SAINT JOHN, N.-B.- Kaitlyn Weaver et Andrew Poje, de Waterloo, en Ontario, ont battu le record canadien de danse et Alaine Chartrand a effectué un retour historique pour arracher la médaille d’or féminine, ce qui ont été les faits saillants, samedi, aux championnats nationaux de patinage Canadian Tire 2019.

Pour ne pas être en reste, Nam Nguyen, de Toronto, est revenu au sommet chez les hommes tandis que Kirsten Moore-Towers, de St. Catharines, en Ontario, et Michael Marinaro, de Sarnia, en Ontario, ont dominé en couples.

En danse, Weaver et Poje ont gagné la médaille d’or avec 213,78 points et Piper Gilles et Paul Poirier, de Toronto, ont terminé deuxièmes avec 212,31.

Les deux premiers couples ont non seulement impressionné la foule avec leur excellence, mais ils l’ont aussi émue avec des routines émotives.

« C’est un genre différent d’année pour nous, a dit Poje. Nous voulons faire ce qui nous plaît et montrer ce que nous avons appris tout au long de toute notre carrière avec tous les hauts et les bas. »

C’est un troisième titre national en carrière pour Weaver et Poje, médaillés de bronze aux championnats du monde l’an dernier. Ils ont aussi gagné en 2015 et 2016.

Laurence Fournier Beaudry et Nikolaj Sorensen, de Montréal, ont terminé troisièmes avec 198,41.

Chartrand s’est envolée de la cinquième place jusqu’à gagner la médaille d’or féminine. Elle a débuté avec une combinaison triple-triple et n’a jamais regardé derrière en route vers une note totale de 185,91 points. Aurora Cotop, de Thornhill, en Ontario, a aussi effectué une remontée pour passer de la sixième à la deuxième place avec 169,35. Véronik Mallet, de Sept-Îles, au Québec, a terminé troisième avec 168,53.

Gabrielle Daleman, de Newmarket, en Ontario, et Larkyn Austman, de Vancouver, les deux premières après le programme court, ont connu des programmes libres difficiles. Austman a terminé quatrième et Daleman, la championne en titre, cinquième.

C’est un deuxième titre national en carrière pour Chartrand et un premier depuis 2016. Son programme libre de samedi a reçu 16 points de plus que sa plus proche adversaire.

« Aujourd’hui a été la rédemption que je recherchais, a dit Chartrand. C’était une sensation vraiment spéciale. Je visais être méthodique et ne pas trop penser d’avance. Cela a bien fonctionné pour moi. Quand j’ai eu terminé tous les sauts, j’ai vraiment pu me laisser aller et j’ai entendu les cris de la foule quand j’approchais de la fin. »

Chez les hommes, Nguyen a réussi ses sept sauts qui incluaient deux quadruples Salchow pour débuter son programme libre et obtenir 258,01 points. Stephan Gogolev, de Toronto, qui visait devenir le plus jeune champion canadien de l’histoire à 14 ans, a suivi avec 253,56. Keegan Messing, de Sherwood Park, en Alberta, a terminé troisième avec 247,44.

« J’étais très nerveux, a dit Nguyen, dont le titre national précédent a été en 2015 à 16 ans. Ma première pensée avant le premier quadruple a été de ne pas avoir de regrets. Cela m’a aidé à me pousser au travers. L’envolée a été branlante, je ne savais pas où j’étais en l’air. »

« J’ai simplement pensé: ‘Aidez-moi s’il-vous-plaît’. »

Il n’y a pas eu de surprise chez les couples alors que Moore-Towers et Marinaro ont terminé premiers avec 202,75 points. Evelyn Walsh, de London, en Ontario, et Trennt Michaud, de Trenton, en Ontario, ont suivi avec 189,87 et Camille Ruest, de Rimouski, au Québec, et Drew Wolfe, de Calgary, ont terminé troisièmes avec 166,84.

« Cela a été un peu plus difficile sur la glace que ce à quoi nous nous attendions, a dit Marinaro. Nous avons lutté de la première pose jusqu’à la dernière. Evelyn et Trennt ont mis la table avant nous et nous ont mis de la pression. »

Renseignements complets: https://skatecanada.ca/2019-canadian-tire-national-skating-championships/