Rétrospective des Championnats du monde : Vancouver 2001

Alors que se poursuit le compte à rebours des Championnats du monde ISU de patinage artistique 2020, à Montréal, au Québec, jetons un coup d’œil aux championnats du monde précédemment tenus au Canada. Ce huitième d’une série de dix articles porte sur l’édition de 2001 de l’événement, à Vancouver.

Alors que le monde du patinage convergeait vers Vancouver, pour les Championnats du monde ISU de patinage artistique 2001, plusieurs histoires intrigantes prendraient place à General Motors Place.

Le triple champion du monde en titre, le Russe Alexei Yagudin, semblait se diriger vers une confrontation inévitable avec son compatriote Evgeny Plushenko, l’héritier apparent du patinage artistique masculin. Michelle Kwan faisait face à une paire d’obstacles imposants, à savoir la Russe Irina Slutskaya et sa compatriote américaine Sarah Hughes – dans son parcours menant à un quatrième titre mondial. Et, Jamie Salé et David Pelletier, les enfants chéris du patinage en couple canadien, cherchaient à remporter l’or au pays.

La bataille des hommes ne s’est pas concrétisée comme prévu.

Alexei Yagudin, triple champion du monde en titre, s’est blessé au pied pendant l’entraînement, quelques jours avant la compétition. Sa ronde de qualification a été peu mémorable, faisant deux chutes et réussissant seulement trois de ses sept triples sauts prévus, ce qui l’a relégué à la cinquième place, un quatrième titre mondial consécutif clairement en péril.

S’il y avait même une lueur d’espoir pour Alexei et le reste des patineurs en simple, Evgeny Plushenko s’est assuré qu’elle serait de courte durée, grâce à une performance dominante à Vancouver.

Avec un programme long entraînant, durant lequel il a réussi huit triples sauts et sa propre combinaison de quadruple-triple-double sauts, Evgeny a électrisé la foule avec un programme puissant et fort en émotions, en voie de remporter son premier de trois titres mondiaux.

« Je suis tellement heureux », s’est exclamé Evgeny, aux journalistes, après son long programme. « J’ai tout fait sans faute. Je ne me rends pas encore compte d’avoir gagné. Peut-être que dans une semaine ou cinq jours, je me rendrai compte que j’ai gagné ce titre. Que j’ai réussi. Je suis le champion du monde. »

Alexei Yagudin s’est ressaisi pour remporter la médaille d’argent, tandis que l’Américain Todd Eldredge a été médaillé de bronze, dix ans après avoir remporté ses premiers championnats du monde.

À 29 ans, Todd Eldredge est devenu le patineur masculin le plus âgé à remporter une médaille aux championnats du monde, depuis que Roger Turner, aussi âgé de 29 ans, avait gagné l’argent en 1931.

Chez les femmes, Michelle Kwan était devancée par la Russe Slutskaya après le programme court, mais a rebondi avec un programme long presque sans faute, y compris la réussite de sa combinaison de triple saut de boucle piquée – triple saut de boucle piquée, un saut qui avait été difficile pour Michelle, tout au long de sa carrière.

Le plus grand espoir de médaille du Canada reposait sur les épaules du tandem de patinage en couple, composé de Jamie Salé et David Pelletier, et les doubles champions nationaux n’ont pas déçu en sol canadien. À seulement leur troisième saison ensemble, Jamie et David ont mis la touche finale à une saison incroyable, au cours de laquelle ils ont terminé sur le podium à tous les événements sauf un.

Exécutant leur programme long sur la musique de Tristan et Isolde, le duo a hypnotisé la foule de Vancouver, qui était debout avant que la musique s’achève. À la fin de leur programme, Jamie, très émue et les bras autour de Pelletier, s’est écriée : « Oh mon Dieu, oh mon Dieu ». Quelques minutes plus tard, à la lecture de leurs notes, le Canada avait gagné sa première médaille d’or aux championnats du monde, depuis qu’Elvis Stojko avait remporté le titre masculin, en 1997.

« C’était absolument incroyable », a déclaré Jamie par la suite. « J’étais calme et j’ai apprécié chaque moment, parce que ça peut être stupéfiant. »

« C’est le plus beau jour de ma vie », a ajouté David.

Barbara Fusar-Poli et Maurizio Margaglio ont remporté l’or en danse sur glace. Les Français Marina Anissina et Gwendal Peizerat ont gagné l’argent et Irina Lobacheva et Ilia Averbukh, le bronze.

Les Championnats du monde ISU de patinage artistique reviendraient au Canada en 2006, lorsque Calgary a accueilli l’événement prestigieux de patinage artistique.

Les billets d’une journée des Championnats du monde ISU de patinage artistique 2020 sont maintenant en vente et peuvent être achetés en ligne sur le site Web montreal2020.com, par téléphone au 1-855-310-2525 ou en personne à la billetterie du Centre Bell.

MÉDAILLÉS DES CHAMPIONNATS DU MONDE DE PATINAGE ARTISTIQUE 2001

DISCIPLINE OR ARGENT BRONZE
Hommes Evgeni Plushenko (RUS) Alexei Yagudin (RUS) Todd Eldredge (USA)
Femmes Michelle Kwan (USA) Irina Slutskaya (RUS) Sarah Hughes (USA)
Patinage en couples Jamie Salé / David Pelletier (CAN) Elena Berezhnaya / Anton Sikharulidze (RUS) Shen Xue / Zhao Hongbo (CHN)
Danse sur glace Barbara Fusar-Poli / Maurizio Margaglio (ITA) Marina Anissina / Gwendal Peizerat (FRA) Irina Lobacheva / Ilia Averbukh (RUS)