L’évolution du Fonds de mentorat David Dore

par Paul Dore

L’une de mes habitudes consiste à trouver des constantes et à comprendre les axes communs. Je crois qu’il existe un continuum évolutif. Voir comment les choses avancent et passent d’une génération à l’autre offre une mesure de réconfort. L’histoire se poursuit progressivement par étapes, parfois apparemment invisibles. J’aimerais prendre un moment pour examiner trois continuums, d’une perspective organisationnelle, d’un aspect communautaire et d’un point de vue personnel.

Alors que nous nous tournons vers l’avenir des prochains Championnats du monde, à Montréal, il vaut la peine de réfléchir au passé. Il y a près de vingt ans, Vancouver accueillait les Championnats du monde et la communauté internationale du patinage n’avait jamais rien vu de tel.

Le directeur général à l’époque, mon père David Dore, avait déjà supervisé des Championnats du monde au Canada. Cependant, à l’approche de ceux de Vancouver, mon père et son équipe visaient non seulement le but de présenter l’événement le mieux organisé, mais aussi de faire vivre aux gens une expérience.

David Dore

Le Canada a toujours été présent sur la scène mondiale. À Vancouver, mon père voulait non seulement montrer où se trouvait le patinage à ce moment, mais aussi jusqu’où il pourrait aller à l’avenir. Et, l’avenir est maintenant aujourd’hui. Vous pourriez probablement dire que c’était prémonitoire. Il y avait 220 000 personnes présentes et les produits de l’événement, se chiffrant à 600 000 $, ont été distribués aux clubs de patinage de la Colombie-Britannique en tant que legs. On a aussi dénombré 35 000 visiteurs de plus à l’événement novateur SkateFest, qui a eu lieu à la place adjacente. SkateFest était une exposition immersive et interactive, bien avant l’existence des médias sociaux.

Cet événement, à Vancouver, a été un tel exploit pour mon père qu’il a pris sa retraite de Patinage Canada un an plus tard. Quiconque connaissait mon père n’a pas été surpris, non seulement lorsqu’il a continué à s’impliquer dans le patinage artistique, mais est devenu vice-président de l’Union internationale de patinage. Malgré la portée mondiale de son travail, après sa retraite, mon père était toujours le plus heureux lorsqu’il regardait une compétition de patinage, au Canada, son pays d’origine.

C’est l’une des raisons pour lesquelles nous avons créé le Fonds de mentorat David Dore, afin de favoriser le succès continu du patinage canadien. Le Fonds offre aux patineurs, entraîneurs, officiels ou bénévoles de Patinage Canada l’occasion d’acquérir des compétences en leadership, dans le but d’améliorer le talent de leadership de l’organisation.

Paul Dore – 1990s

Dans le cadre de mon rôle dans le Fonds de mentorat David Dore, depuis quelques années maintenant, j’ai eu l’occasion d’être exposé à un groupe représentatif de personnes, travaillant dans des communautés locales de patinage à travers le pays. Qu’il s’agisse de juges, d’administrateurs ou d’organisateurs communautaires, je suis constamment impressionné et encouragé par tous les candidats et les bénéficiaires. Ils cherchent de nouvelles expériences et des occasions d’apprentissage, pour mieux être pourvus et favoriser la croissance de la communauté autour d’eux.

Comme l’a déclaré Val Masek, bénéficiaire du Fonds de mentorat David Dore de 2018 : « Il ne s’agit pas seulement de patinage. Nous croyons que le patinage fait de nous de meilleurs citoyens et nous apprécions le travail acharné, le dévouement et le sacrifice. Je considère mon travail comme un élément d’un continuum plus vaste, guidé par les solides principes fondamentaux de M. Dore et l’importance du service communautaire. »

Après quatre bénéficiaires du Fonds de mentorat, je pense que mon père serait heureux des résultats. Quatre personnes des quatre coins du pays, qui travaillent toutes de manières différentes à l’atteinte du but commun d’améliorer la vie de ceux qui les entourent, dans le milieu du patinage.

Pour en revenir à ces Championnats du monde à Vancouver, j’espère que mon père a pris un moment ou deux pour réfléchir au long chemin qu’il avait parcouru. Un des points saillants de sa carrière de patineur avait été de se rendre aux Championnats nationaux. Cette notion d’axes communs et de constantes historiques m’a trotté dans l’idée dernièrement, parce que le petit-fils de mon père, mon neveu Joshua, vient de participer à ses premiers Championnats nationaux à Mississauga. Notre famille compte officiellement trois générations de patineurs artistiques.

Joshua Dore

Bien que je ne sois jamais parvenu à ce stade, au cours de ma carrière de patineur, je suis allé aux Jeux olympiques de Sotchi, en tant que directeur du Service olympique de radiotélévision. Mon père m’a toujours offert ses conseils et m’a aidé à m’orienter lors de ma première fois aux Jeux olympiques; allant de la façon de faire mes valises pour un mois aux nuances de nouveaux règlements de danse sur glace, en passant par la compréhension de l’immensité de la participation à un événement d’une telle envergure. Il avait assisté à de nombreux Jeux olympiques et possédait beaucoup de connaissances et d’expérience. C’était très important pour moi d’écouter ce qu’il voulait me dire.

Mon père aurait été très heureux de voir les Championnats du monde de retour au Canada. Il songeait toujours à l’avenir et aurait été ravi de voir comment les bénéficiaires du Fonds de mentorat utilisent leurs nouvelles connaissances et expériences. Je sais aussi que mon père serait extrêmement fier de Joshua et qu’il n’aurait voulu rien de mieux que de s’asseoir dans ces gradins pour regarder et encourager la prochaine génération – tant sur glace et par l’intermédiaire des bénéficiaires du fonds – qui continue à faire avancer le sport.

Pour plus de renseignements sur le Fonds de mentorat David Dore et le programme, regardez cette vidéo d’anciens bénéficiaires rendant compte de leur expérience, à des éditions précédentes du Sommet des glaces de Patinage Canada. Si vous êtes l’un de ces chefs de file, vous trouverez de plus amples renseignements et le formulaire de demande en cliquant sur le lien ci-dessous.

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *