Derrière la lame avec Kaetlyn Osmond : Internationaux Patinage Canada

Mes bagages faits, j’étais prête et en route pour l’aéroport en vue d’amorcer mon court trajet pour me rendre aux Internationaux Patinage Canada, à Mississauga! Sauf que mon court voyage est devenu un peu plus long que prévu. Après deux heures de retard pour quitter Edmonton, un court vol, un petit arrêt à l’hôtel et une fois le processus d’inscription terminé, j’ai eu suffisamment de temps pour m’effondrer sur mon lit et dormir jusqu’à ce qu’il soit temps de me rendre à la patinoire, tôt le lendemain matin.

La journée d’entraînement – cette journée consiste à me familiariser avec la configuration de la patinoire et à savoir où tout se trouve. Je détermine où je veux faire mon échauffement, où sont les vestiaires et où nous entrons sur la glace et en sortons. Sachant tout cela me permet de me sentir plus détendue quand je fais ce que je dois faire. Je peux ainsi me concentrer sur les tâches à accomplir. La journée d’entraînement compte deux séances. Elle comprend aussi quelques entrevues avec les médias, la conférence de presse d’ouverture et, bien sûr, le tirage au sort pour le programme court.

kaetlyn1Jours de compétition! Honnêtement, je suis la personne plus ennuyeuse le jour de compétition. Mon réveille-matin sonne à 5 h 30. Je dois être très silencieuse pour ne pas réveiller ma camarade de chambre qui doit concourir plus tard en soirée. Je me coiffe et me maquille. Je prends mes patins et mes robes, puis je quitte ma chambre pour aller déjeuner et prendre le premier autobus se rendant à la patinoire. À la patinoire, toujours le même processus : échauffement, patinage, récupération et retour à l’hôtel en autobus. Puis, un repos indispensable avant de concourir, comprenant une belle sieste, des jeux de cartes, du coloriage, une petite promenade à l’extérieur pour me rafraîchir et ensuite de quoi manger pour me regonfler. L’intervalle entre l’entraînement et la compétition consiste vraiment à trouver des moyens de me distraire, tout en restant détendue et prête.

Environ une heure avant qu’il ne soit temps de retourner à la patinoire, je me prépare. Je me coiffe et me maquille à nouveau, tout en regardant l’émission de télévision que j’ai choisie pour la compétition, cette fois Supergirl!

kaetlyn3Quand tout est terminé, je profite autant que possible du reste de l’événement. Je suis absolument ravie de mes résultats. J’ai concouru parmi tant d’autres patineuses sensationnelles que j’aime regarder. Il y avait tellement d’amis et de partisans dans les estrades où je voulais me trouver. C’est donc exactement ce que j’ai fait. Je me suis jointe à la foule. J’ai regardé le reste des épreuves avec Elvis Stojko, sa femme, Gladys, et mon amie Michelle Long, membre de l’équipe nationale. Le lendemain matin, j’ai passé du temps avec les autres patineurs au gala et je me suis amusée, célébrant l’événement que nous venions de terminer. Le gala est toujours ma partie préférée de l’événement. C’est un temps pour célébrer, patiner et remercier tous les partisans d’être venus à la compétition et de continuellement appuyer le sport.

Puis, c’était le temps de rentrer à la maison.

C’est incroyable comment la semaine de compétition passe vite. Tellement d’anticipation avant d’y arriver. Puis, tout à coup, c’est le temps de rentrer à la maison et de s’entraîner pour le prochain événement. Cependant, je célébrerai toujours avec mes amis quand je rentre à la maison. Cette fois, c’était avec une énorme tasse de délicieux café.
kaetlyn6

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *