Le Canada règne Suprêmes avec l’or aux Championnats du monde de patinage synchronisé de l’ISU

HAMILTON – Les Suprêmes de St-Léonard, au Québec, ont remporté la médaille d’or samedi pour la première victoire du Canada en sept ans aux Championnats du monde de patinage synchronisé de l’ISU.

Les championnes canadiennes, entraînées par Marilyn Langlois, Pascal Denis et Amélie Brochu sont passées de la deuxième place après le programme court de vendredi. Elles ont livré un patinage libre à couper le souffle à un public bruyant au First Ontario Centre, sur de la musique du film The White Crow.

Elles ont totalisé 236,31 points, le score le plus élevé jamais enregistré aux championnats du monde depuis la mise en place du système de notation actuel en 2005. Elles se sont classées premières dans tous les domaines de pointage, y compris les habiletés de patinage, les composantes de transition et la performance.

« C’était vraiment bien de patiner devant notre public, » a dit la capitaine de l’équipe, Laurie Désilet. « Nous ne pouvions pas faire mieux que cela. Nous sommes vraiment fières. Nous voulions être à notre meilleures ce soir. »

Marigold Ice Unity de la Finlande a remporté la médaille d’argent avec 228,72 et leurs compatriotes les Rockettes d’Helsinki ont terminé troisièmes avec 226,20. Les Rockettes étaient premières après le court et ont patiné en dernier samedi. Il y a eu une erreur coûteuse dans leur programme libre lorsque deux patineuses sont tombées. Elles se sont classées cinquième.

Les membres de l’équipe Les Suprêmes étaient Amelia Asparian, Anouk Begin, Karianne Begin, Julia Bernardo, Anne-Claude Champagne, Loriana Cocca, Marie-Ève ​​Comtois, Laurie Desilets, Olivia Di Giandomenico, Lisanne Foley, Charlotte Grutter, Alessia Hart-Lewis, Giulia Hart -Lewis, Audrey-Ann Lajeunesse, Agathe Sigrid Merlier, Andréanne Paradis, Martha Maria Pietrasik, Florence Poulin, Olivia Ronca et Emmakaisa Tikkinen.

La dernière fois que les Suprêmes ont remporté une médaille aux Mondiaux, c’était une médaille de bronze en 2003.

La deuxième inscription du Canada, Nexxice, de Burlington, en Ontario, a terminé quatrième avec 224,38 sur 23 inscriptions, ratant de peu une neuvième médaille aux championnats du monde.

Elles ont livré une routine mémorable composée par l’artiste indigèneJeremy Dutcher qui combinait les voix numérisées de ses ancêtres avec son propre ténor de formation classique. Nexxice a remporté la dernière couronne mondiale canadienne en 2015 alors que les championnats du monde étaient également à Hamilton.

Les patineuses de Nexxice étaient Nyah Bay, Megan Brown, Emma Daigle, Denika Ellis-Dawson, Jasmine Gagnon, Abbey Glumpak, Carleigh Gorrigsen, Lauren Hatfield, Sadie Hoover, Taylor Johnston, Elizabeth McKenna, Emily Monaghan, Sarah Constance Moss, Tegan Orr, Robbie -Lynn Puspoky, Sophia Tong, Olivia Tworzyanski, Melissa Van Loon, Brynn Wilkinson et Chelsea Wong.

« Notre programme libre était très spécial pour nous, » a dit Daigle. « C’était un programme que nous voulions montrer au monde. Nous n’aurions pas pu rêver d’une meilleure expérience avec la foule de la ville natale et nous avons ressenti leur soutien. »

Les deux derniers championnats du monde en 2020 et 2021 ont été annulés en raison de la pandémie.

Résultats complets : https://results.isu.org/results/season2122/wsysc2022/

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.