Bonne première journée : le Canada en deuxième place dans l’épreuve olympique par équipe

À des Jeux olympiques en sol russe, les patineurs artistiques russes ne sont pas là pour plaisanter.

Ils ont mis de côté la déception de n’enregistrer aucune médaille d’or aux Jeux olympiques de Vancouver, pour la première fois de mémoire d’homme, et cherchent maintenant à être médaillés d’or, tôt, dans l’épreuve par équipe.

La Russie se trouve en première place avec 19 points après les épreuves masculine et de patinage en couple, tandis que le Canada, qui était classé au premier rang avant l’événement, se trouve en deuxième place avec 17 points et la Chine est troisième, avec 15 points.

L’espoir canadien Patrick Chan a terminé troisième dans le programme court masculin derrière son rival japonais Yuzuru Hanyu et un Evgeny Plushenko revigoré, concourant à ses quatrièmes Jeux olympiques. Zhenya, comme on l’appelle chez lui, a remporté une médaille d’or (à Turin) et deux médailles d’argent (à Salt Lake City et Vancouver), mais à l’instar de tous les autres patineurs, il n’a jamais eu à participer à une épreuve par équipe.

Exécutant son programme court qui lui a valu des records du monde dans le passé, Patrick a commencé par un quadruple saut de boucle piquée dont la réception s’est trouvée vers l’avant, juste assez pour qu’il puisse seulement y ajouter un double saut de boucle piquée, plutôt qu’un triple, à la fin. Ceci lui a valu 12,17 points, en comparaison de la puissante combinaison de quadruple-triple sauts d’Evgeny (16,40 points). Patrick a ensuite changé de pied sur un triple Axel et a réussi un triple Lutz un peu vers l’arrière du talon, donnant l’impression d’être tendu. Il s’est ainsi laissé un peu devancer, mais a terminé avec une bonne note de 89,71 points.

Yuzuru Hanyu n’a pas exécuté de combinaison avec quadruple saut, mais a débuté par un quadruple saut qui a simplement monté en flèche, lui valant 12,44 points, plus que Patrick a obtenu pour sa combinaison avec quadruple. Yuzuru a patiné avec beaucoup d’assurance ainsi qu’une démarche assurée, terminant avec une note presque record de 97,98 points (il détient le record du monde pour le programme court avec 99,84 points.)

Evgeny se trouve en deuxième place avec 91,39 points, un merveilleux résultat pour un patineur qui n’a concouru que cinq fois au cours des deux dernières années. Il a semblé au mieux de sa forme, patinant avec beaucoup de verve et de brio, bien qu’il ait rempli le début de ses programmes de sauts (ce qui lui a réussi) et ait vacillé sur son Lutz et une pirouette, pour laquelle il a obtenu un niveau deux.

« Les sauts n’étaient pas tous bons », a signalé Patrick à propos de sa performance, par la suite. « D’une façon, je suis content que ce soit arrivé dans cette épreuve. C’était bien de me débarrasser de ma nervosité. » Il cédera la place à Kevin Reynolds, qui exécutera le programme long, dimanche.

« Je n’ai pas fait de mon mieux », a admis Patrick. « Mais, j’ai appris que j’aime ce que je fais. La foule était excellente et je pouvais sentir son énergie. C’est la raison pour laquelle je fais ce que je fais. Il serait excellent de gagner et de remporter une médaille, mais en fin de compte ce n’est pas la raison pour laquelle je suis sur la glace. »

Il a dit qu’il n’a pas regardé Evgeny Plushenko parce qu’il « voulait être dans mon propre monde au lieu de celui de quelqu’un d’autre. »

La plus grande déception a été Jeremy Abbott, qui a raté son quadruple et son triple Axel et a terminé septième parmi les dix hommes. Le quadruple n’a pas obtenu l’élévation voulue. « C’est vraiment malheureux pour mes coéquipiers », a-t-il affirmé. « Je suis vraiment désolé… Maintenant, je dois me débarrasser de mes démons. Nous savons tous que j’ai beaucoup de démons… mais, je viens de connaître ma catastrophe olympique et je peux à présent passer par-dessus. » Marissa Castelli et Simon Shnapir ont aidé les États-Unis à se classer à égalité pour la cinquième place grâce à une bonne performance. Seules les cinq meilleures équipes passent à la finale, dimanche. Les États-Unis étaient classés au troisième rang avant le début de l’épreuve, mais comptent toujours de forts concurrents à venir en danse et chez les femmes.

Les médaillés canadiens de bronze en patinage en couple, Meagan Duhamel et Eric Radford, ont aidé la cause canadienne en terminant en deuxième place dans le programme court de patinage en couple avec l’un des meilleurs programmes courts de leur carrière, exécutant à peine un mauvais pas. Il s’agit de leurs premiers Jeux olympiques, bien qu’elle soit âgée de 28 ans et lui, de 29 ans. Lorsqu’ils ont patiné, la section canadienne réservée aux étreintes et aux larmes était remplie de coéquipiers.

Non seulement ont-ils exécuté les trucs les plus difficiles au monde (triple Lutz lancé et triples Lutz en solo), Meagan et Eric ont aussi accompli une magnifique triple vrille et une très intéressante entrée difficile dans une spirale de la mort arrière intérieure, sur la composition musicale d’Eric, intitulée Tribute.

« À la suite du programme court masculin, un peu plus de pression s’est exercée après Patrick », a fait remarquer Meagan. « Il était en troisième place. Nous avons pensé que nous devions réussir pour l’équipe. »

Eric affirme que l’expérience était mémorable. « Ce fut sensationnel », a-t-il dit. « Tout ce qui s’est passé. Notre but était de nous trouver parmi les deux premiers… Nous nous sommes mis dans notre propre petite bulle. Nous avions de grandes attentes. »

Peut-être qu’Evgeny Plushenko a eu la tâche la plus difficile, patinant devant une foule locale.

« Ce fut difficile de me calmer », a-t-il avoué. « Tellement difficile avec des applaudissements provenant de partout. C’était comme si j’avais été renversé. Ce fut difficile, mais aussi utile. »

« Je suis tellement content de pouvoir patiner avec des patineurs âgés de 18 ans », a soutenu le patineur de 31 ans. « J’ai patiné pour mes partisans et pour mes jeunes fils. »

Samedi, les danseurs sur glace et les femmes exécuteront leurs programmes courts.

Beverley Smith

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.