Rédigé par Paul Dore

Êtes-vous membre de la communauté de Patinage Canada et pensez-vous à présenter une demande pour le Fonds de mentorat David Dore? Peut-être que vous êtes un juge, un entraîneur ou un administrateur de club et un ami ou un collègue vous a suggéré d’y jeter un coup d’œil? Peut-être que la demande semble un peu intimidante et vous n’êtes pas certain que ceci vous convienne?

Nous nous sommes adressés à Val Masek pour lui demander de nous parler de ses expériences comme bénéficiaire du Fonds de mentorat David Dore de 2018. Le Fonds s’adresse à un large éventail de membres de Patinage Canada – patineurs, entraîneurs, bénévoles et administrateurs – et a pour but de donner à une personne l’occasion de perfectionner ses compétences en leadership, dans le but d’accroître la capacité de leadership de Patinage Canada.

Le bénéficiaire est une personne qui reconnaît la grande contribution de mon père dans l’édification du sport du patinage artistique au Canada et comprend que cet héritage est le fruit de travail acharné, de prise de risques, d’engagement, de passion et de dévouement. Dans les nombreux postes qu’il a occupés, mon père a vivement apprécié les rôles importants des bénévoles, comme Val, dans notre sport.

La demande de Val m’a rappelé la façon dont mon père aurait pu, lui-même, en rédiger une : de manière méthodique et avant-gardiste, avec le souci du détail. Président du Club de patinage Prince of Wales de St. John’s, à Terre-Neuve, Val est impliqué dans le sport depuis plusieurs années.

Une grande partie du Fonds de mentorat David Dore consiste à offrir au bénéficiaire l’occasion d’assister au Sommet des glaces de Patinage Canada, où il aura l’occasion d’aider à animer un atelier, d’observer un chef de file de Patinage Canada et de participer à de nombreux événements durant la fin de semaine.

Au début du Sommet de l’an dernier, Val était excité de faire part de ses expériences dans la partie la plus à l’est du Canada et de son accueil dans la grande famille de Patinage Canada. « L’occasion que m’a offerte le Fonds de mentorat David Dore a amplifié cette exceptionnelle expérience au-delà des mots », a déclaré Val. « Au Sommet, le mouvement de Patinage Canada vers un plus grand engagement, une gouvernance plus efficace et une excellence globale dans notre travail comme bénévoles était vraiment exceptionnel. »

L’occasion d’assister au Sommet de Patinage Canada est une chance qui a un énorme impact sur le bénéficiaire et sa communauté locale de patinage. Ce n’est pas seulement le bénéficiaire qui tire avantage du vaste savoir organisationnel sur place, au Sommet. En outre, il peut en faire profiter sa propre communauté locale de patinage. « Mes expériences m’ont laissé une profonde impression de la forte communauté de Patinage Canada », a ajouté Val. « Les objectifs du Fonds, étroitement liés à l’esprit du travail historique de David Dore, étaient en montre au Sommet. C’était comme gagner les Jeux olympiques mêmes! »

En plus d’assister au Sommet, le bénéficiaire est jumelé à des mentors qui possèdent une expertise expressément liée à ses objectifs. Le temps que passe le bénéficiaire au Sommet est maximisé, afin d’offrir le plus grand nombre possible d’occasions d’apprentissage. « J’ai eu le privilège de rencontrer plusieurs grands mentors et d’apprendre de leurs expériences », a soutenu Val. « Je pouvais aussi partager certaines de nos situations souvent uniques dans la section de Terre‑Neuve‑et‑Labrador. Diriger un club comptant 1 200 membres exige un énorme sacrifice de temps et représente un défi pour tout bénévole. Grâce à mon mentor, j’ai été ravi qu’on m’encourage dans mon attitude à l’égard de l’introduction de nouvelles technologies pour améliorer nos méthodes d’entraînement et les opérations du club. »

Pour moi, le meilleur moyen d’apprentissage est le récit et l’établissement de relations avec d’autres, par le biais d’expériences personnelles. Une des présentations a tout particulièrement trouvé un écho chez Val : « William Bridel, Ph. D., a prononcé une allocution très émouvante, visant l’inclusion dans une plus large mesure et le soutien des membres LGBTQI2S dans nos programmes. Dans cet esprit, j’ai invité Eric Radford et son partenaire, Luis Fenero, à animer un séminaire sur le développement des patineurs avec nos jeunes. »

Val a fait part de quelques réflexions finales sur les avantages du Fonds et a transmis un message à ceux qui songent à faire une demande : « Le Fonds a permis à notre club d’être reconnu dans la plus grande communauté de Patinage Canada. Il nous a permis de puiser dans les connaissances et les vastes expériences des clubs, des bénévoles et des plus grands athlètes qui sont couronnés de succès au Canada. Je vois mon travail comme un élément d’un plus grand tableau, guidé par les principes de M. Dore de l’ardeur au travail, de l’engagement et du dévouement au service de la communauté. Je suis profondément touché et honoré de faire partie de l’héritage de M. Dore et je recommande vivement d’adresser une demande au Fonds. »

Après avoir lu paroles inspirantes de Val, faites dès aujourd’hui une demande pour le Fonds de mentorat David Dore.