fait un bon pas en avant ici et continué de bâtir, a dit Radford. Nous voulons faire un autre pas aux championnats nationaux (en janvier) pour obtenir d’autres niveaux et être au sommet de notre forme aux Jeux olympiques. »

En danse junior, Marjorie Lajoie, de Boucherville, au Québec, et Zachary Lagha, de Greenfield Park, au Québec, ont terminé sixièmes.

« C’était une belle expérience, a dit Lagha. C’était bien de patiner dans une grosse compétition comme celle-là. »

Résultats complets: Grand Prix Final 2017 Senior et Junior

Médailles historiques d’argent et de bronze pour Osmond et Daleman / Record du monde pour Virtue et Moir

HELSINKI – Kaetlyn Osmond, de Marystown, à T.-N.L., et Gabrielle Daleman, de Newmarket, en Ontario, ont remporté les médailles d’argent et de bronze chez les femmes, vendredi, aux championnats du monde de patinage artistique de l’ISU.

C’est la première fois dans l’histoire des championnats du monde que deux Canadiennes montent sur le podium chez les femmes. C’est aussi la première médaille du Canada chez les femmes aux championnats du monde depuis que Joannie Rochette a remporté celle d’argent en 2009.

Avec ces performances le Canada est garanti d’avoir trois places chez les femmes aux Jeux olympiques d’hiver de 2018 et aux championnats du monde de l’ISU 2018.

« Avoir Kaetlyn sur le podium avec moi et avoir trois places aux Jeux olympiques est simplement une sensation incroyable, a dit Daleman, âgée de 19 ans, qui participe à ses quatrièmes championnats du monde de suite. Elle avait terminé neuvième l’an dernier. Et je voulais être comme Joannie depuis que je suis petite fille. Je suis simplement éblouie. »

Evgenia Medvedeva, de Russie, a défendu avec succès sa couronne mondiale avec une note record du monde de 233,41 points. Osmond a suivi avec 218,13 et Daleman s’est classée troisième avec 213,52, deux records personnels. Aucune autre patineuse n’a franchi le plateau des 200 points.

Daleman et Osmond étaient les deux dernières patineuses de la compétition. Elles étaient deuxième et troisième après le programme court, mercredi.

« C’est la manière que je voulais concourir dans le programme long toute la saison, a dit Osmond, âgée de 21 ans. J’ai fait tout ce que possiblement je pouvais au meilleur de mes capacités. Je me suis fait confiance et j’ai fait confiance à mon patinage et cela a rapporté. »

C’étaient les premiers championnats du monde d’Osmond depuis 2014. Elle a raté la saison 2014-15 à cause d’une jambe fracturée.

« Après cette blessure, je n’ai jamais pensé que je patinerais de nouveau, encore moins monter sur le podium aux championnats du monde, a-t-elle dit. Jai dû tout réapprendre. Il y avait beaucoup de doutes la saison dernière et enfin cette année ces doutes ont disparu. »

Les deux Canadiennes ont exécuté sept séries de sauts, dont trois combinaisons.

« Je n’ai honnêtement aucun mot pour décrire comment je me sens, a dit Daleman. J’ai simplement patiné en me sentant plus à l’aise, je suis demeurée calme et j’ai fait mon travail. Dès que j’ai pris ma position de départ, je me suis dit d’y aller et de patiner avec mon coeur. »

En danse, Virtue et Moir ont battu leur propre record du monde avec 82,43 points pour se classer en tête à la suite du programme court. Les champions du monde en titre Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron, de France, sont deuxièmes avec 76,89 et Madison Hubbell et Zachary Donohue, des É.-U., troisièmes avec 76,53.

Virtue et Moir connaissent un succès remarquable dans leur première saison depuis qu’ils ont gagné la médaille d’argent aux Jeux olympiques de 2014 à Sotchi. Ils ont gagné les cinq compétitions auxquelles ils ont participé dont la finale du Grand Prix de l’ISU, produisant plusieurs performances records au passage.

« C’était un excellent programme, a dit Moir, d’Ilderton, en Ontario. Nous avons travaillé fort, nous nous sommes préparés, mais nous avons pressenti la pression aujourd’hui. Nous savions que nous devions faire de notre mieux, et c’est pourquoi nous sommes revenus. »

« Techniquement nous avons vraiment essayé d’élever le niveau de notre patinage et nous le devions parce que le niveau de la compétition est très serré et très fort, a ajouté Virtue, de London, en Ontario. C’est bon d’être aux championnats du monde et d’obtenir votre meilleure note. Nous savions que nous ne pouvions pas nous être possiblement mieux préparés pour ce moment. »

Kaitlyn Weaver et Andrew Poje, de Waterloo, en Ontario, sont sixièmes avec 74,84 points tandis que Piper Gilles et Paul Poirier, de Toronto, sont neuvièmes avec 72,83.
« Nous avons vraiment eu des hauts et des bas avec certains des éléments dans notre danse courte cette année, a dit Poje. Nous croyons aujourd’hui que nous avons fait un pas dans la bonne direction, nous sommes à l’aise et nous avons eu une performance dont nous sommes fiers. »

« Nous sommes vraiment excités de plonger dans la danse libre demain et de la partager avec cette foule incroyable, a ajouté Weaver. Il y a quelques petits changements dans les transitions et il y a quelques nouveaux éléments uniques. »

Gilles et Poirier ont aussi éprouvé des difficultés avec leur programme court cette saison.

« Nous essayions un peu trop fort, essayant de nous prouver, a dit Poirier. Donc nous sommes à court à cause d’erreurs. Donc aujourd’hui n’a pas été le programme de notre vie, mais nous avons patiné, diverti les gens et offert un programme propre. »

La compétition se terminera dimanche avec la danse libre et le programme libre masculin.

Résultats complets: http://www.isuresults.com/results/season1617/wc2017/index.htm

 

Solide début pour les Canadiennes aux championnats du monde de patinage artistique de l’ISU

HELSINKI – Les Canadiennes Kaetlyn Osmond et Gabrielle Daleman sont dans des positions pour gagner des médailles à la suite du programmes court féminin, mercredi, qui a débuté les championnats du monde de patinage artistique de l’ISU 2017.

La championne en titre Evgenia Medvedeva, de Russie, est en tête avec 79,01 points, suivie par Osmond, deuxième avec un record personnel de 75,98 et par Daleman, troisième avec 72,19.

C’est la première fois que le Canada a deux patineuses parmi les trois premières après le programme court féminin aux championnats du monde.

Les deux Canadiennes affichaient de grands sourires après la fin de leur programme respectif, alors qu’elles ont exécuté sans faute leurs sept éléments exigés. Osmond a inséré ses trois sauts (triple combo, triple Lutz et double Axel) dans ses quatre premiers éléments avant de terminer avec ses vrilles et ses séries de pas.

« J’essayais simplement de demeurer calme, de demeurer simplement sur mes pieds, a dit Osmond, de Marystown, à T.-N.L., à ses premiers championnats du monde depuis 2014. J’ai travaillé fort cette année pour aimer cette sensation de concourir et de me produire devant une foule. J’ai eu plusieurs records personnels avec ce programme cette année et c’est une excellente manière de terminer la saison avec lui. »

Daleman, de Newmarket, en Ontario, a aussi débuté avec sa combinaison triple piqué-triple piqué avec son Lutz et son Axel pour ses quatrième et cinquième éléments.

« Vous pouvez toujours améliorer la qualité des vrilles, des sauts, du jeu de pieds et tout le reste, a dit Daleman, neuvième aux championnats du monde la saison dernière. Je suis toujours déterminée à trouver de petits détails que je peux améliorer davantage. J’ai acquis beaucoup de confiance et je savais simplement ce que je voulais faire, m’apprécier complètement et demeurer simplement dans le moment. »

En couples, Lubov Ilyushechkina et Dylan Moscovitch, de Toronto, sont les meilleurs Canadiens au sixième rang avec 73,14 points. Les doubles champions du monde Meagan Duhamel, de Lively, en Ontario, et Eric Radford, de Balmertown, en Ontario, sont septièmes avec 72,67 et Julianne Séguin, de Longueuil, au Québec, et Charlie Bilodeau, de Trois-Pistoles, au Québec, sont 12es.

Radford souffre d’une blessure à une hanche qui l’a frappé la semaine dernière et qu’il décrit comme « extrêmement frustrante ». Toutefois ils ont patiné et produit un programme propre et ils s’attendaient à un meilleur classement. Ils ne sont qu’à un peu plus de six points de la troisième place.

« Nous avons été un peu surpris d’à quel point la note a été basse, a dit Radford. Nous avions anticipé que ce serait plus haut après une performance comme celle-là. Malgré tout cela bâtit notre confiance pour le programme long. »

Radford a dit qu’il n’avait jamais participé à une compétition en étant blesse.

« Elle n’est toujours pas à 100%, a dit Radford à propos de la hanche. J’ai patiné avec beaucoup de « Et si » dans ma tête, mais je pensais que la manière dont nous patinions était excellente pour l’état dans lequel j’étais. »

Wenjing Sui et Cong Han, de Chine, sont premiers avec 81,23 points. Aliona Savchenko et Bruno Massot, d’Allemagne, sont deuxièmes avec 79,84 et Evgenia Tarasova et Vladimir Morozov, de Russie, troisièmes avec 79,37.

Ilyushechkina et Moscovitch, qui participent à leurs troisièmes championnats du monde de suite, visent améliorer leur septième place de l’an dernier. Ils ne sont qu’à cinq points de la troisième place.

« Nous avons fait exactement ce pour quoi nous nous sommes entraînés et que nous sommes venus faire ici, a dit Moscovitch. Nous continuons de nous améliorer chaque fois que  nous patinons. C’est un programme que nous aimons et c’est excellent d’y mettre fin avec une note record pour la saison. »
Séguin et Bilodeau ont concouru pour la première fois depuis la finale du Grand Prix en décembre quand ils se sont classés cinquièmes. Séguin a souffert d’une commotion dans la nouvelle année.

« Nous avons une bonne sensation à propos de notre performance même s’il y a eu des erreurs, a dit Bilodeau. Le programme court est plus difficile pour nous présentement et nous sommes confiants que nous pouvons gérer notre programme libre beaucoup mieux demain (jeudi). »

La compétition se poursuivra jeudi après le programme libre en couples et le programme court masculin. Le programme libre féminin aura lieu vendredi.

Résultats complets: http://www.isuresults.com/results/season1617/wc2017/index.htm

Trois médailles pour le Canada à la compétition des Quatre Continents de l’ISU

GANGNEUNG, Corée du Sud – Les champions du monde Meagan Duhamel, de Lively, en Ontario, et Eric Radford, de Balmertown, en Ontario, et Lubov Ilyushechkina et Dylan Moscovitch, de Toronto, ont gagné les médailles d’argent et de bronze en couples et Gabrielle Daleman, de Newmarket, en Ontario, en a ajouté une d’argent chez les femmes, samedi, à la compétition de patinage artistique des Quatre Continents de l’ISU.

En couples, Wenjing Sui et Cong Han, de Chine, ont remporté la médaille d’or avec 225,03 points. Duhamel et Radford ont suivi avec 212,23 et Ilyushechkina et Moscovitch ont terminé troisièmes avec 205,31.

Duhamel et Radford ont commencé leur programme libre avec une impressionnante triple vrille, mais leur quadruple Salchow lancé côte à côte et leur triple Lutz lancé n’ont pas été aussi bons.

« Cela était un de ces programmes difficiles pour nous, ce qui a été un thème pour nous cette saison, a dit Radford. Mais en tenant compte de comment nous nous sentions avant ce programme long, nous sommes tous les deux très fiers de nous et nous avons fait de très bonnes choses.

« Il y a toujours des hauts et des bas pendant la saison et nous prendrons cela comme une préparation pour les championnats du monde en mars. »

Ilyushechkina et Moscovitch étaient en feu dans leur programme libre en réussissant une triple vrille, une triple boucle piquée-double boucle piquée côte à côte, un triple Salchow côte à côte et un triple flip lancé. La seule erreur frappante a été quand Ilyushechkina a tombé dans une triple boucle lancée près de la fin du programme.

« C’était plus rude vers la fin et il y avait des endroits glissants, mais nous sommes passés au travers, a dit Moscovitch. Dans chaque compétition cette saison nous nous sommes améliorés et nous avons travaillé fort pour continuer d’aller dans la bonne direction. »

Kirsten Moore-Towers, de St. Catharines, en Ontario, et Michael Marinaro, de Sarnia, en Ontario, se sont classés septièmes.

Chez les femmes, Mai Mihara, du Japon, est passée de la quatrième place après le programme court à la première avec 200.85. Daleman a suivi en deuxième – son meilleur résultat international en carrière – avec 196,91. Mirai Nagasu, des É.-U., a terminé troisième avec 194,95 et Kaetlyn Osmond, de Maystown, à T.-N.L., quatrième avec 184,17.

Daleman a produit une solide performance du début à la fin sauf pour un petit cafouillage au milieu quand elle est sortie du saut et qu’elle a mis une main sur la glace après l’atterrissage d’un double Axel.

« Je n’avais jamais participé à un gros championnat en menant après le programme court, donc c’était une toute nouvelle expérience, a dit Daleman. Cela n’a pas été mon meilleur patinage, mais je suis heureuse de repartir d’ici avec une médaille internationale. »

Daleman et Osmond étaient les deux premières après le programme court de jeudi. Dans son programme libre, Osmond a éprouvé des difficultés après avoir débuté avec une puissante combinaison triple flip-triple boucle piquée et une autre double Axel-triple boucle piquée.

« Le début a été super bon, a-t-elle dit. Je me suis beaucoup améliorée et pour pouvoir me reconcentrer après avoir raté un élément et aujourd’hui cela ne s’est pas produit. »

Alaine Chartrand, de Prescott, en Ontario, a grimpé de la 14e à la 11e place après avoir exécuté le huitième meilleur programme libre.

Résultats complets: Championnats des quatre continents ISU de patinage artistique 2017.

Des records nationaux pour Osmond et Virtue/Moir aux championnats nationaux de patinage Canadian Tire 2017

OTTAWA – Kaetlyn Osmond, de Marystown, à T.-N.L., et les danseurs Tessa Virtue et Scott Moir ont battu des records canadiens dans leur programme court respectif, vendredi, aux championnats nationaux de patinage Canadian Tire 2017.

Chez les femmes, Osmond a réussi trois triples sauts, dont deux dans sa combinaison d’ouverture, et elle a mérité un record canadien de 81,01 points. Gabrielle Daleman, de Newmarket, en Ontario, est deuxième après avoir recueilli 75,04 et la championne en titre Alaine Chartrand, de Prescott, en Ontario, troisième avec 67,41 points.

« La foule a été phénoménale Je suis heureuse qu’elle ait apprécié cela autant que moi, a dit Osmond. J’ai pu présenter un programme propre et j’en ai apprécié chaque moment. Le programme court m’a donné de la confiance toute la saison. »

En danse, les champions olympiques de 2010, Tessa Virtue, de London, en Ontario, et Scott Moir, d’Ilderton, en Ontario, ont dominé le peloton dans le programme court avec un record canadien de 84,36 points. Kaitlyn Weaver et Andrew Poje, de Waterloo, en Ontario, sont deuxièmes avec 78,92, tout juste devant Piper Gilles et Paul Poirier, de Toronto, troisièmes avec 78,15.

