Performance médaillée d’or à Kelowna pour Kaitlyn Weaver et Andrew Poje

KELOWNA, C.-B. – Difficile à croire, mais Kaitlyn Weaver et Andrew Poje n’avaient jamais gagné auparavant une médaille d’or du Grand Prix.

Ils se sont trouvés à des fractions de points de tant d’importants accomplissements : faire partie de l’équipe olympique, remporter un titre national et plus récemment, remporter un titre mondial au printemps dernier (raté par 0,02 point). Ces dernières années, ils ont eu une longue série de classements en deuxième et troisième places aux événements du Grand Prix.

Cette fois, ils n’ont rien laissé au hasard, atteignant la victoire aux Internationaux Patinage Canada par presque 20 points, avec une touche légère et patinant sur une interprétation de Max Richter des Quatre Saisons de Vivaldi. La performance a été suivie d’une ovation.

« Entre cette compétition et le Trophée Nebelhorn, nous n’avons jamais gagné tant de médailles d’or », a déclaré Kaitlyn. « C’est absolument fantastique. »

Andrew souhaite poursuive leur compte de médailles.

« Je pense que ce fut maintenant notre but, nous sentons que nous pouvons l’atteindre et il ne faut pas un miracle pour y arriver », a ajouté Kaitlyn.

Ce ne fut pas aussi facile que ceci aurait semblé. Il y avait la pression d’être l’équipe la mieux classée avant l’événement, sans Tessa Virtue et Scott Moir dans le vestiaire. Et, la pression d’apporter tant de changements, plus qu’ils ne le pensaient, à leur danse libre, à une levée, à une pirouette, aux transitions, aux nombreuses petites nuances qui sont tellement importantes depuis le Trophée Nebelhorn. C’était comme s’ils présentaient un nouveau programme, mais il valait mieux apporter les changements maintenant que plus tard.

« Leur absence nous a permis de nous rendre compte que nous devons sortir de l’ombre avec confiance et présenter nos programmes et les fruits de notre entraînement hors saison », a signalé Andrew. Conquérir la pression cette semaine augmentera notre confiance à l’avenir, a soutenu Kaitlyn.

« Il semble maintenant que nous puissions parvenir au succès », a-t-elle ajouté. « Pas besoin de miracle pour y arriver. »

Kaitlyn et Andrew sont en tête d’une puissante équipe de danse canadienne. La preuve : Piper Gilles et Paul Poirier ont monté de deux places après une erreur dans le programme court et remporté une médaille d’argent aux Internationaux Patinage Canada.

Élisabeth Paradis et François-Xavier Ouellette sont venus d’on ne sait où et ont semblé représenter aussi une menace. Bien qu’ils aient terminé septièmes parmi les huit équipes aux Internationaux Patinage Canada, Tessa Virtue et Scott Moir sont impressionnés par leur travail à l’école de Marie-France Dubreuil et Patrice Lauzon. (Tessa et Scott veulent aussi essayer leur chorégraphie.)

« C’est incroyable », a affirmé Kaitlyn. « Le succès engendre le succès. »

La médaille de bronze a été remportée par les Américains Madison Hubbell et Zachary Donohue, qui avaient été deuxièmes après le programme court.

Il y a eu d’autres ovations. La petite Satoko Miyahara, âgée de 16 ans, a patiné sur la musique de Miss Saigon, ce qui a fait lever la foule. Elle a gagné la médaille de bronze dans l’épreuve féminine avec 181,75 points malgré deux rotations insuffisantes.

L’Américaine Ashley Wagner a aussi obtenu une ovation pour son programme Moulin Rouge (malgré quelques rotations insuffisantes) et a terminé avec la médaille d’argent et 186,00 points.

La médaillée d’or a été la Russe Anna Pogorilaya, âgée de 16 ans, qui n’a eu aucune rotation insuffisante et a accumulé 191,81 points. Elle avait l’air abasourdie. L’an dernier, elle a surpris tout le monde lorsqu’elle a remporté la Coupe de Chine.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *