Les adolescents Gabby Daleman et Nam Nguyen sont en tête dans les programmes courts féminin et masculin

KINGSTON, ONTARIO – Nam Nguyen a commencé à sentir la pression cette année, en raison de propos selon lesquels il pourrait gagner ce titre national.

La semaine dernière, pendant l’entraînement, il s’est senti un peu déprimé. Son entraîneur Brian Orser l’a pris à part et lui a dit qu’il avait passé par là en 1981, lorsque Brian Pockar avait été trois fois champion canadien. Brian Orser était un jeune talent qui avait connu une tellement bonne année, que les gens parlaient aussi de lui.

Brian (à l’époque) et Nam (maintenant) ont mis la pression de côté. Vendredi, Nam a remporté le programme court avec une belle avance et une excellente note de 81,78 points, sa meilleure note dans un programme court.

Jeremy Ten, qui a dit plus tôt que c’est sa dernière année – un adieu et un défi pour lui-même, se trouve en deuxième place avec 77,80 points. « C’est assez génial », a-t-il affirmé. « Je me suis donné corps et âme sur la glace. » Roman Sadovsky, seulement âgée de 15 ans et à sa deuxième année comme senior, occupe la troisième place avec 73,46 points, un record personnel d’environ trois points. Roman avait espéré finir parmi les cinq meilleurs, pour devenir membre de l’équipe nationale. « Pourquoi ne pas être content? », a-t-il dit en souriant. Il n’a pas exécuté de triple Axel : c’est toujours un élément qu’il ne réussit pas à chaque coup.

Le programme court a été caractérisé autant par des difficultés que des triomphes.

Kevin Reynolds, entravé par des problèmes de chaussures depuis les deux dernières saisons, a obtenu une nouvelle paire qui lui a permis de s’entraîner au cours des quatre ou cinq dernières semaines. Mais, ce n’était pas suffisant. Il a fait des chutes à l’exécution de chacun de ses éléments de sauts – un quadruple et un triple Axel – et est passé en 12e place.

« J’ai fait de mon mieux », a soutenu tristement Kevin. « C’était trop pour moi aujourd’hui… mes pieds ne me supportaient pas. »

Elladj Baldé a fait une chute sur un quadruple saut et a omis le premier saut de sa combinaison. Il s’est foulé un genou il y a quelques semaines, puis a attrapé le virus que le Club de patinage de Detroit a contracté, la semaine dernière. Elladj s’est senti très mal pendant trois jours, puis s’est lentement remis et n’a fait son programme que samedi dernier. Il a obtenu 64,79 points.

Dans l’épreuve féminine, Gabby Daleman avait un gros but à l’esprit : concourir aux Championnats nationaux de patinage Canadian Tire pour remporter son premier titre.

Pendant un instant, Gabby a fait face un obstacle sur ce parcours, lorsqu’elle est tombée sur un triple Lutz dans le programme court féminin, vendredi, mais elle a poursuivi et a gagné avec 62,91 points, devançant de justesse Véronik Mallet, âgée de 20 ans, de Sept-Îles, Qc, qui a patiné sans faute, mettant un point d’exclamation sur sa saison.

Alaine Chartrand, âgée de 18 ans, des environs de Prescott, Ont., et l’une des favorites pour le titre, a trébuché à la sortie d’une triple boucle. Alaine avait la combinaison la plus difficile de toutes, un triple Lutz – triple boucle piquée, qui a semblé avoir une rotation insuffisante. Elle se trouve en troisième place avec 60,25 points, sa note la plus élevée au Canada. Elle a obtenu 61 points quand elle a gagné le programme court à la Coupe de Russie, plus tôt cette saison, un effort qui l’a fait remarquer au rang international.

Gabby a connu une saison de revers, mais a décidé de suivre les conseils de la chorégraphe Lori Nichol, qui lui a dit que le pouvoir de la volonté est plus important que les habiletés.

La patineuse de 16 ans, de Newmarket, Ont., a attrapé sa sixième angine streptococcique de la saison, la semaine dernière, et a tout de suite trouvé le moyen de voir sa maladie de manière positive.

«Patiner sans respirer, c’est comme un exercice supplémentaire », a-t-elle dit. « Si je peux faire mon programme quand je ne peux pas respirer, imaginez ce que je peux faire quand je pourrai respirer. »

Gabby ne s’est pas encore établie d’une réaction de stress de son pied droit, qu’elle a subi à Sotchi. C’est mieux, mais ce n’est pas encore guéri, et en plus, elle a développé une fasciite plantaire sur le même pied. Et, elle éprouve aussi ce problème quelque peu sur son pied gauche.

« Mon pied droit ressemble à une bouteille d’eau congelée », a-t-elle fait remarquer.

Les épreuves seniors féminines et masculines se terminent samedi au Rogers K-Rock Centre, à Kingston.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *