VANCOUVER – Les danseurs Tessa Virtue et Scott Moir ainsi que Gabrielle Daleman sont en premières places après les programmes courts de vendredi aux championnats nationaux de patinage artistique Canadian Tire 2018 qui servent aussi de qualification pour les Jeux olympiques d’hiver de 2018.

Les champions du monde Virtue et Moir ont de nouveau soulevé la foule avec leur numéro au son du rock latino à saveur de rumba pour se donner une solide avance en première place avec 85,12 points. Piper Gilles et Paul Poirier, de Toronto, sont deuxièmes avec 78,37 et Carolane Soucisse, de Châteauguay, au Québec, et Shane Firus, de North Vancouver, sont à une surprenante troisième place avec 70,97.

« Nous avons dû nous battre, a dit Virtue, de London, en Ontario. Les éléments ne se sont pas déroulés facilement. C’est un témoignage à notre entraînement que nous ayions pu conserver notre calme et exécuter aussi bien que nous l’avons fait. »

Moir, d’Ilderton, en Ontario, dit que leur familiarité l’un avec l’autre a joué un rôle.

« Je ressentais la même chose que Tessa, a-t-il dit. Ce qui nous a gardés ensembles sont nos signaux et être si bien en relation. Malgré tout vous voulez que ces performances difficiles se produisent avant les Jeux olympiques. »

Gilles et Poirier voulaient produire un programme plus propre que lors de leur dernière compétition à Skate America en novembre.

« Nous voulions simplement venir et aimer l’exécuter, a dit Poirier. C’est ce qui fera vraiment que ce programme fonctionne. »

Les danseurs canadiens classés numéros deux Kaitlyn Weaver et Andrew Poje, de Waterloo, en Ontario, sont quatrièmes avec 70,31. Poje a fait une erreur majeure quand il a cafouillé en exécutant un twizzle.

« C’est comme s’il se dégonflait, a dit Poje. Mais nous allons traiter cela comme une expérience d’apprentissage et comme un point de départ pour être très forts dans la danse libre. »

Chez les femmes, Daleman a produit un brillant programme court qui lui a valu une ovation debout pour 77,88 points. La championne en titre Kaetlyn Osmond, de Marystown, à T.-N.L., a tombé lors de sa première combinaison et a suivi avec 71,41.

Osmond et Daleman ont été médaillées d’argent et de bronze aux championnats du monde la saison dernière et sont largement en tête du restant du peloton.

Daleman n’a montré aucun signe qu’elle souffrait de la grippe. Elle a patiné avec beaucoup de vitesse avant sa première combinaison et a été parfaite lors de son triple Lutz et son double Axel.

« Si je peux faire cela en me sentant aussi mal, alors je peux tout faire, a dit Daleman, qui aura 20 ans samedi. Je suis tellement heureuse. Je n’aurais pas pu demander un meilleur programme court et je suis vraiment excitée. »

Osmond a chuté lors de sa première triple boucle piquée, ce qui a annulé la combinaison. Toutefois elle a réussi son triple Lutz en combinaison avec une double boucle piquée à la suite.

« Je n’en suis pas entièrement satisfaite, a dit Osmond. Je n’ai pas raté ma boucle piquée dans les dernières années, ce qui est frustrant. Je suis heureuse d’avoir pu revenir de la chute et me concentrer sur le restant du programme. »

Il y a définitivement une chaude lutte pour la troisième place dans l’équipe olympique chez les femmes. Sarah Tamura, de Burnaby, en C.-B., est présentement troisième avec 54,34, mais moins de trois points séparent la 10e de la troisième.

En couples, Meagan Duhamel et Eric Radford se sont donné une impressionnante avance à la suite de leur programme court sans faute avec 81,78 points. Julianne Séguin, de Longueuil, au Québec, et Charlie Bilodeau, de Trois-Pistoles, au Québec, sont deuxièmes avec 68,51, tout juste devant Kirsten Moore-Towers, de St. Catharines, en Ontario, et Michael Marinaro, de Sarnia, en Ontario, avec 68,28.

« Globalement c’était une performance dynamique, a dit Duhamel. Nous n’aurions pas pu demander une meilleure interprétation émotionnelle et c’était la meilleure que nous avons faite cette année, spécialement avec le stress impliqué. »

Séguin a tombé lors du saut côte-à-côte, mais cela n’a affecté aucun des patineurs.

« C’était la première fois cette année que nous avons apprécié vraiment le programme, a dit Bilodeau. Dans les compétitions passées, nous avons eu des problèmes avec l’énergie, donc les changements que nous avons faits pour ici ont vraiment fonctionné. »

Moore-Towers et Marinaro étaient aussi satisfaits.

« Nous savions que cette compétition se jouerait dans le programme long, a dit Moore-Towers. Nous avons pu demeurer dans notre moment. »

Chez les hommes, Patrick Chan, qui vise un 10e titre national record, a surmonté une chute lors du quadruple saut pour se classer premier avec 90,98 points dans le programme court. Kevin Reynolds, de Coquitlam, en C.-B., suit avec 86,20 et Keegan Messing, de Sherwood Park, en Alberta, est troisième avec 85,65.

« Le quadruple n’avait pas assez de hauteur et d’éclat, a dit Chan, triple champion du monde. Cela a été un peu un choc, mais je me suis relevé et j’ai bien récupéré. Il y avait de la nervosité, mais c’est là que je peux me fier à mon expérience. »

Reynolds a annulé un premier quadruple Salchow, mais a réussi un quadruple plus tard dans le programme.

« Le programme a été une énorme amélioration pour moi et je suis vraiment satisfait des notes, a dit Reynolds. J’ai travaillé très fort pour améliorer mes habiletés de patinage et obtenir ces niveaux. De voir cela dans les notes aujourd’hui, j’étais très satisfait. »

Messing a débuté avec une combinaison triple-triple plutôt que celle de quadruple-triple planifiée.

« Le patinage a été excellent, a dit Messing. J’aimerais avoir toute la technique, mais j’ai réussi à me battre pendant tout le programme et obtenir le plus de points que je pouvais. Après l’erreur, je voulais simplement exécuter pour la foule et donner tout ce que j’avais. »

Jeudi soir, Olivia Gran, de Kelowna, en C.-B., a gagné la médaille d’or chez les femmes juniors. Sarah-Maude Blanchard, de Sherbrooke, au Québec, a remporté celle d’argent à seulement un peu plus d’un point de la gagnante et Victoria Bocknek, de Richmond Hill, en Ontario, s’est classée troisième.

« J’ai eu un bon entraînement le matin et j’étais vraiment stimulée pour le programme libre, a dit Gran. Je voulais transposer cela dans le programme aujourd’hui. C’était bien d’avoir ma famille ici pour me voir concourir. »

La compétition se terminera samedi avec les programmes libres.

Photo: Greg Kolz/Patinage Canada