PYEONGCHANG (Corée du Sud) – Dès qu’ils se sont réunis, l’été dernier, à leur camp de haute performance, cette équipe canadienne de patinage artistique s’est donné une mission.

Maintenant, nous pouvons dire mission accomplie.

Quatre ans après s’être classés en deuxième place, derrière la Russie, dans l’épreuve inaugurale par équipe de patinage artistique, aux Jeux olympiques de Sotchi, les Canadiens ont terminé ce qu’ils avaient entrepris tôt lundi, remportant la première médaille d’or du Canada, aux Jeux olympiques d’hiver à PyeongChang.

Le Canada a achevé l’épreuve avec un total stupéfiant de 73 points, sept de plus que les athlètes olympiques de Russie (AOR). Les États-Unis ont été médaillés de bronze avec 62 points.

L’équipe canadienne est arrivée à PyeongChang avec sérénité et confiance, dans le but commun de faire le nécessaire pour gravir la plus haute marche du podium.

En quelque sorte, il allait de soi que Patrick Chan, triple champion du monde et dix fois champion canadien, joue un rôle intégral la dernière journée, alors qu’il a enfin revendiqué cette médaille d’or insaisissable, la seule en fait qui manque dans son armoire de trophées bien remplie.

« En fait, nous voulons réussir pour Chiddy », a déclaré Scott Moir, avant la dernière journée de compétition, appelant Patrick par son surnom.

« Je pense que c’est ce qui rend cette victoire si spéciale. »

Grâce, en partie, à la remarquable performance de Meagan Duhamel et Eric Radford, dans le programme libre de patinage en couple, la veille, où ils ont terminé les premiers et accumulé 10 points vitaux pour le Canada, les Canadiens détenaient une confortable avance de six points devant l’équipe d’AOR, avant la dernière journée. Le Canada a déployé Patrick Chan, Gabrielle Daleman ainsi que Tessa Virtue et Scott Moir – les champions en titre canadiens dans leurs disciplines respectives – pour tenter de conclure l’affaire et de remporter la première médaille d’or du Canada à ces Jeux.

Tout espoir de remontée qu’avait l’équipe d’AOR, la dernière journée, s’est essentiellement dissipé lorsque Patrick s’est mis en tête avec une note de 179,75 points, remportant le programme libre masculin. Gabrielle Daleman, qui a récemment capturé son deuxième titre national à Vancouver, a suivi par un classement en troisième place dans le programme libre féminin.

À ce moment, ce n’était plus qu’une simple formalité, et Tessa Virtue et Scott Moir ont présenté une envoûtante danse libre qui a mis un point d’exclamation sur une prestation dominante de l’équipe canadienne.

« C’était très angoissant d’exécuter ce programme long », a avoué Patrick. « Il y a longtemps que je n’ai pas été aussi nerveux. »

« Au bout du compte, une médaille est une médaille », a ajouté Patrick « Je vais tenir cette médaille bien serrée et elle aura la même valeur que celle de l’épreuve individuelle. Voilà comment je la verrai, comment je vais en profiter et c’est à moi de décider. »

« Nous sommes un groupe très soudé, ici, au Canada. Nous pouvons maintenant nous féliciter les uns les autres, sachant que, collectivement, nous avons fait quelque chose d’extraordinaire. »

« C’était une excellente performance », a ajouté Gabrielle. « J’ai simplement patiné de tout cœur. Nous avons une équipe incroyablement solide. Je suis tellement heureuse que nous avons pu faire la fierté du Canada, cette semaine. »

Les Canadiens tourneront maintenant leur attention vers les épreuves individuelles de patinage artistique, qui commenceront par le programme court de patinage en couple, mardi, à 20 h (HE).

Mais auparavant, cette équipe aura un peu de temps pour se rendre compte de ce qu’elle vient d’accomplir. Non seulement est-ce la première médaille d’or pour le Canada à ces Jeux, il s’agit aussi de la première médaille d’or olympique en patinage artistique depuis que Tessa et Scott se sont retrouvés au haut du podium, il y a huit ans.

Tessa et Scott ajouteront maintenant une deuxième médaille d’or à leurs réussites. Pour Patrick, Meagan et Eric, Gabrielle et Kaetlyn Osmond, c’est leur première.

Bien que les 17 autres athlètes de l’équipe canadienne ne graviront pas le podium avec leurs coéquipiers, ils ont solidairement agité le drapeau canadien et encouragé leurs coéquipiers durant toute la compétition.

« Nous nous connaissons tous depuis si longtemps que c’est simplement cette incroyable histoire que nous avons tous vécue et qui arrive à sa fin », a déclaré Eric.

« Nous voulons rendre cette histoire la meilleure possible. »

C’est pourquoi cette médaille d’or est si spéciale.

C’est pour leurs coéquipiers, pour le Canada.

Et, oui, pour Chiddy.

Programme et résultats du patinage artistique à PyeongChang 2018

Visitez la page de PyeongChang 2018 de Patinage Canada