Patrick Chan regagne son titre des Internationaux Patinage Canada

SAINT JOHN, N.-B. – Même Patrick Chan devient nerveux. Samedi soir, Patrick Chan a concouru contre neuf autres patineurs, mais surtout contre lui-même. Heureusement, il a gagné.

« Honnêtement, j’étais nerveux », a-t-il avoué après avoir obtenu 173,93 points pour son style libre (187,96 points représentent sa meilleure note) et 262,03 points en tout, loin derrière son record de 280,98 points aux Championnats du monde 2011.

Pour une raison quelconque, Patrick a commencé à entretenir des pensées négatives qui l’ont parfois fait échouer la saison dernière. Il trouvait la compétition difficile même avant d’amorcer son programme long. Lorsqu’il a mis pied sur la glace ce soir, il s’est efforcé de mettre en pratique ce qu’il avait appris la veille, durant l’exécution du programme court : se réjouir de participer à la compétition, y trouver du plaisir et prendre un quadruple saut à la fois.

Il a accompli cette mission, du moins à un moment donné pendant son programme sur une musique de Vivaldi. Il a facilement exécuté sa combinaison d’ouverture de quadruple saut de boucle piquée – triple saut de boucle piquée ainsi que le quadruple saut piqué suivant. On lui a accordé des notes élevées pour le pointage de l’exécution des deux. Mais, ensuite le fichu triple Axel est revenu le hanter; il a transformé l’un en double, puis exécuté un simple au lieu d’un double Axel plus tard.

Il a aussi changé pour un double la dernière partie d’une séquence triple Lutz – simple boucle – triple Salchow. Et, durant les derniers moments de son programme, sa combinaison de pirouettes s’est déréglée et ne lui a valu qu’un niveau un. Lorsqu’il s’est immobilisé dans sa pose finale, la foule a éclaté en applaudissements.

C’était suffisant pour l’instant.

Yuzuru Hanyu, médaillé de bronze des Championnats du monde 2012, a fait une dure chute sur son quadruple Salchow d’ouverture, puis a mis la main sur la glace à l’exécution du quadruple saut de boucle piquée. Il a aussi perdu beaucoup de points lorsqu’il a produit un simple Axel – simple saut de boucle piquée pour ce qui devait être un triple-triple. Il s’est ressaisi après son difficile début, puis a accumulé suffisamment de points pour mériter la médaille d’argent avec 234,80 points, samedi. « Je ne suis pas très content de mon programme », a-t-il déclaré. « J’ignore pourquoi je suis tombé. »

Nobunari Oda, dont la carrière a connu des hauts et des bas depuis plusieurs années, s’est efforcé de se rebâtir comme aspirant au titre cette saison, essayant d’obtenir l’une des trois places olympiques que six hommes japonais se disputent. Il a remporté la médaille de bronze aux Internationaux Patinage Canada, après que ses tentatives de quadruples sauts se dissipent et qu’il fasse une chute sur un triple flip, ce qui aurait pu être pire. « Je suis plein de regrets », a‑t‑il dit. « Ma performance était loin de ma meilleure ». Il tente toujours de se qualifier pour la finale du Grand Prix, mais il aura besoin d’un autre excellent classement. La finale du Grand Prix constitue un critère de qualification pour l’équipe olympique japonaise.

Michal Brezina, de la République tchèque, a fait le contraire de ses pairs. La réussite de deux quadruples Salchows, l’un avec un double saut de boucle piquée, pour la première fois de sa carrière, l’a presque surpris, mais ses efforts se sont plus tard estompés, lorsqu’il a dit ne plus pouvoir sentir ses jambes. Il a terminé quatrième avec 218,32 points.

Elladj Baldé, le champion canadien junior de 2008, qui semble se faire une position, a tenté le quadruple saut, qui est devenu un triple lorsqu’il n’a pas cru avoir la puissance voulue. Il se trouve au septième rang au classement général.

Andrei Rogozine termine en huitième place.

Beverley Smith

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.