« Chaque compétition est différente et c’est une portion spéciale de notre aventure parce que nous avons décidé de revenir (à la compétition), a dit Moir, qui est revenu à la compétition cette saison avec sa partenaire après une absence de deux ans. C’est sur nos épaules. Nous avons une perspective différente, mais la pression semble plus élevée. Mais nous l’acceptons en quelque sorte. »

En couples, les doubles champions du monde Meagan Duhamel, de Lively, en Ontario, et Eric Radford, de Balmertown, en Ontario, ont compilé 80,72 points. Lubov Ilyushechkina et Dylan Moscovitch, de Toronto, sont deuxièmes avec 72,19 et Kirsten Moore-Towers, de St. Catharines, en Ontario, et Michael Marinaro, de Sarnia, en Ontario, sont troisièmes avec 70,69.

« C’est un moment que nous savourons, a dit Duhamel. Nous somme s venus ici pour réussir ce programme court et nous l’avons fait. J’espérais venir ici et trouver un équilibre avec le programme et je l’ai fait. »

Dans le programme court chez les hommes, le champion canadien à huit reprises Patrick Chan, de Toronto, est premier avec 91,50 points. Kevin Reynolds, de Coquitlam, en C.-B., est deuxième avec 81,76 et Elladj Baldé, de Pierrefonds, au Québec, troisième avec 77,45.

Les quatre programmes libres auront lieu samedi.

Résultats : Résultats championnats nationaux de patinage Canadian Tire 2017

Virtue et Moir ajoutent le championnat de la finale du Grand Prix à leurs lauriers

MARSEILLES, France – Les champions olympiques et du monde canadiens Tessa Virtue et Scott Moir ont mis fin à leur quête de la médaille d’or de la finale du Grand Prix, samedi, avec une victoire en danse dans la finale du Grand Prix de patinage artistique de l’ISU.

C’était la sixième participation du couple canadien à cette compétition et c’est la première fois qu’ils remportent la médaille d’or. Ils ont terminé deuxièmes quatre fois.

Virtue and Moir, qui ont patiné au son de la musique émotive de Coeur de Pirate et Sam Smith, ont obtenu 197,22 points. Les champions du monde Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron, de France, ont terminé deuxièmes avec 192,81 et Maia Shibutani et Alex Shibutani troisièmes avec 189,60.

« Pour nous un titre dans le Grand Prix, c’est énorme, a dit Moir, d’Ilderton, en Ontario. C’est une excellente fin à la première moitié de saison et nous sommes vraiment satisfaits du travail que nous avons fait jusqu’à maintenant. »

Même si la performance a paru sans faute, Moir a admis qu’il y a encore de la finition à ajouter.

« Nous sommes excités parce que quand vous êtes un peu à côté et que nous avons l’entraînement que nous avons, nous pouvons encore réussir avec une bonne performance et obtenir les notes que nous avons eues », a-t-il dit.

Chez les femmes, Kaetlyn Osmond, de Marystown, de T.-N.L., qui faisait ses débuts dans la finale du Grand Prix, a produit un programme propre, mais a tout de même glissé de la deuxième à la quatrième place en tout avec un record personnel de 212,45 points. Elle a terminé à moins de six points de la médaille d’argent.

La championne du monde Evgenia Medvedeva, de Russie, a obtenu la médaille d’or avec 227,66. Satoko Miyahara, du Japon, a terminé deuxième avec 218,33 et Anna Pogorilaya, de Russie, troisième avec 216,47.

« De toute évidence, je suis vraiment heureuse du programme libre, a dit Osmond. Les quelques erreurs que j’ai faites étaient stupides pour moi et j’aimerais les reprendre. Malgré tout il y a beaucoup de choses dont je peux être fière dans ce programme. »

Chez les hommes, cela a été une journée à oublier pour le Torontois Patrick Chan puisqu’il a chuté trois fois et a terminé cinquième. Yuzuru Hanyum, du Japon, a gagné la médaille d’or. Nathan Chen, des É.-U., a terminé deuxième et Shoma Uno, du Japon, troisième.

Résultats complets: Finale du Grand Prix de patinage artistique de l’ISU 2016-2017