Kirsten Moore-Towers et Michael Marinaro se ressaisissent pour égaler le meilleur classement de leur carrière aux Championnats du monde ISU de patinage artistique

STOCKHOLM, Suède – Pour Kirsten Moore-Towers et Michael Marinaro, quelle différence en une seule journée.

Moins de 24 heures après un programme court chancelant, à l’ouverture des Championnats du monde ISU de patinage artistique, les doubles champions de patinage en couple aux Championnats canadiens se sont ressaisis, avec un programme libre exceptionnel jeudi, obtenant 131,84 points pour un total de 195,29 points, qui leur a permis de passer de la dixième à la sixième place.

Le résultat correspond à leur meilleur classement antérieur aux championnats du monde, établi en 2018. Kirsten et Michael ont terminé parmi les huit premiers aux quatre championnats du monde auxquels ils ont concouru.

« Nous avons certainement patiné pour nous-mêmes aujourd’hui », a déclaré Kirsten. « Nous étions ravis de présenter ce programme et je pense que c’était quelque chose qui manquait (mercredi). Je pense que ça se dégageait de notre patinage. »

« Nous sommes certainement fiers de notre performance d’aujourd’hui, compte tenu des circonstances », a ajouté Michael. « Une très courte saison, beaucoup de choses à en tirer, beaucoup de leçons apprises au cours des deux derniers mois, que nous pourrons appliquer la saison prochaine. »

Quelques minutes avant que Kirsten et Michael ne se rendent sur la glace, Evelyn Walsh et Trennt Michaud ont exécuté leur propre programme libre solide, qui leur a valu 116,83 points et une 12e place, avec un total de 176,24 points.

« Nous étions vraiment excités et nous attendions avec hâte cette compétition », a affirmé Evelyn. « Non seulement un autre championnat du monde, mais juste une compétition cette saison. »

« Cette saison, dans différents pays, beaucoup de choses étaient différentes », a signalé Trennt. « Pour nous, au Canada, aucune compétition n’a eu lieu en raison de la pandémie, alors nous sommes vraiment reconnaissants d’être ici. »

Anastasia Mishina et Aleksandr Galliamov, représentant la Fédération russe de patinage artistique (FSR), ont remporté l’or en patinage en couple.

Plus tôt jeudi, Keegan Messing, la seule inscription canadienne à l’épreuve masculine, a accumulé 93,51 points pour son programme court et se trouve en cinquième place pour le programme libre de samedi.

Détenteur d’une double citoyenneté, américaine et canadienne, Keegan est le seul membre d’Équipe Canada qui a concouru au niveau international, la saison dernière, remportant la médaille de bronze, à Skate America, en octobre.

À sa troisième participation aux championnats du monde, Keegan, qui a terminé huitième en 2018 et quinzième en 2019, s’est dit satisfait de sa performance et tente de maîtriser ses émotions, cette semaine.

« J’essaie de patiner pour ma famille, pour la camaraderie de mon équipe, afin de pouvoir présenter ma meilleure performance et essayer d’être le moins nerveux possible », a fait remarquer Keegan. Et, j’espère juste que ce sera assez. »

Yuzuru Hanyu, du Japon, a obtenu 106,98 points et a tôt fait de donner le ton dans l’épreuve masculine.

Le programme court féminin a amorcé les championnats du monde, mercredi matin, et Madeline Schizas, d’Oakville, en Ontario, qui a fait ses débuts aux championnats du monde, a patiné avec de la glace dans les veines, marquant 68,77 points. Madeline, qui a célébré son 18anniversaire le mois dernier, se trouve en neuvième place avant le programme libre de vendredi.

« C’est mon deuxième événement international senior, donc c’était vraiment superbe de me mesurer aux compétitrices les mieux classées au monde », a avoué Madeline. « C’est absolument incroyable d’être ici, en compétition avec les meilleures au monde, et j’étais vraiment fière d’avoir bien patiné aujourd’hui. »

Emily Bausback, de New Westminster, C.-B., championne canadienne en simple féminin aux Championnats canadiens 2020, a également fait sa première participation aux championnats du monde et terminé au 27e rang, ratant la qualification pour le programme libre par seulement trois places.

« Ce fut une très belle expérience pour moi », a affirmé Emily. « J’étais très excité de l’entraînement préalable aux championnats du monde, mes tout premiers. C’est une expérience incroyable. C’est tout ce que j’imaginais. »

La compétition de danse sur glace débute vendredi matin, avec trois équipes représentant le Canada. Marjorie Lajoie et Zachary Lagha exécuteront leur danse rythmique à 8 h 47 (HAE), suivis de Laurence Fournier Beaudry et Nikolaj Sørensen, à 9 h 7 et de Piper Gilles et Paul Poirier, à 10 h 22.

Le programme libre féminin suivra vendredi après-midi, avec Madeline Schizas qui doit patiner à 15 h 35 (HAE).

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *