Les quatre éléments – synchronisation, espacement, vitesse et force – étaient en montre aux Championnats du monde ISU de patinage synchronisé 2015, tenus les vendredi 10 avril et samedi 11 avril, au FirstOntario Place, à Hamilton, en Ontario. Revivez les performances du programme court et du programme libre des meilleures équipes de patinage synchronisé au monde, y compris les performances médaillées d’or de l’équipe canadienne NEXXICE, de Burlington, Ontario.

Regardez le programme court sur CBC.ca

Regardez le programme libre sur CBC.ca

Apprenez ci-dessous comment les juges déterminent quelle équipe mérite la médaille d’or.

Patinage synchronisé – l’arme secrète

Avec des équipes de huit à vingt patineurs sur la glace, exécutant des mouvements rapides et complexes, côte à côte, au même moment, ce sport exige des nerfs d’acier, de l’adaptabilité, de la maîtrise, de la confiance et du travail d’équipe. Comme toute autre discipline du patinage, la vitesse, la puissance, le travail de carre, les habiletés de patinage et la chorégraphie sont importants, de même que des éléments techniques supplémentaires comme l’exactitude des formations (voir ci-dessous), les transitions et la précision des mouvements au sein de l’équipe. Songez à quel point il est difficile d’atteindre tous ces objectifs avec seulement deux personnes sur la glace en patinage en couple ou en danse, puis ajoutez des patineurs supplémentaires et des mouvements plus difficiles à exécuter… et vous aurez une idée beaucoup plus claire de ce en quoi consiste le sport, pourquoi il est si difficile et pourquoi sa popularité s’accroît partout dans le monde.

De nombreux pays ont leur propre version d’un programme de patinage synchronisé, qui commence par l’initiation de jeunes patineurs à l’expérience et aux avantages de participer à cette discipline spécialisée du sport. Dans le cadre d’une équipe, chaque patineur peut éprouver les sensations fortes que procure la compétition et la réussite qui découle de la participation. Mais prenez garde! Comme toute autre discipline du patinage, une fois que vous êtes mordu de patinage synchronisé, ce qui peut être au départ un simple désir de vouloir apprendre à patiner pour le plaisir peut devenir sérieusement compétitif!

Pour attirer de nouveaux membres, le programme de patinage synchronisé du Canada commence tôt et compte toute une gamme d’expertise, des débutants jusqu’à divers niveaux junior, senior et adulte, chacun basé dans une certaine mesure sur l’âge et l’habileté. Des équipes peuvent se former simplement pour le plaisir et le loisir, par exemple pour une apparition à un spectacle sur glace, ou elles peuvent avoir des objectifs plus sérieux de compétitions, d’auditions, de collectes de fonds, d’engagement à long terme et d’entraînement approfondi sur glace et hors glace.

Pour harmoniser la compétition de patinage synchronisé de niveau élevé avec les autres épreuves de patinage, les équipes juniors et seniors doivent concourir dans des programmes courts et libres, chacun avec des éléments requis pour assurer un programme bien équilibré. Les performances sont jugées en utilisant le système international de notation, en vertu duquel la note technique dépend de la difficulté de l’élément et de la qualité de son exécution et la note des composantes du programme tient compte de la qualité des habiletés de patinage, de la performance, de la chorégraphie, des transitions et de l’interprétation musicale.

Ceci vous semble familier?

Aussi semblable que puisse être la structure de ces événements à la compétition traditionnelle, vous ne verrez pas de triples sauts ou de pirouettes compliquées durant le patinage synchronisé… ou du moins pas encore. Bien que ces éléments s’intégreront probablement dans le sport à un moment donné, vous verrez aujourd’hui le patinage qui est le plus exigeant au point de vue technique et la chorégraphie qui est la plus créative aux quatre coins du globe.

En patinage synchronisé, gardant à l’esprit que tous les éléments doivent être exécutés à l’unisson avec vitesse, puissance, maîtrise et une couverture maximale de la glace, voici les formations de base :

Ligne : une seule ligne, des lignes parallèles ou des lignes diagonales

Bloc : une formation rectangulaire comptant au moins trois lignes parallèles couvrant la longueur de la glace avec des lignes rapprochées et une égale distance entre les patineurs

Cercle : une forme constamment ronde, pivotant au moins 360°, les patineurs étant espacés également sans aucune traction ou aucun tiraillement entre les patineurs

Pirouette : pirouette en solo exécutée à l’unisson avec un minimum de 3 révolutions

Entrecroisement : la moitié de l’équipe croise individuellement l’autre moitié

Roue : formation qui doit pivoter au moins 360°, pour laquelle tous les patineurs tournent autour d’un point commun, comme les rayons d’une roue

Levée de groupe : deux patineurs ou plus soulèvent un ou plusieurs patineurs à n’importe quelle hauteur, puis les posent sur la glace

Formation créative : mouvements novateurs, éléments ou mouvements de style libre qui tiennent compte de la musique, exécutés individuellement, deux par deux ou en groupe

Mouvements : séquence fluide d’au moins 3 différents mouvements de patinage, p. ex. spirales, Ina Bauer, grands aigles, etc., exécutés avec de fortes carres et des pas de liaison

Aucune prise : semblable à une formation de bloc, sauf que les patineurs ne sont pas liés — l’équipe doit maintenir le bloc de 4 ou 5 lignes ainsi que l’espace pendant l’exécution de virages et de pas de liaison à l’unisson sur toute la longueur ou la diagonale de la surface de la glace

La première étape pour apprécier le patinage synchronisé est d’être en mesure d’identifier les formations susmentionnées. Une fois que vous les reconnaîtrez, vous pourrez ensuite vous poser les questions suivantes afin de déterminer la qualité et la difficulté du mouvement.

  • Est-ce que chaque patineur fait exactement la même chose dans les formations?
  • Est-ce que les patineurs sont proches et à distance égale les uns des autres? (Il est beaucoup plus difficile d’être proche!)
  • Et ce que les éléments semblent faciles et aisés, sans tirer ou pousser (tension), entre les patineurs?
  • Est-ce que les formations sont claires et précises?
  • Sont-elles maintenues pendant le temps exigé ou couvrent-elles la surface de glace exigée?
  • Est-ce que les transitions entre les mouvements semblent homogènes?
  • Les lignes sont-elles droites?
  • Est-ce que la performance est exécutée habilement et avec confiance?
  • Est-ce que tout élément a été rendu plus difficile par l’ajout de jeux de pieds, de changements de direction, de pivots ou de chorégraphie qui rend l’élément plus difficile à bien exécuter ou la formation plus difficile à maintenir?

Et voilà… vous connaissez maintenant les éléments de base.

Pendant que les athlètes mettront à l’épreuve leurs habiletés… avec ces lignes directrices… vous pourrez maintenant évaluer aussi les vôtres.