ESPOO, Finlande – Carolane Soucisse, de Châteauguay, au Québec, et Shane Firus, de North Vancouver, ont terminé quatrièmes en danse, dimanche, pour conclure l’Omnium de Finlande de patinage artistique. La compétition était la sixième étape du circuit Challenger de l’ISU.
 
Les doubles champions du monde Gabriella Papadakis et Guilaume Cizeron, de France, ont remporté la médaille d’or avec 188,25 points. Alexandra Stepanova et Ivan Bukin, de Russie, ont terminé deuxièmes avec 166,88 et Laurence Fournier-Beaudry et Nikolay Sorensen, du Danemark, troisièmes avec 158,21.
 
Soucisse et Firus étaient aussi quatrièmes après la danse courte et ont récolté 154,60 points. Le résultat a été un rang de mieux que lors de l’ouverture de la saison du circuit Challenger le mois dernier à Salt Lake City.
 
« Pour la danse courte, nous avons été pas mal solides et satisfaits des notes, a dit Soucisse. Dans la danse libre, nous avons eu quelques cafouillages, mais à la fin de la journée, nous sommes heureux de ce que nous avons accompli. »
 
Le couple croit qu’il s’est amélioré depuis Salt Lake.
 
« Nous nous sommes concentrés davantage sur les bons niveaux et sur patiner plus grand, a ajouté Firus. Nous avons aussi montré beaucoup d’énergie, ce qui est vraiment fantastique. »
 
Chez les femmes, Maria Sotskova, de Russie, a gagné la médaille d’or avec 205,30 points. Carolina Kostner, d’Italie, a terminé deuxième avec 193,76 et Elizaveta Tuktamysheva, de Russie, troisième avec 189,13.
 
Gabrielle Daleman, de Newmarket, en Ontario, médaillée de bronze aux championnats du monde, s’est classée sixième avec 174,83 points. Elle était cinquième après le programme court et a produit le septième meilleur programme libre.
 
Elle a commencé avec une combinaison triple-triple et a aussi réussi un triple-double-double et un double Axel. Deux chutes près de la fin ont fait mal à son résultat global.
 
« Ce n’était pas mon meilleur, mais globalement définitivement un pas dans la bonne direction, a dit Daleman. Les deux programmes cette année sont plus difficiles à patiner au niveau des habiletés. Il y a plus de chorégraphie et de difficultés. Il y a beaucoup de bonnes choses, mais aussi beaucoup sur lesquelles je dois travailler chez-nous. »
 
Résultats complets: Finlandia Trophy Espoo 2017