La Conférence nationale des entraîneurs (CNE) qui aura lieu du 27 au 30 mai, à Winnipeg, à l’intention des entraîneurs et des officiels, offrira un aperçu de la façon dont les Canadiens prennent les devants en ce qui concerne toutes les questions pressantes liées au patinage.

Tenue dans le cadre du Congrès annuel et assemblée générale (CAAG) de Patinage Canada, la CNE aura comme thème « Partenaires du progrès » et promet d’offrir une excellente gamme d’ateliers et d’occasions de réseautage social aux participants – entraîneurs et officiels de Patinage Canada ainsi qu’entraîneurs internationaux. Compte tenu de la modification des règlements administratifs de Patinage Canada, les entraîneurs certifiés du PNCE de Patinage Canada deviendront des membres de l’association ayant plein droit de vote pour la première fois, ce qui souligne l’importance de la voix des entraîneurs.

« Patinage Canada travaille vraiment à l’entraînement et je pense que c’est tellement essentiel », a déclaré Tracy Wilson, qui doit présenter deux ateliers sur les habiletés de patinage à la Conférence. « Il s’agit d’une telle ressource et nous partageons des renseignements parce que nous avons tous nos domaines d’expertise et quand nous nous réunissons et échangeons, nous en profitons tous. »

Patinage Canada a déterminé que les partenariats sont le ciment qui lie ensemble tous ses impératifs stratégiques jusqu’en 2018. Un de ces partenariats est avec Hockey Canada, pour apporter la joie du patinage à tous les Canadiens. La conférencière invitée au souper d’ouverture de la CNE est Melody (appelez-la Mel) Davidson, entraîneure de l’équipe féminine de hockey qui a été médaillée d’or aux Jeux olympiques de 2006 et 2010. Elle est une bâtisseuse dans son sport, qui met à présent beaucoup l’accent sur la vitesse et les habiletés.

En ce qui concerne les partenariats, le CAAG/CNE 2015 mettra aussi en vedette Kaitlyn Weaver et Andrew Poje et la médaillée d’or de l’équipe féminine de hockey olympique, Meaghan Mikkelson, qui a aussi fait équipe avec sa coéquipière de hockey Natalie Spooner, remportant sept étapes de la deuxième saison de l’émission The Amazing Race Canada.

Oui, un grand monde s’ouvre au patinage, avec son système d’habiletés bien organisé, en particulier avec le nouveau programme Patinage Plus, qui initie au patinage les jeunes qui deviendront des patineurs de vitesse ou des joueurs de hockey ou de ringuette ou les adultes qui patinent pour l’amour du sport.

Durant la Conférence, Tracy Wilson expliquera plusieurs des exercices qu’elle a utilisés et créés au fil des ans, en commençant par son travail comme médaillée olympique en danse sur glace avec Rob McCall, son travail avec les joueurs de hockey et, enfin, avec les patineurs internationaux tels que les champions olympiques, Xue Shen et Hongbo Zhao, Yu Na Kim et Yuzuru Hanyu ainsi que le champion européen Javier Fernandez. L’entraîneur Brian Orser et elle ont tous deux « déterminé ce qui fonctionne pour aider différents patineurs », a-t-elle dit. Son premier atelier portera sur les habiletés et les exercices de base (« c’est ce que tout le monde connaît, mais sous un angle nouveau », a-t-elle ajouté) et le prochain atelier traite de la façon de les développer.

La Conférence offre d’autres merveilleux ateliers : le psychologue du sport renommé de Winnipeg, Cal Botterill, Ph. D., traitera de la façon de prévenir l’épuisement et la récupération insuffisante chez les entraîneurs et les athlètes, les têtes d’affiche du sport Sally Rehorick, le Dr Jane Moran et Monica Lockie se pencheront sur la question brûlante des chaussures et des lames qui posent des problèmes et la juge Karen Howard exposera ce que l’arbitre dit au jury avant un événement (des renseignements que les entraîneurs ne voudront pas manquer!). William Bridel, Ph. D., discutera des sujets brûlants actuels de l’intimidation dans le sport et de la douleur et des blessures d’un point de vue socioculturel, Donna King et Monica Lockie donneront un aperçu du prochain chapitre de l’important programme Patinage Plus avec le nouveau matériel ainsi que les nouvelles ressources et activités et le chorégraphe Mark Pillay présentera des ateliers de sur glace et hors glace sur la musicalité (et pour nous gâter, son élève Liam Firus présentera ses nouveaux programmes pour 2015-2016).

Sally Rehorick et ses amies se sont affairées, dans les coulisses, à mener une enquête informelle de six mois sur les effets des choix de chaussures et de lames sur la performance des patineurs à tous les niveaux et essayeront de proposer les prochaines étapes pour la recherche et l’éducation.

Sally s’est entretenue avec des entraîneurs, médecins, parents, chercheurs, techniciens de patinage, distributeurs, chefs d’équipe et administrateurs à propos du problème. Malheureusement, elle a vu des patineurs au niveau Apprendre à s’entraîner et Apprendre à être compétitif, qui était aux prises avec des chaussures qui « semblaient contrôler le patineur, et non l’inverse ». Le problème est mondial. L’ISU l’a étudié par l’intermédiaire de la présidente de la commission médicale, le Dr Moran, une Canadienne.

Bill Bridel, un ancien employé de Patinage Canada, maintenant professeur dans le département de kinésiologie de l’Université de Calgary, discutera des mesures préventives relativement aux questions d’intimidation, plutôt que des stratégies réactives, et comment les enfants sont exposés à l’intimidation dans le contexte socioculturel plus vaste. Il estime que l’intimidation devient un problème de plus en plus grave en raison des médias sociaux. Il est également impliqué avec un groupe d’intervention à l’Université.

Il décrit aussi une culture qui empêche les patineurs de révéler une blessure, de sorte qu’ils n’obtiennent pas d’aide lorsqu’ils en ont besoin. Encore une fois, la prévention est la clé.

L’allocution de Cal Botterill sera vitale. « La récupération insuffisante est un peu comme une épidémie », soutient-il. « Dans les domaines de haute performance, les gens repoussent tellement les limites, la vie actuelle compte tant de distractions et les gens ne se rétablissent pas de la façon dont ils devraient le faire. »

Au cours des 15 dernières années de la carrière de 40 ans de Cal, la plupart de ses travaux ont visé à aider les gens à se reposer et à retrouver leur santé – et leurs niveaux de performance. La technologie crée une accoutumance, prévient-il. Il croit qu’un pourcentage élevé de personnes souffrent d’épuisement professionnel et ne le savent pas.

L’an dernier, 275 personnes se sont inscrites à la Conférence nationale des entraîneurs, le nombre le plus élevé jusqu’à présent. Et, en passant, des personnes comme la cycliste olympique Tanya Dubnicoff, maintenant entraîneure de cadres, l’entraîneure de patinage synchronisé Shelley Barnett et d’autres personnes comme Manon Perron, Lee Barkell et des membres du Comité de développement des entraîneurs de Patinage Canada, soit Laurene Collin-Knoblauch, Raoul Leblanc, Paul MacIntosh, Pascal Denis, Keegan Murphy, Mary-Liz Wiley, Megan Svistovski, et Chris Stokes impartiront aussi leur sagesse durant les ateliers.

Avez-vous fait vos réservations de voyage?